...et de trois...

 

Parcours professionnel de Pascal.

 Je crois que, pour lui, j’ai besoin de reprendre mon souffle. 

  Il est le champion du changement

 

D

ès ses quinze ans, il est entré en apprentissage comme plombier / couvreur.

Puis, il a fait son service militaire chez les parachutistes.

 Dès son retour, il a trouvé un emploi de réparateur plombier.

 Ensuite, il a tenté de monter une petite société de dépannages divers : « DEPANEXPRESS ».

Il faisait un peu de tout ! De la pose de pavés auto-bloquants , à l’élagage d’arbres, à l’entretien de chaudières etc…  durant la semaine.

Le week-end était réservé à la friterie, crêpes  etc…. car c’était l’époque où il avait acheté, comme son frère aîné, une caravane équipée qu’il plaçait sur les différentes fêtes foraines. 

Malheureusement, il n’avait pas dans sa tournée suffisamment de fêtes « rentables ».

 Donc, il menait les deux occupations de front !

 Lorsqu’il a cessé Dépanexpress et les fêtes foraines il est entré comme serrurier dans une entreprise qui faisait entre-autres, des portails…. que tenait une connaissance de sa copine du moment. …   devenue ensuite sa femme et la mère de Jimmy et Jordan…

 …Jusqu’à son divorce, date à laquelle il a rejoint Bruno  à l’imprimerie I3R .Le voici offsettiste puis conducteur d'une cinq couleurs.

 A l’arrêt de l’imprimerie, tout comme Eric, il a suivi Bruno dans l’aventure de l’étiquette puisque le brevet était à leurs noms à tout les trois, puis chez « VINETIQ’ »

Bruno à la création et Eric et Pascal faisant office de commerciaux. 

A la fermeture de Vinétiq’, Pascal est entré comme responsable d’agences d’ Intérim. Il menait deux agences de front.

 Après un désaccord avec son employeur, concernant une augmentation refusée, il a demandé son compte.

 Et… A « créé BFM Conseils » une société d’apporteur d’affaires, qu’il  a tenue plus d’un an avec succès….

 Pour accepter depuis maintenant bientôt deux ans, de réintégrer ( a la demande de son ancien employeur) (et, il faut bien l’avouer, influencé par Murielle qui avait envie de « sécurité »)  la même société d’intérim en tant que  « chargé du développement »….

 Avec, enfin, le salaire qui convient.

 Avec lui,  on ne sait jamais ce qu’il en sera de l’année suivante !

 Si je compte bien…. Il a occupé pas moins de dix emplois différents !

Tiens ! Seulement dix ? J’aurai juré que c’était davantage !

Mais c’est bien sûr ! J’oubliais les dix-huit mois où il a travaillé en blouse blanche et tenue  stérile dans le milieu médical.

Auparavant, il avait dû passer quelques temps en Allemagne pour suivre un formation et  obtenir un certificat de technicien en maintenance de « machine BODYJET » utilisée pour le transfert de graisse ou plus simplement  en liposuccion.

Il a ainsi officié à la clinique des Champs Elysées à Paris, à Rennes, Nice, Saint- tropez, en Bretagne   etc…..

Beaucoup trop de temps passé sur les routes à son goût et surtout trop souvent loin de sa famille.                                                                 

Donc, si je compte bien, avec onze emplois dans des domaines parfois très différents, je ne dois pas être loin du compte !

…et rien ne prouve que ce soit terminé !

Il vient juste de fêter ses cinquante ans !

 

Comme ses frères, il n’a jamais pris de vacances à part une petite semaine en Guadeloupe l’été dernier, pour faire connaissance avec ABBY, le premier bébé à le faire grand-père.