26 juin 2018

Couture et tricot.....

J'ai terminé les robes d'été et tops de mes petits cœurs.

Et les vestes:

SANY0002

J'irai  leur apporter dans la semaine. Lydie n'a pas voulu venir les chercher car toute leur petite famille a la crève. Elle ne veulent pas la filer à Robert.

Je leur en ai envoyé la photo. Pas terrible (la photo) ! 

SANY0010

 

SANY0006 

Ce n'est pas de la haute couture  (merci internet) mais Lydie dit qu'elle aime! 

Lorsqu'elle a recu les photos des robes elle m'a envoyé un message pour demander s'il m'était possible de leur faire un petit tablier de devant avec des poches (plusieurs) . Je lui ai téléphonné pour avoir des explications :  plusieurs poches pour mettre des "bidouilles" crayons et autres! 

Je me suis exécutée parce-que dans notre conversation j'ai entendu le mot "maîtresse"j'en ai déduit que c'était pour l'école (tout en trouvant bizarre une telle demande presque en fin d'année) mais dans ces cas là je ne pose pas de questions: je fais...avec quatre poches. 

Et j'envoie une photo :

 

Stab

A réception je reçois un nouveau message:

-Lana demande s'il est possible d'ajouter une toute petite poche au-dessus des autres.

Je re-téléphonne :

- Mais, qu'est-ce que leur maîtresse veut leur faire faire ? 

- Ah! Mais non mamie, ce n'est pas pour l'école , c'est juste pour quand ELLES  jouent à la maîtresse!  Sinon , elles trouvent les tabliers supers chouettes, elles sont ravies!

J'ai ressorti la machine à coudre  et ajouté deux toutes petites poches ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 19:57 - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 juin 2018

Je suis un ...

Dans quelques jours, Blondine déménage.

Quand on déménage, on trie, on jette, parfois on oublie...

Cette fois-ci, la "lettre oubliée" doit être prise au pied de la lettre si j'ose dire !

Il s'agit du caractère et non du feuillet !

Pouvez-vous écrire une courte histoire sans utiliser la lettre ?...

120187714

 

Cette fois , je crois que je vais déclarer forfait !   Nous sommes vendredi ..... je vais essayer , mais ça m'étonnerait que je parvienne à rendre un devoir correct ! Je n'ai jamais tenté ce genre d'exercice ...Mais bon! Puisque l'on peut faire court....

 

Je suis un con ! 

Inutile de vous dire que ce n'est nullement une découverte..... selon le jugement de ceux qui se disent  "mes potes" .....     . Pour une fois , je suis obligé d'en  convenir .....Je ne peuc le nier!   Vider le logement de fond en comble et perdre sur le sol l'unique preuve d'une infidélité sortie de mon esprit depuis une bonne   décennie..... vous trouvez que c'est intelligent ?   

 Mon épouse est en route pour le rendez -vous et remise des clefs.... elle conduit notre seul véhicule et je suis bloqué ici ..... Vous voyez que je suis bien un c..!

Quoique.... Pourquoi je m'inquiète....Il y a prescription tout de même !!!

N'empêche , je suppose que je dois  prévoir de loger  " hôtel du cul tourné" pour quelques temps! ....... 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
21 juin 2018

Belle journée....

Merveilleuse journée!

 

20180617_153834_resized_1

20180617_153751_resized_1

20180617_153654_resized (1)

 

Dimanche nous sommes allés passer la journée chez Eric a Soulac.

J'avais enmené la "tambouille" car s'il savait que nous y allions il ignorait que Lydie et Mario avec mes petts cœurs venaient   nous y rejoindre.

En plus c'était la fête des pères.

Eric et Sylvie  n'habitent pas encore complètement leur nouvelle maison même si les travaux y sont terminés (grande terrasse y compris) car Eric ne peut quitter le chalet sur le centre équestre et son élevage de canards tant que les nouveaux parcs ne sont pas encore créés. Sylvie travaillait . 

Nous avons donc (Robert et moi) trouvé Eric , au chalet,occupé à soigner et surveiller les couvées et renouveler l'eau des reproducteurs. Vu la flotte tombée les jours précédents et le sol des parcs plutôt boueux , et le travail entre le centre et sa maison (la terrasse coulée la veille jusqu'à 10 heures du soir) il n'était pas rasé, bottés et éclaboussé de boue.

Comme nous étions arrivés avant les jeunes je lui ai demandé ses cléfs et nous sommes partis préparer le repas.

Lydie est arrivée et à 13 heures Eric n'étant toujours pas là   c'est elle qui s'est chargée d'appeler son père pour lui annoncer qu'ils l'attendaient. Trois minutes plus tard ... il était là!

Surpris, un peu gêné parce-que  barbus, et crotté ... mais les petites ont d'un seul élan  sauté au cou de papy canard !

!Nous avons passé une magnifique journée! Que du bonheur partagé.

Derrière la terrasse, à bonne distance , Eric a posé les rubans (pas électrifiés) pour ne pas que les chevaux du centre qui viennent sur son terrain se refaire une santé avant la saison  ne viennent  jusqu'à la maison.

C'est  que dès qu'ils voient du monde autour de la maison ils arrivent vite .....pour le plus grand bonheur des filles et de Lydie!

Eric les a même fait trotter à cru entourée du reste des pensionnaires qui les entouraient. Les petites étaient folles de joie!

Lydie aussi qui adore les chevaux.

Sur la droite une haie sépare le terrain d'Eric de celui du voisin. S'y promènent de magnifiques chevaux  que lydie admirait ...mais moins sociables.!

Eric a alors expliqué : ceux-là se sont des chevaux pour la boucherie!

Cri d'horreur de Lydie complètement écœurée!.......ce qui ne l'a pas empêchée de constater que le vie est ainsi faite : d'un côté la vie et de l'autre (côté de la haie ) la mort !

Quand à Eric il était content et nous a fait remarquer que c'est son premier après-midi de repos depuis trois mois et demi (l'achat de la maison ) .Je me demande comment il va tenir le coup durant la saison (juillet et aôut) !

Nous avons donc bien fait de venir;  il s'est seulement occupé de jouer le papy gateau, et .... mes petits cœurs  en ont usé et abusé!

Un de ces Noël je pense qu'elles auront un poney chacune ! 

Peut-être pas le prochain ....mais un jour ou l'autre...

Lydie n'a pas fini de faire la route jusqu'à Soulac !

 

Posté par emiliacelina à 08:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 juin 2018

Une fois....de trop !

Devoir de Lakevio -:

Commencez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Que peut-elle bien faire encore au-dehors, dans ce noir ?" Emprunt à Jean et sa divine Ondine.

- Terminez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Elle farda ses joues et ses lèvres, avec minutie; puis, ayant gagné la rue, marcha au hasard." Emprunt à François et sa Thérèse D.

- Entre les deux, casez ce que vous voulez !

 Je vais essayer!

120177682

 

Que peut-elle bien faire encore au dehors, dans ce noir?

Vous vous posez la question ? Moi aussi .Non! Je sais ....Je pars !

Jamais je n'aurai pensé en arriver là!  J'ai descendu l'escalier pieds nus en évitant de faire craquer les marches de bois pour ne pas que Jacques m'entende.

Remarquez que cela m'aurait bien étonné vu le sommeil profond que me prouvaient ses bruyants ronflements. 

Ses ronflements d'ivrogne ! Je  sais que même  le tonnerre ne le réveillerait pas dans ce cas là. Ça fait cinq ans que je le supporte au retour de ses soirées de beuveries. 

Je l'aime   l'aimais tant !  Il rentrait en titubant et montait directement s'écrouler sur le lit et le lendemain matin partait au travail comme si de rien n'était!

Au début il culpabilisait et, penaud, s'excusait le lendemain......  je pardonnais et tentais de le raisonner , le rassurant en lui assurant que je ne le quitterai jamais. 

Il sait que mon père était alcoolique et brutal avec  ma mère et je répétais souvent que je ne supporterai jamais d'être frappée. 

Il prétendait qu'il m' aimait trop et que lui ne pourrait jamais lever la main sur moi. J'emploie l'imparfait ...parce-que c'est le passé depuis ce soir.

Ce soir, il a franchi la limite! Même si ce n'était pas très malin de ma part de lui montrer ma contrariété aussi vertement....  mais je l'attendais impatiemment car nous devions sortir. Il avait promis de rentrer directement.... le ton a monté... il m'a violemment giflé. Je l'ai regardé fixement sans rien dire et lui ai tourné le dos . Il a monté l'escalier un petit peu plus lourdement que d'habitude.

Demain , évidemment il se sentira penaud, mais comme d'habitude pensera que je pardonnerai parce-que :

C'est la première fois ....  sauf que c'est la fois de trop !  J'ai trop le souvenir du calvaire de ma mère! 

Devant le miroir, avant de m'aventurer  dans cette nuit obscure et inquiétante,  regardant ma joue tuméfiée, j'ai sorti ma trousse de maquillage  et  me suis adressée à mon reflet parlant de moi comme d'une  étrangère ..."elle farda ses joues et ses lèvres avec minutie; puis, ayant gagné la rue marcha au hasard" !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 22:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 juin 2018

BRAVO !!!!!

images

Je n'avais pas prévu d'écrire une note aujourd'hui.....mais je suis tellement contente pour "ma Douce" qu'il faut que je partage :

A l'issue de l'oral de son Mémoire.......délibération des examinateurs...puis résultat .... note 16 et mention Très Bien .avec félicitations !

Elle m'a dit qu'elle en a pleuré !!

Je ne suis pas que contente .... Nous sommes aussi très fiers!!!!  

Prochaine étape : Le Doctorat ! 

Bises ma Chérie !

Posté par emiliacelina à 21:49 - Commentaires [18] - Permalien [#]
14 juin 2018

Partira ? .....Partira pas !!!!

J'avais dit que je vous parlerai de notre voisin.

Lorsque nous sommes arrivés dans notre village voici 19 ans ( ainsi que je vous l'ai déjà dit) c'est le premier qui s'est présenté à nous en nous souhaitant le bonjour.

Lui et son épouse vivaient ici depuis plus de 20 ans. 

Bref, de très bons voisins. Sociables sans être envahissants. 

A notre arrivée lui était déjà malade ... la maladie "habituelle" si l'on peut dire, depuis plusieurs années.

Très bien soigné puisque celà fait maintenant  20 ans de plus  ..Il a aujourd'hui 83 ans..

Depuis deux ou trois ans les choses sont devenues plus difficiles évidemment , des hauts et des bas. Des hospitalisations, des craintes mais, à chaque fois , retour à la maison . 

Dernièrement il a dû se résoudre à prendre le déambulateur et cesser d'aller chercher son journal au bourg.

Puis,  il y a à peu près 3 mois, nouvelle hospitalisation et aggravation de son état. Sa femme passait  les journées à l'hopital avec lui. 

Les reins se sont bloqués. L'hopital a appelé pour en informer sa femme et lui dire que c'était grave

Je vous passe les détails car il y a eu des rebondissements! Pour faire court , par deux fois elle a dû se préparer au pire et préparer ce qu'il fallait pour le vêtir au cas où...si dans la journée......

Puis, ils l'ont placé en soins palliatifs. Il avait toujours toute sa tête et demandé que l'on le laisse partir sans qu'il souffre puisque l'on ne pouvais plus rien pour lui. Il a vu ses enfants (2 fils) et laissé ses consignes à sa femme.

Au bout de quinze jours en soins palliatifs son état restant stable (stable mais pas bien) le docteur a décidé de le renvoyer chez lui avec l'hôpital à domicile. Comme sa femme et ses enfants n'étaient pas d'accord  (par peur et inquiétude et grande fatigue de sa femme) il lui a été dit: Madame , le processus est enclanché , il sera chez vous lundi, tout est organisé ...vous serez aidée . !

Il est donc revenu chez lui.... depuis ....UN MOIS  maintenant !

Et pour commencer dès qu'il fait un beau soleil, sa femme pousse son fauteuil sur leur terrasse, puis le kiné l'a fait un peu marcher, puis ....oh! Surprise   il fait maintenant quelques pas tout seul (avec le déambulateur  perfusion, poches pour les reins et tout le "tralala"  en râlant  .après sa femme parce-qu'elle le suit pas à pas et le guide un peu! 

Ça énerve Monsieur et l'autre jour comme nous l'entendions "l'engueuler l'enguirlander nous sommes allés lui dire bonjour :

- Bonjour Georges !  On vous entend c'est que ça va mieux!!!!!   Et papati et patata..... bref cinq bonnes minutes de plaisanteries . Il était content.

Mais bon! Je trouve évidemment qu'il fait peine à voir ....et elle aussi, je ne vous dis pas la tête qu'elle a ! 

Le défilé de l'hospitalisation à domicile ne cesse pas de la journée : dès sept heures le matin  et plusieurs fois dans la journée différentes interventions 

Je ne sais pas combien de temps cette situation va durer .... on leur avait que c'était pour une courte durée et qu'il reviendrait en soins palliatifs ....il lui gardait la chambre!

D'ailleurs le personnel médical .... docteur y compris .... sont plus que surpris! 

 

 

Posté par emiliacelina à 21:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 juin 2018

Pas de pardon ...

Le devoir de la semaine .....Chez Lakévio .....

 

120166328

 

 

Pas de pardon ..

Ce n'est pas possible !!! Il faut que je m'appuie sur le rebord de la table car j'ai les jambes qui fléchissent!

J'ai envie de vomir!

JAMAIS !!!!!! Tu m'entends ? Espèce de salaud : JAMAIS !

Comment oses-tu écrire pour me demander pardon ?  JAMAIS !JAMAIS ! JAMAIS je ne te pardonnerai et n'oublierai la douleur qui a tordu mes entrailles à m'en faire hurler comme une folle!

Depuis cinq ans tu as fait de mes nuits le pire des cauchemars et de mes matins la peur des heures à continuer à vivre chaque jour comme un zombi !

Continuer à vivre sans  ELLE !

Que tu croupisses dans un cachot ne diminue pas ma haine envers le monstre que tu es .

Alors , NON ! Je ne te pardonne pas. Pour moi tu mérites beaucoup plus que l'enfermement  .

Tu m'as pris mon enfant, ma petite fille de six ans qui ne saura jamais ce que la vie lui réservait. Tu l'as enlevée à mon amour .... 

Alors que l'on me juge cruelle si l'on veut , mais je souhaite que tu Crèves ! 

Dans certains cas .... je suis pour la loi du talion ! 

Peut-être ....qu'alors...je pourrais retrouver le sommeil !

 

 

Posté par emiliacelina à 10:07 - Commentaires [15] - Permalien [#]
06 juin 2018

Petit reportage ...

Pour le moment tout ce que nous savons après que Robert ait passé l'IRM c'est : Rien de plus!  C'est la réponse que le docteur m'a fait car il n'avait pas eu lecompte-rendu complet de l'examen. Il a juste eu le rapport oral. Il a exactement dit : il n'y a rien de plus. Bon il était très occupé et doit me rappeler mais j'en déduis qu'il n'y a pas de nouvelle tumeur, c'est déjà ça. Bref.... je ronge mon frein !

Pour passer le temps que diriez vous de quelques photos ...

Au jardin, la pluie m'a pourri le seringua qui était superbe, les passants s'arrêtaient pour le commenter et humer son parfum entêtant.  Même les potées souffrent  (j'espère qu'elles vont se requinquer au prochain soleil! ).Par-contre le "jardin" de Robert est en pleine forme .....et pas de corvée d'arrosage !

Le pied de clématites que je croyais mort l'an dernier est aussi en pleine floraison.

SANY000420180606_164149_resized_1

haricots vertslaitues

tomates

 

Quand je dis : pas de corvée d'arrosage ça ne veut pas dire que je m'en réjouisse vraiment . Je vois en ce moment même aux infos les dégâts provoqués  par les inondations et c'est impressionnant. Un vrai désastre !  

 11111

Je vous présente Margotte la pie qui tient compagnie à Eric à table car elle a une patte cassée (qu'il lui soigne) . Elle est différente des pies d'ici, Eric m'en a dit le nom quand nous y sommes allés dimanche , mais je l'ai oublié.

D'ailleurs nous avons pû apprécier la vue depuis la fenêtre de la cuisine de leur maison (dont la rénovation est pratiquement terminée). : on ne voit qu'une infime partie qu'il a enfin fini de nettoyer. des ronciers immenses car c'était à l'état sauvage! 

 

20180603_155028

 

Un vrai plaisir pour les yeux ! 

PS : je viens d'entendre que le temps va aller en s'améliorant ! Enfin !! 

Oups!!! J'écris un peu trop vite .... j'écoute la suite   ... et non! Tout n'est pas parfait encore !

Posté par emiliacelina à 20:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 juin 2018

Recommandations ....

Eclat  farcis  musaraigne  saison  s'époumonait  retentit  machiniste  poubelle  document  distingué ...

Ce sont les dix mots à placer dans le texte que nous inspire l'image que soumet à notre imagination Lakévio cette semaine .

120115346

 

Alors... voilà.... c'est "çà "le métro ! 

Que je vous explique : je ne suis pas débile, je sais bien ce qu'est le métro quand-même !  Mais ma mamie (qui  s'est trouvé des amies (is) virtuels grâce à son blog m' en a parlé. 

Elle dit que j'ai la tête farcie d'idées préconçues. Parmi ses amis il en est des parisiens. D'après ce qu'elle me dit pas une ou un ne dit du mal de sa capitale. Non! Certains coins de Paris même anciens n'ont pas des allures de poubelles!. Ceux qui y ont grandi en ont même la nostalgie et y retournent pour de longues balades qui font ressurgir leurs souvenirs à chaque coin de rues.

Elle me dit que le vrai parisien est amoureux de Paris et de son éclat en toutes saisons, pas seulement au printemps au mois de mai !

Comme,j'ai la chance d'être dans le secret (?) de son blog, évidemment j'en lis ses notes mais honnêtement je n'ai pas le temps d'en lire les commentaires ni d'aller sur les écrits de ses commentateurs.(Oups! si ! quand je vois qu'elle a parlé de moi ! ) !

Elle a laissé échapper qu'un couple , en particulier, en arpentant chaque quartier,   écrit des notes qui sont de véritables documents que devrait consulter le provincial qui vient "chez eux" ! 

Vous ne trouverez pas dans leurs notes de longues tirades sur les endroits où se ruent les touristes en priorité ou bien chics et fréquentés uniquement  par les gens très distingués , mais une pléïades de détails parfois croustillants sur la "faune et la flore" de chaque quartier qu'ils ont habités ! 

Lorsque je suis partie de "ma province" Mamie m'a conduite à la gare et je l'entend encore sur le quai alors que je mettais le pieds sur le marche-pieds du train  me recommander : sois prudente ma chérie .....  ne te te trimballe pas avec ton sac à bout de bras! qarde ton smarphonne au fond de ta poche! etc.....  il faudrait savoir ! 

Après m'avoir dit sans cesse qu'il fallait que je profite à fond de ce long week-end dans la capitale ....  on aurait dit que je partais dans la jungle !

Me voici donc devant ce métro . Il est bondé! Les recommandations de Mamie me reviennent en tête! Bon.... j'y monte ! 

Ahh!!! Non!  Une famille entière me bouscule ... le père et sa gamine  à la petite tête de musaraigne se précipitent pendant que la mère s'époumone .: Vite ! Vite ! Attention ! Ia porte va se refermer!

Un coup de siflet retentit et j'aperçois un instant le machiniste dans sa cabine......  C'est dit ...... je prendrai le prochain !!!!!!   

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 10:48 - Commentaires [27] - Permalien [#]