C'est bien ce que je pensais.

J'attendais patemment que mes chasseurs aient faim  et viennent me récupérer au chalet puisque cest moi qui ai préparé la "gamelle".

Une salade riz, œufs, tomates, jambon blancs  le tout coupé en dés. Du jambon de Sérano, du boudin à l'oignon, du pâté, du fromage , des petits gâteaux 'style madeleine" fait de mes blanches mains, un bon café. Le vin ( avec modération) était assuré par François. François,, est un "jeune" enfin dans la trentaine, châtelains ami d Eric. Eric est le parrain de son fiston.Son château s'appelle "les Ormes Sorbet"  C'est un très bon vin .C''est lui qui est venu me chercher..  

Nos "tartarins" n'ont pas tué grand-chose. Trop de chasseurs alentours qui tirent sans discernements, sans pour autant ramener plus de gibier. Les oiseaux ne sont plus couillons que bien des gens, ils ont vite compris où se trouvait "la ligne maginot" du jour. Un crochet, et hop! Au revoir!

Eric, François et Robert, postés bien plus loin, voyaient les palombes leur passer bien trop haut au -dessus de la tête pour qu'ils tentent de tirer sans être sur du succès de leur tir!

Ils en ont pris leur parti... et en ont même plaisanté, chacun voulant laisser à l'aute le plaisir de tirer!Ils se faisaient des politesse!  Résultat, l'oiseau passait tranquillement son chemin sans coup férir!*

Après avoir mangé  , ils sont repartis à leur emplacement. Le terrain est argileux et avec le temps qu'il fait , la glaise s'st amalgamée sur le caoutchouc des bottes de façon impressionnante. Impossible d'utiliser un véhicule malgré l'autorisation exceptionnelle obtenue, celui-ci se serait enlisé!

Rien que 4 km de marche!

Imaginez un peu; 4 km ce matin,  4 km pour evenir au véhicule manger, 4 km pour retourner au guet et encore 4 km lorsqu'ils vonr rentrer , .... et, comme la pluie a repris, je gage que celà ne saurait tarder!

Il n'a rien dit, mais j'ai bien vu que Robert fatiguait! !

On m'a ramenée au chalet, et voilà pourquoi, aujourd'hui, je fais l'exploit de vous livrer deux notes dans la même journée!

Je n'ai jamais été aussi seule et tranquille.

Les chevaux du centre se baladent tranquillement sous la pluie, le chat d'Eric vient voir ce que je fabrique à pianoter sur l'ordinateur, il règne un calme royal !

Comme dirait HB ou Lili lorsqu'elle est à sa campagne : C'est bien !

C'est maintenant une grosse averse, avec des gouttes qui dégoulinent des arbres noyant le centre équestre, sous un ciel gris et les gouttières du chalet qui débordent!

Les canards, eux, s'en donnent à cœurs joie ... c'est la fête pour eux!

Je sens que mes chasseurs ne vont pas tarder à rappliquer!

imagesMMHA3O5M

C'est la totale... L'orage gronde , roule, tonne... ils vonr rentrer trempés comme des soupes!