Noël est passé.

Je ne reviens pas sur le "réveillon" que nous avons fait avec une semaine d'avance. 

Comme d'habitude  excellente soirée pleine de rires et de plaisir à être ensemble! 

Quand-même grand moment de plaisir (et un peu d'émotion) lorsque j'ai offert  le livre faisant suite au premier (Bilan de Famille) d'il y a cinq ans ( dédicacé pour chacun s'il vous plaît !) que j'ai modestement écrit : "Moi.... Chauvine "relatant quelques épisodes de notre vie familiale. Si j'ajoute que chacun s'est immédiatement mis à feuilleter quelques pages , puis à s'exclaffer en redécouvrant des photos lointaines puis, dans la foulée (après que  j'ai dit qu'il fallait passer à table) à égrener les mêmes moments ... que d'habitude (soit leurs 400 coups communs) inutile d'ajouter les fous-rires! Pourtant, nous devrions être lassés ... mais non !

Bon, nous n'aons pas fait venir le Père Noël. Mes petits-cœurs étaient là et comme Lydie me l'a raconté elles étaient dans un sérieux questionnement, alors 8 jours avant Noël ça aurait fait un peu bizarre.

Lana avait posé la question à sa mère:

-  A l'école, il y en a qui disent que ce sont les parents qui achètent les cadeaux ... c'est vrai ?

- qu'est-ce que tu en penses? .... a repondu sa mère .... avant qu'elle n'ait pû finir sa phrase Lisa a répondu à sa sœur:

- c'est n'importe quoi ! Tu ne crois quand-même pas que les parents pourraient nous acheter autant de cadeaux! Tu te rends compte tout ce que l'on reçoit ? C'est im po ssi ble !

Et voilà ! Sauvée par le gong !

Le soir du 24 la petite famille réveillonnait chez la maman de Mario. Je leur ai passé le costume car ils ont des petits neveux de 3 ans.

Evidemment, cette fois, mes petits cœurs on vitet reconnu leur oncle sous le costume rouge, mais mignonnes comme tout, n'ont rien dit.

Finalement, elles ont eu confirmation de la bouche de leurs parents que Lana n'avait pas tort !

Pour corser le tout, alors qu'elles jouaient dans leur chambre au premier le mardi suivant Noël, Mario a revêtu le fameux costume et est allé les rejoindre: grand moment de chahut dans de grands cris et rires!

Finalement, elles ne sont pas  encore venues chercher leurs cadeaux.... et ceux de leurs parents! Nous les verrons en fin de semaine!

J'avais donné à Lydie un exemplaire de mon livre pour chacune d'elles afin qu'elle leur garde pour quand elles seront plus grandes. Les coquines les ont voulus et m'on téléphonné pour me dire qu'elles ont commencé à le lire:

-En commençant par : là où tu parles de nous ! 

SANY0006

 Finalement, la chauvine ce n'est pas moi qui le suis le plus .... à les entendre on dirait que je leur ai offert le dernier Goncourt !