Et ça continue .....

Hier après-midi Margot est venue chez nous . Elle était allée avec Martine (maintenant la compagne de son père)  et Marie acheter le cadeau d'anniversaire de Bruno : une montre.Cadeau commun.

Pascal et Mumu et nous même devions nous retrouver chez Bruno pour l souper. Il n'était pas au courant. Donc, Margot a attendu avec nous qu'il soit 19 heures et m'a aidée à confectionner le gateau et les œufs mimosas entre autre.

Je ne m'en suis pas rendue compte hier mais ce mâtin j'ai trouvé ça sur mon imprimante : 

SANY0019

Elle est trop mignonne ma douce !

Nous avons fait un gateau madeleine. Rien de bien terrible, mais lorsque j'ai écrit au chocolat le bon anniversaire habituel, j'ai eu l'idée de noter également son âge soit : 49 ans!

Le hic, c'est que , trop occupée avec sa fille, nous papotions pas mal ! je me suis trompée et ai écrit : 59 ! !! Margot n'a absolument pas voulu que je corrige mon erreur! Ça l'a même beaucoup fait rire! Je n'en rate pas une !

SANY0007

Evidemment , c'est la première chose qu'il a vu au moment du dessert!

Comme d'habitude, une bonne soirée de plus, mais nous sommes rentrés tôt  22h30 ! Nous étions en petit comité et aujourd'hui certains travaillaient.

Margot a offert à son père un cadeau peu commun.

Elle lui a demandé de partager avec elle l'écriture d'un livre qu'elle a en tête d'écrire .Pas un roman. Juste sous formes de Brèves, relater ses pensées et émotions lorsqu'elle a partagé avec son père  certains moments de sa courte vie.Des moments priviligiés juste à eux deux .Ils ont toujours été très  très complices, et se comprennent à demi-mot.

Elle lui a demandé d'en assurer la partie illustration et elle se charge de l'écriture.

Donc, elle a sur un très bel album commencé ce qui, en fait , n'est qu'un brouillon , juste quelques pages pour qu'il se fasse une idée. J'en ai recopié juste le début,(avec son accord bien qu'un peu gênée)  je vous le mettrai en note demain. Puis il faudra attendre car elle se donne minimum 2 ans pour ce travail.Je n'en ai pas copié plus que ces quelques lignes, car je ne me suis pas permi d'en recopier plus. Elle n'aurai pas osé me dire non, mais je trouve que c'est un cadeau qu'elle considère personnel pour son père.

Il a voulu nous lire ce début , mais nous ne comprenions rien car sa voix était tout enrouée d'émotion et ses yeux embués.Alors Margot m'a demandé de lire pour lui. Grand moment d'émotion autour de la table. Je n'en ai lu que deux pages. Larmichette du papa et même du papy!  .......  et une Margot toute ...pas rougissante , mais pas loin !.

Je suis favorisée, j'ai eu dans l'après-midi le droit d'en lire beaucoup plus. J'apprécie la confiance qu'elle me témoigne à sa juste valeur.