Et si je continuai  la note du 18 dernier, histoire ... d'actualiser ( ?)  un peu  !

Avant de faire le point sur nos petits - enfants !

Faute de vacances , chacun a compensé et compense toujours, selon ses choix : 

P

ascal, en profitant dès-que possible de journées sur le lac.

Le même lac que celui où il a passé de si bons moments avec sa grand-mère étant gamin.

bateau

 

Sur son bateau… avec Murielle, il s’y repose et s’y ressource.

Souvent le poisson sitôt pêché est nettoyé, cuisiné et mangé dans la foulée.

Il jette l’ancre devant la « conche » 

Leur conche !

Difficile d’accés par la terre,  facile par bateau. Ils en apprécient le calme et la solitude (sauf quand quelques amis viennent jeter l’ancre tout près) tous pêcheurs comme lui.

L’ambiance y est joyeuse.

Lydie et Mario avec Lisa et Lana sont des habitués.

Le poissonnier a perdu ma clientèle. Pascal me fournit bien

suffisament en perches, brochets, sandres  etc…

 rochet

Beaucoup de belles prises de belles tailles.

Le congélateur est alimenté pour l’année.

silure

 

Cette prise là, n’a pas servi de repas.

Pascal n’a pas eu le cœur de l’achever.

Elle été remise à l’eau. 

Il parait que certains la cuisine ! 

Nous n’avons pas essayé. 

Il parait aussi que le silure défend férocement tout intrus qui ose s’approcher de ses œufs.

Il nous reste juste une série de photos pour souvenir.

Le lac de Hourtin -Carcans est le plus grand lac d’eau douce de France.

 Il est magnifique et s’étend sur six milles hectares

  

E

ric fait la même chose en filant à sa tonne le plus souvent possible y faire  une cure de silence et de solitude, en compagnie de ses chiens.

Il charge le fusil, les chiens  et les canards appelants dans sa voiture et quelle que soit la météo, oubliant le reste du monde, fonce vers son refuge.

eric

 

Hugo! Gaspard!  Lucien! Aux pieds !

En plus de chasse , il y pratique la pêche aux anguilles, crevettes et crabes qui abondent et que souvent, il fait cuire  immédiatement en les parfumant au fenouil qu’il cueille sur place. 

L’immensité du marais n’a pas de secret pour lui.

tonne

 

Qu’il y pleuve, vente, parfois même tempête ou qu’il soit écrasant de luminosité ensoleillé… il l’aime !               

Il a adopté le Médoc et le Médoc l’a adopté !

 

Il ne se voit plus vivre ailleurs !

                                                                     

B

runo, lui,  se réfugie devant son chevalet et fait danser pinceaux et couleurs.

Pas assez souvent à notre Goût !

Son inspiration varie suivant l’humeur du moment et le temps dont il dispose.

 Son père et moi ne pouvons nous empêcher de penser , que, peut-être, nous aurions dû accepter l’idée de le voir s’orienter vers ce qui lui plaisait le plus : la peinture !

Nous avons coupé la poire en deux en lui imposant un apprentissage  de photograveur et graphiste.

 Nous avons "voulu jouer la sécurité" pour son avenir.

 Nous étions persuadés que l’avenir d’un artiste peintre serait bien trop incertain !

 Pas sûr sur nous ayons eu raison ! 

 

brrrrrr

 

Celle-ci a été vendue, mais le plus souvent , il fait cadeau de ses toiles à des amis lorsqu'il voit que ceux-ci les apprécient!

 

brunobruno5

bruno3bruno4

 

 bruno2

 

Personnellement, fidèle à mon « supposé chauvinisme » je n’accroche aux murs de chez nous que des toiles portant sa signature !

 

Aussi bien dans le séjour que dans les chambres.Je ne les échangerais pas, même contre un tableau de maître !

 Celle-ci, bien qu'il prétende qu'elle n'est pas top, je l'aime beaucoup...   

SANY0013

SANY0015

 

Celle-ci, est hors concours!  Son père , il y a longtemps!

Mon appareil photo non plus n'est pas top ! Les couleurs, du coup, encore moins! 

                                En conclusion, je pense que deux ou trois semaines de vacances, au moins, loin du travail et des soucis,  leur feraient beaucoup de bien à tous les trois, et surtout, seraient bien méritées.

Ils disent qu’ils attendent que je gagne au loto pour s’offrir ce luxe !

Je crois bien  que ce n’est pas pour demain, surtout si l’on tient compte que je  joue les mêmes numéros depuis au moins dix-neuf ans, puisque dans mon jeu figure le sept qui à l’époque était le nombre de mes petits-enfants.

Marie venait juste de naître et Louis n’était même pas prévu !

Mon bulletin de jeu étant composé des numéros représentant le nombre de nos enfants, petits-enfants de l’époque et de diverses dates anniversaires, je n’ose plus, ni les changer, ni  cesser de les jouer chaque semaine.

Je suis piégée, je les connais par cœur et je me dis :

-« il suffit que j’arrête pour que ces « foutus » numéros sortent ! »

Avouez que je suis têtue ça fait : dix neuf ans !

J’aurai mieux fait d’économiser le montant de ma mise depuis tout ce temps et deux euros par deux euros, les placer dans une tirelire !

Comme j’aime bien me faire mal, j’ai fait le calcul, j’ai donc  dépensé environ  la coquette somme de neuf mille  euros qui ont enrichi les caisses de la Française des Jeux !

Comme j’aime bien, aussi, trouver des excuses à mon entêtement (pour ne pas dire à ma bêtise) je me dis que je joue souvent  gratis ( ?) lorsque la chance, généreuse, grâce à trois boules portant trois de mes numéros m’octroie la somme fabuleuse de 7 euros !

 

Youppie  !!!!

 

Que voulez-vous, on se réconforte comme on peut !