Fin de semaine cool! ! Très cool !!!!!

Les voisins partis à la pêche, la maison dans l'obscurité pour garder un peu de fraîcheur! 

Hier, rien fait! Mais vraiment rien de rien !

....a part un peu de lecture sur le banc à l'abri du prunus!

Chez moi, c'est tout ou rien !

Aujourd'hui, un petit effort... mon devoir pour Lakévio!

116059133    

Est-ce que je ne suis pas beau avec ma fleur à la boutonnière ? 

Même le soleil est de la partie.

Qui reconnaitrait le vieux bouseux qui sur son tracteur circulait sur ses terres pour amener du foin à ses chevaux ou ses vaches?

Ceux-ci s'en fichaient pas mal de mon apparence! La plupart du temps je ne me rasais même pas! 

Lors des rares ... très rares visites de mes enfants , ceux-ci  m'abreuvaient de reproches. Au milieu de leurs costumes irréprochables, leurs chemises blanches et leurs chaussures qui s'appliquaient à éviter la terre et les cailloux du chemin qui mène à la ferme , je faisais tâche!

La viste était toujours brève, leurs épouses et enfants restaient dans la voiture : ils ne supportaient pas l'odeur du fumier et il faut croire que les escarpins à talons aiguilles de ces dames non plus!

Derrière la vitre je voyais les yeux de mes petits-enfants qui s'ouvraient grands et  avec curiosité devant le gros tracteur, les poules en liberté et le chien qui suivait chacun de mes pas!

J'ai trois fils. et pas un n'a voulu rester travailler à la ferme! Ils sont partis tous les trois pour la ville et s'y sont mariés. Ils m'ont donné six petits-enfants qui n'ont jamais dormi ici! Ils ne voulaient surtout pas de ma vie!

J'aurai tant aimé apprendre à ces gamins habitués à la ville toutes les richesses de la compagne.De MA campagne!

Alors je suis devenu sauvage, hargneux, négligé sur ma personne. Ça tournait et retournait dans ma tête : qu'allait devenir la ferme dont j'avais hérité de mes parents, que j'avais fait prospérer et que j'aimais tant.?Je rêvais de la léguer à ma descendance  et, déçu, je ne pouvais m'empêcher d'être désagréable lors de leurs visites si rares

L'an passé, j 'ai eu une petite grippe. L'un de mes fils, délégué par ses frères, est venu pour, m''a-t-il, dit prendre des dispositions pour m'aider.

-" Tu as assez travaillé, il est temps que tu te reposes m'a-t-il assuré tu es trop âgé pour entretenir la ferme. Il est temps que tu t'arrêtes. Voici le prospectus concernant une maison de retraite qu'avec mes frères nous sommes allés visiter., c'est du haut de gamme. Tu y seras très bien , le personnel est de qualité et s'occupera bien de toi. 

Nous nous chargerons pour toi de la vente de la ferme, nous nous sommes renseignés, on devrait en retirer un bon paquet! Tu pourras terminer tes jours dans un confort que tu n'as jamais connu! 

Ce serait bien si tu pouvais, ainsi, nous faire une petite avance sur héritage , la vie est difficile en ville, c'est dur de joindre les deux bouts... surtout avec les enfants qui vont vouloir continuer leurs études longtemps! De ton temps , ce n'était pas pareil, pour passer la charrue ou donner du foin aux vaches il n'y avait même pas besoin de savoir écrire!"

-Plus il parlait , plus je sentais la colère montait en moi... pour finir par exploser!

Je l'ai fichu dehors en lui disant que depuis la mort de leur mère , dix ans plus tôt, je m'étais toujours débrouillé tout seul, et que, si nécessaire j'étais assez grand pour m'occuper de moi et puis,les aides- ménagères ne sont pas faites pour les chiens!!

 

Après sa visite, je me suis quand-même remis en question.

Je veux bien n'être qu'un "bouseux" , mais il serait peut-être raisonnable de prendre quelqu'un pour me donner un coup de main. Je veux parler d'un coup de main pour la maison et, si possible, pour un peu de cuisine: la colère , ça donne faim ! Il y avait si longtemps que je n'avais pas mangé un plat vraiment cuisiné! 

J'ai parlé de ma décision à mon commis, Yann,un jeune de trente-cinq ans qui vient me seconder pour le gros travail de la ferme , un brave gars qui ne rechigne pas à la tâche. Il a une mère qui travaille au service de l'aide aux personnes, elle est venue me voir et je l'ai engagée.

Je l'ai engagée parce-que j'ai bien aimé sa réaction en voyant l'intérieur : " Ben ! Dites-donc! Il y a du boulot ! " Je veux bien travailler pour vous, mais je veux carte blanche! Vous n'intervenez pas pour ce qui concerne l'intérieur de la maison et je ne m'occupe pas du tout de l'extérieur, ne comptez pas sur moi pour soigner vos poules! "

... ah! oui!  Et puis, pour rentrer dans la maison, il faudra laisser les sabots à l'extérieur ... j'espère que vous avez une bonne machine à laver le linge, parce-que votre salopette a l'air de pouvoir tenir debout toute seule! Pour le reste  nous verrons au fur et à mesure!"

Ça me convenait! Nous sommes tombés d'accords.

Elle s'appelle Linette. C'est une personne de 60 ans qui m'a parue .... bien avenante!

Chaque jour, de plus en plus avenante...  hé! hé!

Demain, les enfants vont venir, je leur ai téléphonné que j'avais besoin de les voir.

Ils vont trouver du changement ! Dès leur arrivée, ils ne pourront pas, pour commencer, rater les jardinières de géraniums !Je ne les ai pas revu depuis notre dernière "altercation" d'il y a presque un an! 

Ils ont dit : d'accord. Ils doivent penser que j'ai réfléchi et je les imagine plein d'espoir!

Il ne vont pas me reconnaître: entre-nous, je ne me reconnais pas non plus !

Surtout aujourd'hui, car, figurez vous , tel que vous me voyez, je vais chercher Linette et Yann, car dans une petite heure nous allons devenir mari et femme! 

Et si  demain,  un seul se permet la moindre réflexion, ils ont intéret à  peser leurs mots, parce-que je pourrais bien revoir mon testament et augmenter conséquemment la part que je compte laisser à Yan en héritage.

Je ne serai pas contre l'idée de lui confier la ferme .... il l'aime autant que moi! 

Il ne faudrait pas me pousser beaucoup! Déjà que j'ai fait le nécessaire pour que Linette puisse y finir ses jours si je venais à disparaître!

Je ne suis pas sûr qu'ils vont honorer le bon repas que "ma femme" leur a préparé avec beaucoup de gentillesse....... une jolie nappe, une odeur d'encaustique qui parfume les lieux,  des plantes vertes, de fins rideaux...

La balle est dans leur camp !

Moi, je revis.... et je file dire :OUI !