Je suis la dernière à remettre ma copie ?

je vais devoir demander à mon chirurgien de me faire un mot d'excuses !

187968274[1]

Je viens de coucher mon amour de petite fille, Amandine.  Il est un peut tôt mais je préfère qu'elle soit endormie avant que mon mari n'arrive.

J'ai préparé le repas mis la table et j'espionne de derrières les persiennes la rue qui serait  déserte sans la présence de la boulangère et de l'épicière qui ont leurs boutiques  en face de chez nous.

J'aurai pu au lieu d'une douce berceuse pour endormir mon enfant lui murmurer la chanson qui trotte dans ma tête :

"Ma douce poupée, oh! Fillette aimée

Quand ce soir, papa va rentrer,

S'il est en colère, il faudra se taire!

Ne rien faire pour le contrarier!

Ton père, ma mignonne,quand il déraisonne,

Ne sais pas ce qu'il nous fait pleurer!"

J'aurai pu, oui! Parce-que ces mots sont ceux que je retiens chaque soir , préférant la coucher plus tôt, ignorant ce que sera l'humeur de son père.

Il arrive, je l'apperçois au  bout de la rue. J'attends qu'il se rapproche épiant sa démarche. Son pas, qui pour tout le monde semble assuré, ne me trompe pas.

Il porte un beau costume, une canne à pommeau d'argent et une sacoche.

En passant devant la boulangère et l'épicière  il soulève poliement son chapeau pour les saluer. Elles lui répondent avec un grand sourire. C'est vrai qu'il est bel homme et qu'il le sait!

Je vois bien que les femmes le regarde d'un air gourmant gloussant sottement lorsqu'il les salue !

Pourtant, que dirait-elles si elles voyaient l'intérieur de son supposé porte documents? Que les dossiers qu'il est censé ramener de son travail, ne sont en fait qu'une bouteille d'absinthe qu'il achète chaque soir dans une épicerie loin de chez nous.L'ayant déjà ouverte en cachette et la buvant jusqu'à la dernière goutte, une fois notre porte franchie, avant de s'avachir dans son fauteuil .

Parfois, il ne fait que s'endormir mais parfois il est à la recherche du petit détail, même insignifiant qui provoque sa colère injustifiée.

J'épargne ma petite fille au maximun,car les moments où il est à jeun, même s'ils sont rares font qu'elle adore son père car il sait, alors,  être charmant!

Pourtant, je me le suis juré: si un jour  la situation vient à empirer, je prendrai ma petite et je le quitterai!

D'ailleurs, même en y réfléchissant, un jour...... c'est sûr....... je partirai.... mais pas sans mon enfant !

Il me faut y réfléchir, la journée, à jeun, il trompe si bien son monde , qu'il pourrait tenter de me l'enlever !

C'est ce qui me  retiens! ....Mais il ignore que sur l'argent du ménage ... tranquillement je me constitue un petit pécule en prévision!