30 janvier 2017

Est-ce possible ?

 Devoir pour Lakévio

114208356_o

 

Mon dieu ! Comme elle est jolie! 

Je suppose qu'elle a du arriver longtemps en avance et pour occuper le temps tenter de lire un peu, à moins que ce livre ne serve qu'à lui donner une bonne contenance!

Je l'observe de derrière la vitre du café sans oser entrer depuis un bon moment.

Je la vois regarder fréquemment vers la porte d'entrée.

Que pense t-elle de cette mère qui l'a ... abandonnée après sa naissance.

Comment vais-je lui expliquer que j'étais jeune... si jeune, (à peine 15 ans), que je n'ai pas su m'opposer à des parents autoritaires et soucieux du qu'en dira t-on.

Tellement soucieux qu'ils n'ont même pas voulu mettre face à ses responsablités celui qui , beaucoup plus âgé,avait profité de ma naïveté, je n'avais pas su me défendre puis je n'avais rien dit, par peur, par  honte ! 

Au lieu de m'accabler de leurs reproches méprisants, ils auraient du le faire condamner et me soutenir. Mais, non, l'important était surtout que cette honte ne se sache pas!

Ils m'ont envoyée chez une parente éloignée au fin fond des Pyrénées jusqu'à la fin de ma grossesse.

Epuisée par un accouchement difficile, j'ai signé dans un état de demie inconscience au bas des papiers qu'ils m'ont présentés.

C'est ainsi, que j'ai abandonné mon enfant en sachant seulement que c'était une petite fille.

Lorsque j'ai été majeure , seulement 21 ans à l'époque, j'ai essayé d'obtenir des informations pour la retrouver. Ce n'était pas possible, j'ai seulement pu déposer une lettre qui  serait jointe à son dossier et lui serait remise à sa majorité.

Il n'y a pas eu un seul jour où je n'ai pas eu une pensée pour elle, me posant des milliers de questions. Pourvu qu'elle ait eu une enfance heureuse auprès de parents adoptifs aimants. 

Si elle le souhaite, si elle lit ma lettre, elle pourrai alors obtenir mon identité.La décision ne pourrait venir que d'elle même.

J'attendais qu'elle ait  18 ans. Me demandant avec espoir et apréhension si elle souhaiterait me rencontrer ou pas ! 

L'agence d'adoption m'a informée qu'elle  veut me  voir. 

J'ai un trac pas possible. Quel est son état d'esprit ?

Et me voici, aujourd'hui, devant ce café , pétrifiée devant cette jeune fille. Je sais que c'est elle. Il n'y a pas d'autre jeune fille dans le café, mais , même si elle était parmi d'autres, je la reconnaîtrai... rien qu'à ses yeux ! 

Ces yeux magnifiques si semblables aux miens lorsque j'avais son âge. Sauf qu'au même âge les miens étaient déjà tellement tristes.

Je pousse doucement la porte... un pas... un autre ...et j'ose  lever les yeux ... je rencontre son regard, un timide sourire apparait sur son visage.

J'ai la gorge serrée, ses yeux me sondent, elle se lève, vient vers moi timidement... je pleure ... de joie, de regret, de honte, d'émotion, d'espoir, d'amour. J'ouvre les bras...

Est-ce possible ? Elle s'y jette !

Nous nous sommes reconnues ! 

Les explications viendront plus tard  !

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [23] - Permalien [#]