112466099

 

Oui! Je sais ! J'aurai pu débarasser la table ! Mais je n'en ai pas pris le temps . 

D'ailleurs personne ne verra le désordre que je laisse derrière moi. D'autant plus que vous ne voyez que le devant de la fenêtre. J'ai choisi de placer ma petite table à cet endroit parce-que j'aime y prendre mon repas.  Frugal le repas !. Au moins, mon regard plonge dans la cour, et parfois un pigeon vient se poser juste devant moi. J'ai l'habitude de placer quelques miettes ou grains de maïs sur le rebord de la fenêtre. Oui ! Je sais aussi que ce n'est pas une bonne idée parce-que les pigeons salissent énormément le mur et la gouttière, mais ils me tiennent compagnie. Je suis bien contente de leur raconter ma journée lorsque je rentre le soir du travail. Ils penchent leurs têtes de droite à gauche comme pour m'écouter. Parfois même, ils osent frapper de leurs becs la vitre pour quémander graines ou miettes de pain !

C'est pour eux que je n'ai pas mis de rideaux .

J'aime bien leur compagnie, j'ai l'impression d'être attendue et c'est bien agréable parce-que vous savez, la vie à la capitale n'est pas toujours celle que l'on a rêvée !

Ce n'est pas la faute à Paris qui regorge de belles choses à voir, de musées, de monuments, de lieux remplis d'histoires ect.... mais, lorsque l'on travaille toute la journée,on n'a pas toujours la possibilité d'en profiter! Surtout toute seule !

J'étais folle de joie lorsque j'ai trouvé cette "petite" (très petite) location  sous les toits. J' avais quitté ma province avec des étoiles dans les yeux.

A moi la vie parisienne! 

Faut-il être naïve ! La vie patisienne avec juste un salaire de factrice débutante et surtout seule !

J'avais accepté pleine d'enthousiasme cette mutation , soit-disant obligatoire en début de carrière dans les PTT 

Résultat, la belle vie se résume, comme vous pouvez le constater à une carafe d'eau, un quignon de pain un morceau de fromage et une goutte de vin. Pas un Bordeaux bien sûr ! Pas envie de cuisiner juste pour moi !

Et depuis 6 mois, je perdais chaque jour un peu plus mon enthousiasme. 

Mais, aujourd'hui.... aujourd'hui... je suis pleine d'espoir ! 

Le jeune homme aux yeux verts que j'avais souvent remarqué en traversant la cour,( et, oui, je l'avoue, je ne fais pas que regarder les pigeons ) m'a adressé la parole. Le hasard, vous l'allez voir fait bien les choses. D'un petit bonjour la conversation a continué, et il m'a dit qu'il travaillait aux PTT!!!! Tout comme moi il vient de Bordeaux.

Quelle coïncidence !! Et...de fil en aiguille.... je vous passe le détail de la conversation qui s'est terminée par une invitation à dîner demain soir.  Bien sûr que j'ai accepté vous en doutiez ?

Voilà pourquoi, le désordre devant la fenêtre est secondaire, si vous voyiez l'état de l'autre côté de la pièce! J'ai complètement  vidé larmoire. Devant le miroir, j'essaie, je jette sur le lit, j'essaie autre chose, j'hésite, je reéssaye en appareillant différemment.Je rejette sur le lit ! Je sors du tiroir les escarpins que j'envoie valser plus loin d'un coup de pied impatient,  les ballerines et tennis à leurs tours vont les rejoindre.

Rien ne me plaît ! Je ne m'y retrouve plus dans ce désordre! Comme dirait ma mère : une vache n' y retrouverait pas son veau !

Mais, ce que je suis contente ! 

PARIS est une ville MA GNI FI QUE !!!