Hier midi nous sommes allés manger chez Bruno. Il avait ses trois enfants Margot, Marie et louis. C'est une chose qu'il ne pouvait pas faire depuis qu'il est séparé d'avec Nathalie, car il logeait dans un petit studio au-dessus du local de son entreprise et il les prenait en effectuant un roulement. Celà ne pouvait pas durer.Il le vivait mal. 

Les difficultés au niveau de sa société et sa situation familiale ont fait qu'un jour de  ras-le-bol , il s'est décidé et a pris un logement plus grand et en même temps arrêté la société, qui battait de l'aile. 

Donc, le voici reparti a travailler seul et l'esprit beaucoup plus serein, installé très confortablement pour recevoir les enfants et travailler .

 Margot n'étant pas encore rentrée de la Fac, nous avons préparé le repas avec Marie et Louis. Moments très agréables. Marie est une vraie pipelette intarissable!

Tout se passe bien et les enfants n'ont absolument pas souffert de cette situation. Je ne croyais pas que c'était possible, une séparation sans haine et sans guerre (pour le moment ). Mais c'est le cas. C'est bien, parce-que l'on n'a aucune gêne pour parler , il n'est pas besoin de se surveiller , il n'y a rien de méchant ou même désagréable à dire. Parfois, je me dis ; dommage! Mais c'est leur vie et leur décision.

Heureusement, j'avais amené de quoi agrémenter le repas!

Il a hérité d'un chaton qui s'était perdu sur la rue , c'est un grand cours avec un passage de véhicules continu.Alors il l'a gardé!  Il est donc parti avec Marie et Louis acheter une caisse , litière, nourriture etc....

Je lui ai demandé:- il s'appelle comment?

-C'est une chatte ! C'est le chat!

-Je vois bien que c'est un chat! Mais comment tu l'appelles?

-Je viens de te le dire ! C'est "le chat"!

-Bon !!Bizarre! Mais si tu le dis!

 

 Donc voici   :  Le Chat ! Adorable ! Il va falloir la faire vacciner, je vais me renseigner!

le chat 008

Après le repas, je me suis attelée au repassage de chemises . J'aime mieux vous dire qu'il a apprécié! 

Puis nous sommes partis car il avait du travail qui l'attendait dans son bureau. 

Nous avons apprécié ( nous aussi!) de le voir content de notre visite car il sait combien son père déteste  circuler en ville! 

C'est sûr, il n'irait pas tout les jours!