74340072_p

Ce n'est pas moi, qui, hier, disait qu'il fallait réagir ? Ne pas se laisser influencer par la morosité ambiante!

Quel conseils judicieux ! Dommage que j'ai beaucoup de peine à le suivre ce soir!

Aujourd'hui , dure journée ! Saïka, semblait bien calme ! Trop calme!  Je trouvais celà étrange et , ce mâtin, nous étions sur le départ pour aller voir notre fils au centre équestre, et je dis à Robert, la chienne n'est pas bien, nous rentrons tôt, et s''il n'y a pas de mieux, je l'amènerai au véto ! 

Sitôt le repas de midi, nous sommes rentrés et sur la route ma belle-fille nous a appelé au téléphone :

-Dites-moi, Saïka était bien quand vous êtes partis ?

- Pas trop, nous rentrons et j'ai bien envie de l'amener au véto ! Pourquoi ?

-Je suis venu à la maison car les électriciens doivent venir et je suis allée la voir, et je ne la trouve pas bien du tout ! Il y a du sang plein sa couette 

Je vais demander de l'aide au voisin et je l'amène au vétérinaire.

Nous avons filés direct au véto, celui-ci avait eu le temps de lui faire une prise de sang, et, là, mauvaise nouvelle. Elle avait une pyroplasmose qui avait déjà attaqué le foie et les reins. Il n'était pas sûr de la sauver, et , s'il y arrivait, il ne pouvait garantir qu'il n'y aurait pas séquelles! Surtout à son âge: 12 ans et une vie de travailleuse (chasse) bien remplie, il nous a fait comprendre que la décision nous appartenait. 

C'est Robert qui a pris la décision. Après -que nous l'ayons vue, inerte dans sa panière et perdant du sang en quantité : elle n'avait presque plus de globules rouges et on ne pouvait même pas la perfuser! 

Pourtant, elle avait déjà eu des "pyro" mais jamais de cette violence et à chaque fois nous nous en étions rendu compte. Malgré les pipettes et collier elle trouvait moyen d'attraper une tique. Cependant, comme à chaque retour de chasse Robert lui passait l'inspection et surveillait ses gencives au cas où elle paliraient, nous détections le problème très tôt. Et elle guérissait avec le traitement adéquat : surtout piqûres!

Comme cette année, à cause de sa santé, Robert n'a pas chassé, Saïka n'est pas sortie du jardin et nous ne nous sommes rendus compte de rien.

Le vétérinaire l'a endormie pendant que je lui soutenais la tête et la lui caressait , peu à peu, tout doucement elle s'est endormie, et nous avons signé les papiers pour l'incinération. Un dernier regard et nous l'avons laissée , nous ne sommes pas restés pour la piqûre finale. Elle est passée du sommeil à la mort sans s'en rendre compte.

Le retour à la maison est assez difficile, Robert est triste , il perd sa compagne de parties de chasse avec qui il a partagé tellement de bons moments!

Nous avons pourtant,chez nous, depuis le début janvier, la chienne de Bruno, très gentille, mais ........ Saïka va nous manquer!!!

Alors! OUI! Je vais réagir ! Mais laissez moi un peu de temps !!