En ce moment  , pas trop le temps d'écrire  pas trop envie d'écrire. La période des fêtes est passée, la fête pour le départ en Guadeloupe de Marine et son copain aussi.

Si nous avons fêté ces journées de bon coeur, c'est que nous avons tous décidé d'oublier les pensées désagréables. On verra après les fêtes avons nous dit!

Ainsi, maintenant, il faut faire face à une situation qui nous attriste.

Depuis un mois, Bruno le fiston en attente de convocation devant le juge pour clore le divorce d'avec Nathalie , a dû prendre ces enfants avec lui. Je ne m'étendrai pas sur les détails, celà concerne la vie privée du fiston.Margot habitait déjà avec lui , Marie pour le moment a fait le même choix et notre petit Louis, lui,  n'a pas le choix,  dans l'immédiat . Cas de force majeure dans son intérêt. Comme vous le voyez ce n'est pas simple . Pour les conduire à l'école et au lycée, Bruno doit faire matin et soir 60 kM. Margot, elle, se débrouille avec le tramway pour aller à la fac. Je ne sais pas comment les choses vont se régler ensuite. C'était trop beau, depuis leur séparation tout se passait bien et j'en étais contente car je n'aime pas brûler ce que j'ai aimé, mais là, en veillant bien  à  gardant mes pensées, je ne peux que me taire et tenter d'aider mon fiston qui n'en fini pas de tomber des nues! Je ne peux pas faire grand chose car, comme toujours  il tient à assumer tout seul, heureusement avec le soutien moral de ses enfants. Il me tarde que tout soit enfin réglé, d'une façon ou d'une autre.Je parviens quand-même à imposer un peu mon aide mais pas autant que je le voudrais

Ah ! Que la vie est parfois compliquée !.