Remontons à vendredi et prenons les évènements dans l'ordre.

Tout était prêt pour la journée du lendemain sauf les derniers préparatifs "frais" et la table.

A côté , il n'y avait  personne. Pascal de son côté était au restaurant pour le repas de fin d'année réunissant les employés des agences du groupe qui l'emploie.

Mumu , de son côté également, mangeait avec sa patronne ( mais néanmoins amie) .

Robert et moi étions ... tranquilles!

10h , coup de téléphonne de Mumu , qui nous informe que sur le chemin du retour elle n'a pu éviter un "énooooorme" sanglier. Elle paniquait parce-que nous lui avions prêté une de nos voiture. La 406. Comme la voiture pouvait rouler, nous lui avons dit de rentrer , qu'il n'y avait pas mort d'homme! Même pas mort de sanglier, ce salaud c'était barré sans demander son reste, et que, surtout, elle n'avait rien. C'est arrivé à à peine 800 mètres de chez nous.

Le devant de la voiture est bien abîmé, mais les lumières marchent et les clignotants aussi ! Affaire à suivre. Embêtant parce-que maintenant , Mumu n'a plus de voiture , la sienne venant d'être vendue et celle de Pascal étant en dépôt vente (puisqu'il avait une voiture de fonction) . C'est pour cette raison que nous leur avions prêté la nôtre en attendant de faire leur "petites affaires de voitures"! Pas fière, Mumu roulera quand même avec notre 406 dont je ne vous explique pas "la tronche"!

L'émotion passée, d'un côté et de l'autre nous nous couchons!

Samedi : 6 heures (je crois) du matin, Mumu, fappe à mon volet:

- les pompiers viennent de m'appeler!

- ah! bon ? Ils ont trouvé le sanglier ?

- Non ! C'est Pascal qui a eu un accident!

Du coup me voilà tout à fait réveillée!

- "Les pompiers l'ont conduit aux urgences mais ils m'ont pécisé de ne pas m'affoller, il n'a rien de grave mais nous ne pourrons pas le voir pour le moment, le médecin préfèrera sûrement  lui faire passer divers examens..

Bon ! ...Léger soupir de soulagement.

- Mumu est évidemment partie à l'hôpital et nous sommes restés en contact via le téléphonne.Nous lui avons dit de prendre notre 2ème voiture pour le moment.

Quelle mâtinée!!!! Les enfants, informés se sont évidemment précipités à l'hôpital, Son frère également, Lydie qui adore Pascal et Mumu, aussi, le cousin Thierry et sa compagne très intimes avec eux également!

Résultat, comme ils ont bien pris garde à me tenir au courant à chaque instant des évènements via le téléphonne, nous avons décidé de ne pas nous y rendre aussi! Trop de monde à notre avis aux urgences.

Et je suis resté à la maison à ronger mon frein! Sans rien faire de plus! D'ailleurs nous n'avions plus de voiture du coup!

Mumu, n'a pu voir Pascal que vers midi parce-que les examens se sont succédés. Le dernier étant les examens neurologiques.Il a un bon choc à la tête côté gauche.

Il n'y a rien de grave. Bien sûr , il est vraiment contusionné, blessure provoquées par la ceinture , le violet lui va bien au bras et à l'épaule!

Bref! Une fois rassurés quant à sa santé, nous avons pensé aux problèmes qui risquent se présenter pour la suite.

Il a raté le virage juste à 1 km de chez nous et a foncé dans le fossé. Sur la même route que Mumu a heurté le sanglier! Tout seul et il n'a percuté personne.(ouf) Je pousse un gros soupir de soulagement parce-que, entre- nous, de retour de ce genre de soirée, bien que ce ne soit pas son genre (surtout lui) on suppose qu'il s'est endormi , et je suppose également qu'il avait dû bien manger et  il n'a sûrement pas été servi que de l'eau!

Donc, pour conclure, Mumu a pu le ramener chez eux  en fin d'après-midi.

J'ai informé tout le monde  (une fois rassurée ) que je comptais sur la présence de tous pour souper , puisque de toutes façons, il fallait bien manger! Et que celà nous ferait du bien de mieux finir la journée.

Et j'ai rapidement mis en place ....... Tout !!!!  Ma petite Margot est venue m'aider. Avec 2  invités supplémentaires : le cousin thierry et sa compagne,qui sont restés  jusqu'à dimanche à côté.  

Durant la soirée, il manquait toujours l'un ou l'autre , qui, à tour de rôle allait à côté tenir compagnie à Pascal trop éprouvé physiquement et moralement pour se joindre à nous. En plus,il est condamné à la purée car sa machoire est douloureuse et des dents bougent!La plupart du temps, il dormait!

Cependant, malgré tout, comme chaque fois que l'on se trouve réunis, l'alchimie agit et la soirée a été telle que d'habitude. Juste un peu plus calme, Pascal manquait, bien sûr , c'est quelqu'un qui tient sa place dans une soirée, surtout familiale!

Je pense même que après la peur qui nous a tenu toute la journée, nous étions terriblement heureux et soulagés.

La nuit ne s'est d'ailleurs terminée que sur les quatre heures du matin car nous sommes restés longtemps à discuter tranquillement autour de la table.

Même Eric est resté et n'a regagné Soulac que dimanche.

Quelle famille ! Mais.... quelle famille !

Vous vous étonnez que j'ai les cheveux blancs ?