Beaucoup sont des lectrices  qui connaissent même souvent des informations sur l'auteur . Beaucoup aussi ont de solides bases littéraires et connaissent bien les classiques., ce qui fait d'elles (lui) des critiques que je dirai "averti(ies)!

Ce n' est pas mon cas. Si j'ai toujours aimé beaucoup lire, je n'ai pas fait d'études secondaires. Celà limite tout de même mes connaissances en la matière. Je peux donner mon avis ... sans engagement!  

Lorsque j'entame la lecture d'un livre, que généralement , j'ai choisi en lisant le résumé du derrière de couverture, si le début ne me plaît pas trop, j'insiste un peu afin de rentrer mieux dans le vif de l'histoire, mais si je n'accroche toujours pas : je dis , ça me "gonfle," (si, si, je pense çà) et je laisse tomber non sans avoir vérifié les dernières pages par curiosité. Parfois, je remonte même les pages, de quelques unes en quelques unes, et, parfois , je fini  presque de lire le livre à l'envers!

Oui! Je sais! C'est idiot, mais  ce n'est pas souvent! Je dirai même rarement, mais .... ça m'est arrivé !

Ce qui m'embête lorsque je commence un livre qui , par contre , me plaît bien, c'est qu'il faut que je le dévore rapidement. Je le fais suivre dans toutes les pièces de la maison. De la cuisine en attendant que les pâtes cuisent : hop! quelques pages , et on se retrouve avec avec des nouilles façon colle ou, avec le lait de la purée qui déborde allègrement, ou bien dans la chambre  où je m'assied un instant au bord du lit et je me rend compte qu'il est l'heure de préparer le repas et que le lit n'est toujours pas fait.... où..lorsque je vais chercher Marie au salon et que je l'attend dans la voiture ,ou....jusque dans les toilettes!

Plus (rarement quand-même,) il m'arrive , quand il reste juste quatre ou cinq pages, de les finir à table, pendant que Robert mange en regardant la télé. Ça, ce n'est pas souvent, seulement lorsque je suis trop impatiente de savoir la fin de l'histoire quand je ne l'ai pas devinée avant. Dans ce cas c'est que le livre est, pour moi... un bon livre !Dans ce cas, je fais mon "chiqué" à Robert : (c'est ce qu'il dit) ! :

- Ça ne te fais rien si je fini mon histoire, je n'en ai que pour cinq minutes ?

Tout ce "baratin" me vient à l'esprit , suite à le demande de blogueuses qui me demande mon avis sur "Le vieux qui voulait changer de vie".

En résumé , j'ai plutôt bien aîmé.

Les premières pages m'ont bien plu. Au bout d'un moment, j'ai trouvé la suite un peu lassante, mais j'ai continué ... et j'ai bien fait. Ce vieux est attendrissant et amusant. J'imaginais une aide ménagère qui allait lui redonner le goût de vivre et remplacerait quasiment une fille pour le viel homme.

Tout ce que je peux dire que ce n'est pas ça...... enfin pas tout à fait !

Ce n'est pas un conte de fée.

Voici le derrière de couverture :

"Frank Derrick a 81 ans. Le jour de son anniversaire, le vieux grincheux se fait renverser par le camion du laitier et se retrouve immobilisé chez lui. Déjà que la vie n'était pas très drôle avant son accident.... Depuuis, il n'a plus rien à faire et ses journées semblent une éternité.

Jusqu'au jour ou une bouffée d'air frais entre dans sa vie sous la forme généreuse de Kelly, jeune aide à domicile. Avec sa petite voioture bleue su'elle conduit comme un chauffard, c'est un vrai tourbillon de joie. Elle rit même aux blagues de Frank, c'est dire!

Au fil des jours, Kelly va changer la vie trop banale de Frank en quelque chose d'extraordinaire. Grâce à elle, le vieux bonhomme se souvient qu'il y a un monde au-delà des murs de son appartement et que la vie lui appartient .Il suffit de le vouloir."

 En résumé , ma critique d'un livre se cantonne à un : J'aime ou Je n'aime pas !