Noël est passé. Gentiment et joyeusement quand-même.  Tant que le chef de famille est présent....  les enfants , petits-enfants aussi , la table bonne et les boissons .... heuuuuuu !!!!! Suffisantes! Calme au début, la distribution des cadeaux par le Père-Noël (certainement chez nous pour la dernière année (le costume va réintégrer le carton dans le placard) à moins qu'un jour la petite Guadeloupéenne soit présente.Donc, petit à petit l'ambiance de jour de fêtes a pris le dessus. 

Evidemment nous n'avons pas veillé aussi tard qu'habituellement. Mais.... c'était bien quand-même.

Pour le réveillon du premier de l'an nous avons décliné l'invitation d'un neveu  . La semaine a été difficile pour Robert et nous n'y avons pas accompagné les enfants.

Petite soirée en tête à tête.

Un gros avantage à la situation de cette année , pas de rangement ni de nettoyage particulier. Je n'avais même pas sorti le sapin, ni les décorations.

Ce matin , chez nous, le jardin, la haie , le toit du voisin étaient blanc (pas de neige) de gelée , plus un brouillard à couper au couteau et dès 14 heures un soleil magnifique, c'est mieux!

J'aime bien le soleil, mais je lui trouve un effet révélateur de poussière ben em....nt!!!! Bof ! Qu'elle y reste .... je verrai demain ...ou après-demain ..... à moins que je ne fasse comme dans la chanson vous savez ....."je  demanderai à l'ami Tonin " ...sauf que je n'ai pas d'ami  à qui demander !

S'il ne fait pas soleil, ça se voit moins ! Je finirai bien par avoir honte un jour ou l'autre !

Marie est venue manger avec nous à midi. Elle est très déçue par son patron car elle n'évolue absolument pas professionnellement. Elle regrette de ne pas avoir décidé de changer pour préparer le brevet de coiffure par crainte de ne pas trouver un nouveau patron. 

Je la comprend, car c'est un petit salon dont la clientèle est surtout constituée de personnes âgées, aucun modernisme , en plus il est pingre que c'est pas possible ! Les produits qu'il utilise sont tous de la plus basse qualité. Bref, rien de motivant et elle dit que même si elle obtient son brevet (car elle est très sérieuse et a de bonnes notes au lycée professionnel) elle n'aura pas assez de pratique pour se prétendre assez qualifiée. Je crains qu'il ne soit en train de la dégoûter du métier, et ça m'embête.

La copine de Bruno a un salon de coiffure et la conseille de son mieux c'est déjà ça.Marie apprécie. Affaire à suivre !

Vivement le printemps. C'est ce  que l'on dit chaque hiver  et ce n'est pas différent cette année ! Et je crois que je ne suis pas la seule à le penser !