Avant d'avoir le "sujet  "du devoir de Lakévio!
Dernière mise à jour.
Dernière maison (en principe) !
Dernier essai d’ écriture, du moins en ce qui concerne  mes souvenirs de « famille », et comme je ne vois pas ce que je pourrai écrire d’autre…..

-        Un roman ? 
-        Vous plaisantez :
1°/ je ne suis pas écrivain.
2°/ Je n’ai pas assez d’imagination pour cela. 
3°/  Je vous l’ai déjà dit : Je n’ai qu’une source d’inspiration  : Mes enfants et petits –enfants !
Soit : Notre famille !
Je vais donc, tout simplement, pour conclure, avant de parler  des petits-enfants, faire un petit compte-rendu des cinq dernières années écoulées, puisque
Bilan de Famille date, déjà, de cinq ans.
Passons à plus … d‘actualités !  
Comme la vie file vite !……
De plus en plus vite lorsque inévitablement,  on avance en âge au même rythme ! Hélas !
Eric est toujours à Soulac
Tous les étés, depuis trois ans, Robert et moi emménageons   dans le  mobil-home situé sur le centre équestre à l’ombre des grands chênes.
A nous le calme loin de toutes informations désagréables.
Pas de radio, pas de télé.
Juste les chevaux dans leurs paddoks se gavant continuellement de foin.
C’est bien simple : pour ceux qui ne le savent pas les chevaux passent leur temps à manger et produire un quantité impressionnante de crottin !
Mais ils sont si beaux et très reposants à regarder 
Au programme :
Lecture 
Ramassage d’escargots et de cèpes.
Partie de pêche à la tonne.
Chasse à la palombes dès l’ouverture 
Promenades sur la plage quand nous sommes courageux.
On se la coule douce,totalement déconnectés du stress.
Le tableau de chasse est vite transformé en salmis.
Sylvie n’ayant pas trouvé de travail sur place ou aux alentours proches, a dû accepter un emploi sur Bordeaux.
Elle ne vient donc que le week-end, et encore, pas toujours .
C’est selon son emploi du temps.
Ce mode de fonctionnement va perdurer jusqu’à ce qu’elle prenne sa retraite.
Il a fallu qu’Eric s’habitue.
Bon gré,... malgré !!!  
Inutile de vous dire combien il apprécie notre venue durant l’été alors que la saison bat son plein.
Et nous de même.  
Durant l’hiver nous le voyons beaucoup moins.
Bruno a  vécu, il y  a trois ans, l’épreuve éprouvante d’un divorce, comme l’ont vécue ses frères avant lui 
Et de trois !!!!! 
Il habite maintenant près de chez nous .
Après trois années « difficiles »  qu’il a pleinement assurées, Margot, Marie et Louis vivant avec lui, il a rencontré une nouvelle compagne.
Elle s’appelle Florence.
Nous l’apprécions bien.
Il a l’air heureux.
Celà nous réjouit, il mérite d’avoir enfin une vie sereine.
Tous deux , accompagnés des enfants (grands maintenant) devraient partir en Espagne cet été pour quelques jours de vacacnces.
De vraies vacances ! Enfin !
C’est lui qui m’a poussée à écrire ces pages
Lui, qui m’assène d’un air convaincu, vraiment  très  souvent 
« Ce n’est pas possible d‘être aussi  chauvine !»,chaque fois que je trouve des tas d’excuses lorsqu’il « râle » après ses enfants.
Lui qui, parfois, semblant bien avoir oublié combien il nous a fallu de patience , parait parfois,   en manquer à son tour !
Lui, qui , pourtant, je vous assure , a des enfants

                                PARFAITS ! 

Et...Si c’est moi qui le dis …vous pouvez me croire sur parole !
Pascal et Muriel (toujours dite Mumu)  sont nos voisins depuis plus de quatre ans.
Leur maison est accolée à la nôtre.

 

SANY0030 (2)

Ils ont veillé à ce qu'elle soit du même style que la nôtre, pour ne pas "dépareiller.

C’est très agréable et rassurant de les avoir si près de nous.

C’est rassurant pour nous mais également pour ses frères qui apprécient grandement de ne pas nous savoir isolés.

D’autant plus que la santé de leur père cause quelques soucis.

C’est pour cette raison que le dernier Noël  (2016), s’est, pour la première fois, passé chez eux.

Ils ont choisi lors de la construction d’opter pour une pièce à vivre de bonnes dimensions.

Ils ont bien fait !

Pour faire simple, je dirai que l’on ne peut rêver de meilleurs voisins !

Présents , sans être envahissants.

Prévenants sans être indiscrets.

Attentionnés et disponibles.

En principe, Robert se charge de passer la tondeuse chez eux lorsqu’il le fait chez nous. Mumu apprécie plus ou moins selon la propension qu’il a, à arracher parfois, ce qu’il suppose être de mauvaise herbes,  mais sont, en fait, des repousses de fleurrs sauvages qu’elle aime bien 

Dans un jardin, Robert applique le principe du nettoyage par le vide !

Ce printemps 2017, vu la santé de son père, c’est Pascal qui tond, relayé par Bruno une fois sur deux                                 

Pourtant, le jardin et les fistons ne font pas vraiment bon ménage !

La terre est basse ! 

Pascal est plutôt notre monsieur dépannage et bricolage.                                                     

Que demander de mieux ?...

J’arrête là mon énumération, je ne voudrais pas que, me lisant, ils se rengorgent comme des paons!

C’est bien suffisant que, seule,  je prétende qu’ils atteignent la perfection !

Même si c’est vrai !

Foi de chauvine … ou supposée telle !