Oserai-fe faire une note qui traite de chasse ?

Non! je vais plutôt parler de Robert qui est ...... chasseur!     

images[2]

Ne faites pas attention : je me les fais et je me les ris ! Ça détend parfois !

C'est de la faute au Goût et Heure Bleue qui ont parlé de leur visite au musée de la chasse.

Cette semaine, nous avons reçu le permis de chasser de Robert. Je l'avais commandé par internet. C'est la première fois que je le fais fais depuis l'ordi, c'est finalement très commode! Habituellement, il prend ensuite une carte de chasse délivrée par la société de chasse de la commune où il chasse depuis maintenant 50 ans. Pour celà, il paie le prix fort chaque fois, car nous ne résidons pas sur cette commune. Il y a des commune qui, au bout d'un certain temps, diminue le prix de cette carte pour les chasseurs anciens, il leur facture au même prix que les résidents. D'autres communes offre carrément la carte aux chasseurs de plus de 70 ans. 

Rien de tout celà là où chasse Robert. Ils ne font pas de cadeau ! 

Une fois, un résident non chasseur, a proposé de lui donner son droit de chasse. Robert a refusé. Il n'aime pas être redevable. C'est une des fois où j'ai remarqué que mon cher et tendre a un amour propre tellement développé que je trouve parfois que c'est limite de l'orgueil!

Bref! Cette année, il n'a pas encore été chercher sa carte . Pas encore. Il ne sait pas si il sera en état de chasser selon son habitude. Le permis, je l'ai commandé sans lui demander son avis, je préfère  qu'il soit libre de choisir le moment venu: j'y vais ? J'y vais pas? Il décidera! 

Ses relations avec les chasseurs de cette commune sont un peu tendues. Oh! lorsqu'il en rencontre certains (parmi les anciens) il discute un moment, mais la façon de pratiquer la chasse de beaucoup d'autres , lui déplait fortement et il ne se gêne pas pour dire parfois ce qu'il pense.

Il y a des règles à respecter qui font de la chasse un sport qui n'est pas pour les fainéants. Je ne parle pas de la chasse à courre par exemple , le sport dans cette pratique est surtout celui de l'équitation qui demande un niveau certain, et puis à chacun ses goûts!Mais, la coutume de l'hallali..........   berck!!!!

Robert est un chasseur .... à pieds.  Il marche en moyenne aux alentours de 15 km par journée de chasse. De chasse à la bécasse. Il en est qui vont d'une remise (endroit où il est probable de trouver une bécasse) à l'autre en voiture. Pourtant, les "passes" larges chemins entre les cultures ou les bois, sont interdites à la circulation. Lorsque Robert les voit passer il fulmine ! Pour lui , ce n'est pas de la chasse!

Le pire, c'est lorsqu'il y a une battue de chasse aux sangliers. Comme je l'ai déjà dit, à chacun ses préférences, mais imaginez une file de 4/4 circulant  dans les bois pour se placer aux endroits stratégiques pour y attendre l'animal rabattu par les chiens. (çà, c'est ainsi que se pratique cette chasse) sinon les sangliers seraient trop nombreux, ils font beaucoup de dégâts et se reproduisent tellement vite. Mais Robert, ces jours là est furieux. Entre le bruit des moteurs et les cris des chasseurs (ça crie beaucoup entre-eux et après les chiens pour les encourager) Robert a l'impression que l'on "viole" les bois et toute la nature.

Lui, il gare son véhicule là où s'est permis, il chausse ses bottes , prend son fusil à l'épaule et part en compagnie de son chien. Il fait un grand parcours , plusieurs km, il aime le calme de la nature et ses bruits propres. C'est lui qui, un soir, est parti avec son fils (chacun y a eu droit) pour leurs  faire comprendre de quoi l'on parle lorsque l'on emploie l'expression "entre chiens et loups". Cet instant où la nuit se prépare et où la nature cesse de respirer. Un court instant où le temps suspend son vol, où tout, vraiment tout, s'immobilise! Bruno en était revenu très impressionné et en parle encore!

Voilà pourquoi, ses relations avec certains ne sont pas très "amicales" il a un peu trop tendances à dire ce qu'il pense, ça ne plait pas à tout le monde, et lui, commence être trop "vieux" pour s'adapter à ces nouvelles façons de pratiquer ce sport qu'il aime tant.

Je suis brave fille, je vous fais grâce de la leçon concernant les ruses et comportement divers de la bécasse, capable de "rouler dans la farine" et le chasseur et le chien, qui (et ce n'est pas rare) rentrent bredouilles!

Robert est intarissable sur le sujet et je me demande parfois comment il peut se rappeler tant de détails, que ce soit  sur tel oiseau ou sur la nature de chaque lieu, chaque arbre, chaque fougère  ........

De toutes façons, je pense que cette année, je serai trop inquiète de le voir partir chasser seul. 

Mais rien n'est perdu..... Eric, fils aîné, essaie de le persuader de venir chasser avec lui. Il parle de lui installer un siège, un guêt ou je ne sais pas quoi d'autre pour qu'il ne se fatigue pas et soit même à l'abri dans la "tonne" en cas de mauvais temps.

Et surtout, il ne serait pas seul! J'aimerai assez! Même si Soulac n'est quand-même pas la porte d'à côté!

Si celà se trouve, le traitement qu'il suit  actuellement va donner de bons résultats......  et ça changerait la donne!

On verra dans à peu près un mois!