Aujourd'hui c'est mardi. Je suis allée chercher Marie au salon de coffure.

Environ vingt minutes de route.

Sitôt montée dans la voiture , un bisou et elle enclanche!

- Bonjour mamie, la semaine prochaine je suis en vacances.

Comme d'habitude je n'ai pas le temps d'émettre un commentaire, style : ah! bien! tu vas pouvoir te reposer un peu!

qu'elle continue sur sa lancée: 

Je m'en vais une semaine dans les Pyrenées avec Tom , son père et la copine de son père! Papa a dit oui, c'est chouette!

Puis, sans reprendre son souffle:

-Tu permets Mamie , que je téléphonne à Tom, LE PAUVRE,il se fait opérer du pied aujourd'hui! LE PAUVRE ! Ça me stresse, tu te rends compte, ils vont lui faire des piqûres entre les orteils LE PAUVRE ! pour lui enlever un grain de beauté . Il va avoir des points  LE PAUVRE!

Fais donc ma chérie, il n'y a pas de problème!

La suite, c'est la conversation qui s'est échangée et que j'étais bien obligée d'entendre. Comme je n'entendais que les paroles de Marie, elle n'a quand-même pas mis le haut-parleur.... 

le plus simple est que je vous raconte la partie que j'ai entendue :

- Allo! Ç'est moi! Pourquoi tu ne m'as pas répondu, je t'ai envoyé au moins 100 messages, non! J'exagère, pas cent, mais je t'en ai envoyé deux, enfin, deux fois le même!

.... 

-Ça va ?

......

- Tu as pris ta douche à la bétadine? Et tes cheveux, comment ils sont?

.......

Là, j'ai quand-même éclaté de rire je n'ai pas vu le rapport entre un pied et ses cheveux, mais bon!

-  T'inquiète pas, je te ferai un soin quand je viendrai, parce-que , la bétadine, c'est pas bon pour les cheveux!

-Tu n'es pas stressé ? Parce-que moi, je stresse à mort! Je me suis dit: il faut que je l'appelle, parce-que si tu mourrais je culpabiliserai de ne pas l'avoir fait!

.........

Là! J'ai failli m'étouffer en retenant mes rires!

- Si ! En plus ma patonne m'a dit que en ambulatoire, il y a souvent des erreurs, il faut faire attention! ........Arrête de rire Mamie! LE PAUVRE !

.......

- Tu as du te déshabiller entièrement ? Même le caleçon ? Moi, quand je me suis faite opérer de l'oeil, j'ai pu garder ma culotte!

..........

Je vous assure, qu'à cet instant, j'ai eu un peu de mal à rester concentrée sur ma conduite !

- Bon, tu ne sentiras rien, je pense qu'ils vont te mettre le masque pour t'endormir avant de te piquer entre les orteils quand-même! Rien que d'y penser, je stresse ! Mais, si ! je stresse ! Remarque, le pied, ça doit être moins douloureux que les dents de sagesse !

.......

- Combien ? Une heure et demie ? Il leur faut tout ce temps pour enlever un grain de beauté ?

......

- A propos, on part quand ? Dimanche ou lundi ?-

........

-Bon! ...Combien ?... deux ou trois heures de route ?... On s'arrêtera pour faire pipi ? ...Ah! si ! Il faudra qu'on s'arrête une fois quand-même !

Et nous sommes arrivées à la maison. Le repas n'a pas été triste non plus, si l'on excepte que Robert a eu l'idée de lui dire que parfois, en salle d'opération, ils pourraient se tromper et lui couper le pied!

- Arrête! Papy ! Tu te rends compte, il serait handicapé, LE PAUVRE!  Je serai obligée de rester avec lui toute la vie, parce-que, s'il était handicapé, je ne pourrai JAMAIS le laisser ......Ça serait dégueu....LE PAUVRE!

Voilà! Ça ! Ç'est notre Marie !

Et.... voilà pourquoi, j'aime le mardi !