110811772

 

 - Attend! Tu me prends de court là!

-Je ne voulais pas t'en parler devant maman, mais jacques, tu savais bien qu'un jour ou l'autre le problème se poserait !

- Mais, lorsque je suis venu lors des dernières vacances , elle allait plutôt bien!

- Je te l'ai dit au téléphone plusieurs fois, son état se dégrade de jour en jour. Elle a même fait une petite attaque cérébrale. Depuis le décès de père, je me suis occupée d'elle, de la maison et du jardin qu'elle aime tant et je ne t'ai jamais rien demandé, mais considère quand-même que c'est aussi ta mère.

- Que veux-tu que je fasse ? J'ai ma vie à Paris et ma femme n'est pas du genre à m'aider dans cette situation, ni dans une autre d'ailleurs! Pour tout te dire,j'envisage de divorcer. 

- Je suis désolée pour toi, mais, maman ...

- Maman a mené sa vie, je dois vivre la mienne. Et puis, tu es là, toi ! Tu as toujours été là pour t'occuper des parents même durant la longue maladie de papa!

- Justement, je pense que j'ai, à mon tour droit à un peu de bonheur. J'ai rencontré quelqu'un et il m'a demandée en mariage.  

- Toi ! Tu veux te marier ?

- Celà t'étonne ?

- heuuu !!! Tu as bien réfléchi ? D'abord, de qui as-tu envie de partager la vie ? Que fait-il ? D'où est-il  ,? Comment t'as-t-il dénichée, tu ne sors jamais !

- Il s'appelle Pierre, c'est le remplaçant de notre vieux médecin.Il est venu pour renouveler le traitement de maman et nous avons d'abord causé amicalement.Il s'est installé au village et est tombé amoureux de notre jolie commune, puis au fil des visites, il est tombé amoureux de moi aussi ! Et ......je l'aime également! Je suis si heureuse...

- Ah ! un médecin ! Mais... c'est bien alors.... Il pourra t'aider à prendre soin de maman!  Je ne vois pas comment je pourrai t'aider davantage!

- Justement, il m'aime assez pour accepter cette situation, mais j'ai beaucoup de scrupules à lui imposer une telle charge. 

- Penses-tu.... un docteur! Ça fait un peu partie de son métier ! Le dévouement et tout.... 

- Justement ce n'est pas une raison pour en profiter! Il s'est bâti à la sortie du village une adorable maison de retraite très "confortable". Maman a compris et accepte l'idée d'en devenir pensionnaire, je pourrai lui rendre visite tous les jours, mais le prix est relativement élevé , c'est là que j'ai besoin de toi!

- Mais... il n'y a qu'à vendre la maison!

- Celà lui crèverait le cœur.Elle lui vient de sa famille, elle y a passé toute sa vie, j'aimerai lui éviter cette peine! J'ai calculé qu'avec sa petite retraite et la réversion de papa,il ne manquerait pas beaucoup pour couvrir la pension et les à-côtés, tout en gardant le plus longtemps possible la maison qui est visible depuis la maison de retraite.Si nous partageons ce petit dépassement , cela ne nous ferait pas une grosse charge qu'en dis-tu ?

- J'en dis.... j'en dis....tu sais, je ne suis pas bien riche, même si je gagne bien ma vie il ne faut pas se fier aux apparences, la vie à la capitale coûte vraiment cher! Je ne pense pas pouvoir t'aider!  Personnellement, je serai plutôt d'avis de vendre la maison , ça couvrirait les frais et on se partagerait le reste!

- Ça suffit! Tu as compris ? Ça suffit !!!  Je ne vais quand-même pas te plaindre! Tu sais quoi ? Tu vas prendre ta belle voiture et, non seulement tu vas quitter mon village, mais tu vas aussi quitter ma vie!    Et tu vas repartir continuer ta petite vie d'égoïste et nous oublier moi et maman ! 

- Qu'est-ce qu'il te prend  ?

-Il me prend que je viens de comprendre, enfin, ta vraie nature et que je je décide de me passer de toi dans ma vie ! D'ailleurs ça ne changera pas grand chose ! Sauf une chose, si tu veux des nouvelles de ta mère, il te faudra plus qu'une visite par an, ne compte plus  sur moi! 

Il est parti, mécontent!  J'ai enfin grandi, je vais me marier, vivre pour moi et être heureuse avec Pierre.

Je ne lui ai pas dit qu'il existe une autre solution : tout simplement de juste louer la maison et maman ne manquera jamais de rien!

J'espère qu'elle vivra encore de nombreuses années... et que mon frère se languira  en attendant l'héritage !