Pour preuve, une aventure vécue par ma petite-fille; il y a de celà 4 ans même peut-être plus!. Oui, je sais , ça date! Mais je ne sais pas pourquoi la pensée m'en revient subitement. Peut-être parce-que la petite-fille en question : Marine, pour ne pas la nommer ! est celle qui va partir dans une quinzaine avec Bastien son copain, pour s'installer en Guadeloupe !

Donc à cette époque, elle s'était installée chez son copain. Celà n'avait pas duré longtemps. Je serai bien en peine de raconter le pourquoi du comment, sur ce sujet, je n'étais pas dans le secret des dieux!

Toujours est-il, qu'un beau jour, la demoiselle a décidé de revenir chez maman et Pascal.

C'était un début de soirée. Elle a pris sa voiture et a pris la route , environ une vingtaine de km.

A à peu près 7 km de la maison (familiale) elle devait traverser le centre de la commune d'à côté. Une voiture roulait lentement devant elle. Trop lentement au goût de la demoiselle qui rongeait son frein 

 Puis, l'énervement prenant le dessus, elle a brusquement accéléré, a doublé le véhicule en question et filé comme le vent!

C'est alors qu'elle a entendu la sirène et vu le girophare de la voiture des gendarmes qu'elle venait de doubler en roulant à 90 dans une rue limitée à 30 km/h! Ceux-ci se sont rabattus devant elle et, bien sûr elle s'est arrêtée.

Deux gendarmes sont venus vers elle et lui ont demandé ses papiers. A bout de nerfs et consciente de la gravité de sa conduite (nouvelle conductrice) elle a pris son sac, en leur disant :

-Prenez mon sac, tout est dedans vous pouvez tout prendre,et elle s'est effondrée en larmes le visage caché par ses mains.

- Mais, mademoiselle,ça ne sert à rien de pleurer, vous savez pourquoi on vous arrête ?

-  je sais, j'ai fais une "connerie', je viens de rompre avec mon copain, je retourne chez mes parents, j'en ai marre ! tant pis !  et entre deux gros sanglots , elle leur a balancé : tant pis, mettez moi en prison, je m'en fous!!! et elle ne pouvait plus s'arrêter de pleurer bruyamment

Les gendarmes, si j'ai bien compris (lorsque plus tard elle m'a raconté son aventure) se sont trouvés tout bêtes et ont entrepris de la réconforter:

- mais, mademoiselle, ne vous mettez pas dans un tel état, jolie comme vous l'êtes vous verrez vous trouverez un autre amoureux, ou ça va s'arranger ,ce n'est pas grave, nous n'allons pas vous laisser partir dans cet état , calmez-vous, vous verrez ça va aller :

- vous allez rouler doucement et nous allons vous suivre jusque chez vos parents, rassurez -vous , on vous suit!

Et c'est ainsi qu'elle est rentrée chez elle, avec la voiture des gendarmes derrière elle, et que ceux-ci ont attendu gentiment qu'elle se soit garée dans la cour sur le devant de la maison et qu'elle ait pénétré à l'intérieur, avant de repartir!

Alors????   Ils sont pas gentils nos gendarmes !!!!!!!!!  Ils n'ont même pas vérifié ses papiers!!!!!!!

Pour informations, les choses se sont arrangées avec son copain puisque c'est avec lui qu'elle part en Guadeloupe!   

Ahhhhh!!!!! L' AMOUR !!!!!  surtout lorsque l'on est désespérée,jeune et jolie et que l'on a affaire à deux jeunes gendarmes aux coeurs sensibles !