Comme toujours ,hier,  nous avons passé une très bonne journée au centre équestre avec le fiston. Agréable mais plutôt courte car il travaillait, donc nous sommes rentrés vers 16 heures. Il y a 1 ou 2 ans Robert travaillait un peu avec lui, pour le plaisr de donner un coup de main en sa compagnie, mais actuellement il est trop fatigué pour celà.Alors nous rentrons plus tôt.

Nous avons , durant le repas, plusieurs fois quitté la table car la naissance de deux oies était imminente. Eric surveillait de très près l'éclosion , le sifflet au bec pour imprégner les poussins au bruit qui sera le signe de. raliement  plus tard.

1ère étape.......

 soulac der 001

 Environ 20 minutes plus tard...

soulac der 002

 

Et ...voici la numéro 1.....

soulac der 004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivie de la numéro 2....

soulac der 003

 

Ce sont des oies cendrées. Doivent naîtrent dans les prochains jours des oies rieuses!!!

J'ai beaucoup regretté que les petites ne soient pas là. Lydie n'a pas pû se libérer. Elles auraient adoré!

Avec toutes ces interruptions, le repas a été vite baclé parce-que les cavaliers arrivaient dès 14 heures une sortie étant prévue.

Ils étaient 24 et celà créait une joyeuse animation, chacun sellant son cheval, les plus jeunes étant aidés et la solidité vérifiée. Toute cette joyeuse troupe partait du centre équestre( à Soulac,) traversait la forêt pour rejoindre le bord de l'océan, puis longeait la plage jusqu'au Verdon pour rejoindre le gîte , restaurant, chambre d'hôtes:" la maison de Graves" où ils devaient passer la nuit pour revenir ce matin par le même chemin! 3 heures de cheval tout de même!!Mais, le plaisir de monter en bordure de l'océan est , parait-il, un plaisir sans pareil !

 

soulac der 006

 Eric a aidé à charger les bagages de tout ce petit monde dans le véhicule qui les amenait au gîte par la route. Les cavaliers les trouveraient en arrivant!

Ils sont partis, sourires aux lèvres , à la queue leu leu.

Nous avons pû revenir au chalet , Robert et Eric y ont bu un café en discutant un moment, puis nous sommes rentrés chez nous. Eric avait encore du travail.

C'était une bonne journée !!!

PS : les tomates farcies ont été appréciées quand-même...une fois la croûte de brûlé enlevée sur le dessus!