03 mai 2016

Pour éviter les rechutes.

Lakévio .... voilà

4031229811

 

Nous voilà partis. 

Tous les ans en juillet, nous partons pour le midi dans la famille de   Mireille, ma femme. J'adore retrouver ses frères et sœurs et leur bruyante marmaille! J'oublie tout, tant cette famille est pleine de joie de vivre !

L'an dernier, nous n'y sommes pas allés. Mireille a tellement insisté pour partir en crosière que j'ai cédé. Je n'ai rien dit pour ne pas gâcher son plaisir, mais je m'y suis mortellement ennuyé. 

Je me suis surtout amusé à observer  avec indulgence, mon épouse circuler au milieu de tout ce luxe. Elle semblait y prendre un plaisir extrême, un peu comme une gamine jouant à la princesse. Le summum ayant  été atteint lors du repas pris à la table du capitaine ,un homme charmant d'ailleurs. Elle n'en a presque pas mangé de peur de faire un impair!

A vrai dire, j'étais content pour elle. Elle travaille énormément tout au long de l'année, m'assistant avec dévouement dans mon entreprise.

Nous gagnons trèèès bien notre vie.Sans me vanter, je suis un excellent président, les affaires marchent bien ! Mais je dois avouer que je ne suis pas toujours très diplomate dans mes rapports avec les employés. Mireille, au contraire, issue d'une famille nombreuse méridionnale,a le contact, sinon chaleureux, (elle tient à faire respecter sa position de femme du patron), mais compréhensif.  Toujours à l'écoute et si possible, trouvant une solution amiable aux problèmes des uns ou des autres.Elle m'est très utile.

Par-contre, gare lorsqu'elle aborde ce petit sourire , tenez, comme en cet instant! ....Ça n'augure rien de bon ! J'appelle ça , un sourire pincé!  

Elle a l'air de sourire, mais, je le sais, elle est contrariée!  Comme je me sens déjà en vacances, j'ai déjà défait ma cravate! Elle trouve que je me "laisse aller" ! Ce n'est pas la peine d'avoir un voiture qui en impose, si c'est pour avoir l'air débraillé!

Je sens que , de nouveau, je vais , sans en avoir l'air, observer les évènements des prochains jours. 

Depuis la croisière , elle a franchi un pas supplémentaire dans l'idée de ce qu'elle appelle :être comme il faut ! Sans aller jusqu'à être vraiment méprisante, sa façon de sourire veut tout dire!

J'aimerai bien retrouver ma Mireille 'd'origine' avec ses francs éclats de rire ! ... et son parler désinvolte!

C'est pourquoi je suis content d'aller cette année dans sa famille. Je pense que ça va lui remettre les idées en place. 

Sa famille la connaît bien , il connaisse la vraie Mireille, celle  qui courait dans les champs de lavande, celle qui refusait de porter des lunettes de soleil parce-que , à son avis, sa ternissait la vraie couleur des fleurs et de la nature !

Je leur fais confiance, surtout son frère Alexandre qui n'a pas sa langue dans la poche. Je me souviens d'une fois, où elle faisait sa pimbêche, celui-ci lui avait lancé:

- Faudrait peut-être te rappeler d'où tu viens , et que comme nous, tu te lavais le cul dans une bassine ! 

Sur cette remarque très profonde, il l'avait embrassé en riant , suivi par le reste de la fratrie !

Sacré Alexandre! 

Ça avait été efficace !  Je crois qu'il  faut à mon épouse,une "cure" d'Alexandre tous les ans !

Pour éviter les rechutes.

 

 

 

Posté par emiliacelina à 18:42 - Commentaires [17] - Permalien [#]