Aujourd'hui nous sommes mercredi! Et je l'ai déjà dit, le mardi et le mercredi midi je vais chercher Marie au salon et elle mange avec nous puis je la ramène au travail.

Bien que mainteant elle habite à deux pas de chez nous, il n'a pas été question qu'elle rentre chez elle. Nous n'avons pas changé nos habitudes.

Donc, ce midi comme très souvent, Pascal s'est joint à nous. (Mumu travaille de 11heures trente à 16 heures).

En ce moment les amours de Marie et Tom sont.......... disons contrariés par les parents du garçon. 

Marie est furieuse car elle a ses congés samedi pour seulement deux semaines. Tom doit justement partir ces deux semaines là au camping de Montalivet avec ses grands - parents! Entre -nous je le soupçonne fort de ne pas vraiment en être mécontent, il doit y retrouver une bande de copains et copines qui s'y retrouve tous les ans.

Ça peut se comprendre, mais le problème qui a fait bondir Marie , c'est la phrase malheureuse de la maman (cet idiot n'a rien trouvé de mieux que la rapporte à Marie!) : 

-Tu vas avec tes grands-parents, ça te permettra de te rendre -compte qu'il n'y a pas que Marie dans la vie!

Elle le savait bien que c'est une jalouse la mère de TOM!

Pascal, toujours direct a lance à sa nièce qui s'échauffait toute seule:

- ils ont raison! Tu ne peux pas le laisser voir ses copains, il faut bien qu'il s'amuse ce drôle !

Je ne me rappelle même plus le monlogue que nous a débité Marie! Je le résumerai par:

- ET MOIIIIIII ?????????????????????????

Au plus fort d sa contrariété, elle nous pose LA question?

- Et vous, vous vous disputiez jamais?

Comme elle me regardait je réponds:

- bien sûr que si! Comme tout le monde!

- et qui c'est qui revenait le premier ????

-Bof ! ça dépendait!

- oui! mais, le plus souvent, c'était qui ?Et comment ça se passait?

Et j'ai eu la réponse que je n'aurai JAMAIS dû faire:

- c'était papy..........  au lit  !!!!!!

Elle a failli s'étouffer:

- NOOOOOOON !!!!!!!! Mais NOOOOOOON !!!!!!

- ah! bein! Tu n'as qu'à pas poser de questions!

OUI! Mais pas vous, vous  ! , vous êtes papy et mamie!!!!

Devant notre fou-rire à Robert Pascal et moi, elle a perdu contenance et a préféré se lever pour attrapper le fromage au frigo!

Puis, nous sommes redevenus les oreilles compatissantes de ses déboires amoureux!