, Figurez vous,que, hier matin il pleuvait à verse!

J'ai consulté la météo sur Soulac et j' ai vu que la pluie  prévue pour la journée serait moindre l'après-midi. Donc, Robert a décidé d'aller faire un tour dans les bois.

-Juste un petit tour! m'a-t-il dit!

Il est parti vers 13 heures 30. Je me suis donc installée tranquillement sur la banquette avec un livre!

Même pas une heure plus tard, le ciel a déversé des trombes d'eau!  Pas juste une petite pluie, non, une vraie averse ... qui durait... durait!

Je pensais, il va revenir rapidement. Et puis le temps passait... 15 heures, 16 heures, 16 heures 30... la pluie n'en finissait pas et je commençais à m'inquiéter. 

Puis je me suis dit : ce n'est pas possible, il est idiot de risquer de s'attrapper du mal pour quelques cèpes  ! Il va m'entendre!

Lorsque le réveil a dépassé 17 heures 15 j'ai pensé tout à coup: et s'il s'est perdu ???  Et je me suis mise à me faire mon cinéma! S'il n'est pas là à la demie, j'appelle Eric !

Depuis la fenêtre du mobli-home je surveillais le chemin , qui de l'autre côté de la route , s'enfonce dans le bois .

Et j'ai vu mon bonhomme, avançant à pas lent , chargé comme un âne (qu'il est pour la circonstance!) sous la pluie battante! 

J'aurais dû le photographier : épuisé et trempé jusqu'au slip!  Mais quand je dis trempé, je veux dire dégoulinant de flotte! Une large flaque d'eau s'étalant à ses pieds! Il aurait mérité que je le laisse à la porte du mobil home! J'étais soulagée et du coup: plutôt colère !

Tout ce qu'il a trouvé à me dire lorsque je lui ai dis mon inquiétude c'est :

- Si tu avais vu çà! C'était trop beau! J'ai regretté que tu ne sois pas avec moi pour les ramasser toi-même!

- Tu parles, sous une flotte pareille , je ne suis pas folle!

 Voici donc, une fois nettoyée, une partie de sa récolte ! J'ai cuisiné tout cet après-midi!

 

 

SANY0006

SANY0004

SANY0003

J'avais beau être furax envers son inconscience, je n'allais pas en plus , laisser perdre sa cueillette !