Devoir chez Lakévio n°2 pour le même tableau ! Je fais du zèle !

Je m'en voudrai un peu si  mon texte de hier vous avait plombé le moral en ce début de semaine. 

Pour ma défense je vois que je ne suis pas la seule à avoir été sensible à la grisaille de l'image.

Je maintiens  toujours que je cafarde! 

Voilà, ma porte est close. Le ciel est gris , la plage déserte......  tout est calme!

Encore hier je ne croyais pas qu'ils allaient pouvoir nettoyer le bordel désordre qui m'entourait avant de plier bagages.

Ils étaient cinq. Trois garçons et deux filles. Autrement dit : deux couples d'adolescents et un copain .... esseulé.

Là-haut, en bordure de plage ,les parents de Pierre ont leur villa. Plutôt que recevoir cette joyeuse bande chez eux,ils ont préféré me placer, là, directement sur la plage , me laissant à leur disposition.

Dès qu'ils sont arrivés courant et chahutant à qui mieux mieux, ils ont jeté leurs sacs devant ma porte et se sont précipités vers l'océan éparpillant leurs fringues sur la plage dans de grands éclats de rire!

Tee-shirts, pantalons, foulards, chaussures  même lunettes de soleil fleurissaient le sable de taches de couleurs, égayant la plage!

Ils sont revenus vers moi, secouant leur tête énergiquement et faisant scintiller les gouttelettes d'eau dans le soleil!

C'est alors que Pierre a décrété:

- Allez, les gars,il faut ranger les affaires dans le pot de yaourt!

J'ai failli m'étouffer quand j'ai compris que le "pot de yaourt" ... c'était moi ! Ces jeunes ne respectent vraiment rien !

La porte ouverte, ils sont entrés . Non! Mais! Vous m'avez bien regardée?  Vous avez vu ma taille ? Déjà,ils ne pouvaient plus se déplacer sans se bousculer! 

Ils ont entassé les sacs les uns sur les autres. 

Pierre a dit: bon! Je vais aller chercher ma tente "igloo" parce-que  sinon, ça va pas le faire! C'est trop juste!

- ta tante igloo?? C'est qui a demandé une des filles ! 

Ils ont bien mis dix minutes avant de reprendre leur souffle après le fou-rire qui les a secoués , saut , bien sûr,la poseuse de question !

Enfin, tant bien que mal, ils se sont organisés. Si on peut appeler ça une organisation : petit à petit, autour de moi, a échoué le contenu de leurs sacs : un monticule de vêtemenst dans lequel chacun piochait indifféremment sans s'occuper de quoi était à qui ! La poubelle débordait de boîtes de conserves vides et d'emballages de pizza.

Personnellement, je n'ai pas trop à me plaindre,  mon intérieur était ... moins pire.La couchette était soigneusement entretenue. Ils avaient établi un code pour signaler que la place était libre.

Ça m'énervait un peu lorsque  l'un des garçons allait décrocher l'un des torchons du fil extérieur et le fixait à la poignée de ma porte: ça voulait dire :

- Occupé ! 

En fait ça voulait dire, occupé par l'un des garçons et sa copine. Il n'avait pas fallu longtemps pour que deux petits couples se forment, ils ont donc établi un roulement ....

Je dis que ça m'énervait parce-que, je n'aime pas être bousculée ! J'ai déjà le mal de la route (un comble pour une caravane) ! Ces jeunes qui s'agitent sur ma banquette, me donnent l'impression  d'être une balançoire ! 

Trois semaines ! Ils ont dit qu'ils se sont "éclatés" durant ces vacances trop courtes à leur goût!

Hier, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire  ils avait nettoyé... tout! 

Ma "personne", la plage, la poubelle....  Remballée la tente igloo !

Ils sont partis ! Ouf ! Je respire ! 

Mais pourquoi le soleil se cache-til ? Pourquoi est-ce si gris et calme autour de moi ? Parce-que c'est la fin de l'été ? Pas seulement...

J'ai lu souvent que certains grands-parents après avoir eu chez eux leurs petits-enfants en vacances sont soulagés lorsqu'ils repartent ..... pour très vite n'espérer que leur retour! 

J'ai la même impression!

 

Vous trouvez que c'est mieux ?