20 novembre 2018

Où trouver : On demande une Maman

Entre la préparation du jardin pour l'hiver...protection contre le geldes robinets extérirus et compteur d'eau ....tricotage divers (que je recommence plusieurs fois car je me complique les choses parfois )  mais bon! Faire et défaire c'est toujours travailler.

Parmi les cadeaux en particulier pour mes petits cœurs je suis parvenue à commander les livres de la Comtesse de Ségur que je voulais . (en version originale "merci pour tes conseils Lakevio".

Je suis à la recherche maintenant du livre "On demande une maman" qui m'avait marquée quand j'étais petite. Je l'ai trouvé sur internet en édition originale de 1933 . L'auteur  Colin Sheperd. Mais ils disent que ce livre n'est pas disponible  et il ne savent pas si il le sera un jour ou l'autre!

 

 

51kRT-MOIWL

 

Les grandes lectrices riches de souvenirs sauraient-elles me dire où je peux le trouver , même d'occasion ? J'ai cherché mais je n'y suis pas parvenue.

Mais je ne suis pas une excellente chercheuse.....

Je vais aller voir chez Cultura ...ça me revient tout d'un coup, je ne suis pas allée voir chez eux! 

Bon! Je me suis interrompue pour aller voir ...Ils n'ont pas ! Ils me conseille de chercher  sur des sites d'occasions.

Affaire à suivre.  

 Ça me prend la tête...je retourne à mes aiguilles!

Posté par emiliacelina à 09:48 - Commentaires [13] - Permalien [#]

19 novembre 2018

L'infirmière

Carrie Graber - night-drive

 Carrie Graber

 

Incipit... Excipit

D'un texte à l'autre.

 

1) Commencez impérativement votre devoir par la phrase suivante : "Voici l'heure où commence l'histoire de Germaine Malorthy, du bourg de Terninques, en Artois."(emprunt à Georges, sous le soleil de Satan).

 

2) Terminez impérativement par la phrase suivante : "La nuit noire et le bruit assourdissant des criquets s'étendent de nouveau, maintenant, sur le jardin et la terrasse, tout autour de la maison." (emprunt à Alain et sa jalousie).

Entre les deux, casez ce que vous voulez.

 

En voiture, lundi !

Voici l'heure où commence l'histoire de Germaine Malorthy; du bourg de Terninques, en Artois.

En fait, je ne sais pas du tout ce qu'a été la vie de cette Germaine Malorthy, mais par contre ....je sais très bien que l'heure où commence ma vie  à moi chaque jour, c'est cinq heures du matin, qu'il pleuve ou vente, je quitte mon édredon douillet et la chaleur tellement douce et réconfortante de mon cher et tendre ...(très tendre) époux  pour filer sur les routes avant même que le jour ne se lève!

Où sont donc passé  tous mes rêves professionnels ? J'ai férocement voulu devenir infirmière. Je me voyais même travailler au bout du monde pour soulager et soigner la misère du monde....Tiens ! Par exemple travailler pour "médecins sans frontières " ...et qui sait ...je serai tombée raide dingue d'un beau médecin  qui sauverait les enfants ....blessés lors de catastrophes, tremblements de terre, ou tsunamis ....  nous aurions une vie terriblement excitante toute tournée vers l'envie de combattre la souffrance humaine!....

 Et me voilà de bon matin sur la route qui mène au village parce-que la mère Michel ( c'est vraiment son nom et ce n'est pas celle de la chanson )  va mettre au monde son huitième gamin et qu'elle ne veut pas aller à la maternité la pus proche... proche , c'est vite dit elle se trouve quand-mêmeà 40 km!

Alors, ne vous méprenez pas: mettre un enfant au monde est un merveilleux moment., en plus cette brave femme fait les plus beaux enfants du monde vigoureux et braillards dès sortis du ventre de leur mère!   Ils arrivent  comme une lettre à la poste a-t-on l'habitude de dire .....!!!! Bref ! Elle pourrait même se passer de ma présence... elle est rôdée!  Même pour elle ce  n 'est pas une aventure; juste un vrai bonheur....et pour moi ...la routine ! J'aimerai bien pourtant qu'elle choisisse mieux son heure de "délivrance"!

Lorsque j'ai rencontré Jacques il était venu à Paris pour la foire  agricole , j'ai tout de suite fondu devant ses beaux yeux bleus si...limpides et doux qui me regardaient comme si j'étais la Madone !

Jai béâtement bu ses paroles lorsqu' il me parlait de son village et de ses habitants.  Quelques 500 âmes se connaissant tous ,très  solidaires  parce-que situés à plus de 40 km de la ville la plus proche ce qui pose un problème d'aulleurs car ils n'ont pas de cabinet médical et même pas d'infirmière!

Il n'en a pas fallu davantage pour que je m'imagine déployant des trésors de soins, de compassion, de conseils....de toutes sortes . Moi....    L'infirmière dont le  village ne  pourrait plus se passer et me serait tellement reconnaissant de mon dévouement....ce qui me procurerait de longues journées de travail épuisantes et dont je rentrerai le soir totalement fourbue et pressée de retrouver Jacques , mon merveileux et adorable mari  ...si amoureux !

Et bien  .....  Que croyez -vous qu'il soit advenu de mes rêves ? 

Ils se sont réalisés!  Si ! Si !

 Bon! D'accord! Je n'ai jamais quitté la France ni vécu une histoire d'amour avec un médecin féru d'aventures .....

Mais j'ai épousé Jacques et nous nous aimons chaque jour un peu plus    et comme prévu je rentre chaque soir le retrouver avec bonheur et impatience lorsque la nuit noire et le bruit assourdissant des criquets s'étendent de nouveau ,maitenant, sur le jardin et la terrasse, tout autour de la maison !

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
12 novembre 2018

Au feu !!!!

Bonsoir!  

Je suis moulue.... fracassée.....courbaturée..... je marche comme si j'avais 100 ans !!! Enfin ! Pas tout le temps.....  mais parfois! 

Bon ! Ne vous inquiétez pas .... rien de grave ... vraiment rien !  

Sauf.... Que j'ai failli ficher le feu à la maison !  Je vous rassure avant d'aller plus loin....tout VA BIEN :!

L'autre jour j'ai mis à cuire du poulet dans le four du garage ...et la friteuse sur la gazinière. 

Pendant que ça cuisait tranqiollemet ...tout aussi tranquillement ...j'ai mis le couvert ...j'ai...enfin  bref! fait ce que j'avais à faire!

J'ai sorti le poulet du four , sorti les frites de l'huile .... éteins les boutons du four ...et..... oublié tout simplemet de tourner le bouton du feu sous la friteuse.

A table, nous avons pris notre temps ..... regardé la télé....papoté ....etc....

Qiand j'ai débarassé la table et me suis rendue dans la cuisine j'ai senti une odeur .... ouvert la porte du garage et pfiooooouuuu!!!!!! cette trouille ! 

La friteuse brulait allègrement et l'on e voyait que les flammes parce-que pour le reste l'obscurité régnait! Une grosse seviette trempée dans l'évier jetée sur les flammes les a étouffées assez rapidement , pour chasser la fumée nous avons ouvert et cette fumée épaisse et noirâtre a fait le tour de le cuisine puis du séjour pendat que du côté garage elle s'échappait jusque sur la route ... un monsieur en voiture s'est arrêté ...entre les quintes de toux (pour moi) nous lui avons dit que c'était fini ! 

Quand c'est devenu respirable ....nous avons pû juger que les déga^ts étaient plutôt minimes....... si on aime le sombre!

Jimmy qui nous avait tout repeint avant de patir!!!!!!

J'ai appelé notre assurance .......problème réglé en un quart d'heure!

Nous avions le chois entre nous occuper des déga^ts ou bien ils nous envoyaient un homme de l'art pour faire le ,,nécessaire.

Finalement au fil de temps qui passait et la fumée dissipée ....nous nous sommes rendus compte que l'on pouvait se débrouiller nous mêmes!  

C'est pourquoi, j'ai lessivé meubles et certains endroit et rideaus et tringles et....et....et....  bref! Voilà pourquoi je dis que je suis moulue!   Mon arthrose s'est réveillée  ...le mal au dos aussi .... 

La suie s'est infiltrée partout ....même dans nos cheveux.....il y a bien lpngtemps que nous n'avions plus surlecrâne de cheveux bruns!

L'assurance sans rechigner nous a remboursé sur parole la friteuse, la peinture (si l'on souhaite repeindre) la gazinière; les rideaux ....... sur la base d'un calcul ma foi très correct!

Le pire a été de nettoyer le garage! J'ai fait ce que j'ai pû mais le reste attendra le printemps ............et je n'ai pas tout fini!

Alors, vous comprenez bien que je n'ai pas pû faire le devoir de la semaine.....( mes excuses Lakévio ni m'avancer dans mes projets de tricotage......   alors je pense que je vais être un peu absente sur le blog pendant quelques temps.

Mais sûr .... je passerai vous lire!

Il faut aussi que je commence vraiment à penser à Noël.....puisque la santé de Robert est "stable" ........prochaine IRM début mars.....on a le temps d'y penser!!!!!

Mes yeux se ferment de bonne heure le soir....alors   je ne me relis pas ....vous excuserz bien les fautes hein ???

 

 

Posté par emiliacelina à 21:55 - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 novembre 2018

Tu ne me quitteras jamais ?

norman rockwell

Norman Rockwell

Les sourires peuvent cacher bien des choses

ou révéler d'heureux ou surprenants moments...

A quoi (à qui) pense donc Anna ?

A qui  (à quoi) pense donc Edmond ?

Je suis sûre que vous savez.

Vous partagerez leurs pensées, lundi !

 

  - Attend un insntant que je peauffine notre tenue mon chéri ! Nos invités nous attendront bien encore un peu !  

- Tu as raison!   Des violettes comme ton bouquet  pour notre notre mariage ! Je m'en souviens bien .

- Oui! J'orne  ta boutonnière d'un petit bouquet de violettes parce-que c'est toujours ma fleur préférée!

-  Nous n'avions alors pas grand monde qui nous attendait sur les marches de la mairie!

- Juste deux amis : nos témoins!-Ta famille nous a tourné le dos à cause de notre différence d'âge! 

- Ils nous prédisaient une séparation rapide lorsque je serai dans "la fleur de l'âge!" 

- C'est vrai que tu es bien jeune !  Mais tellement mâture....tu es si beau mon chéri ....

- C'est vrai que tu avais quelques années de plus que moi, mais tu étais tellement belle et intelligente...et tu l'es toujours ma chérie !

- Nous nous aimons tellement !

- Et je t'aime toujours!

 - Allons-y .... j'ai tellement envie que nous nous retrouvions tous les deux tout seuls!

- C'est promis , nous ne nous attarderons pas ! Prend mon bras on va prendre la voiture.

- Pourquoi la voiture ? Quelle voiture ? On va à la mairie à pieds ... ce n'est pas très loin !

- La nôtre ma chérie!  Nous allons  faire un petit détour avant d'aller à la mairie.... nous verrons quelques personnes....

- ah! Je les connais ?  Tu resteras près de moi .... je n'aime pas le monde... je ne connais que toi ....

- Ne t'inquiète pas, prends mon bras et serre le fort.... je suis là !

- Je suis si heureuse de devenir ta femme! Tu ne me quitteras jamais ? 

- Jamais ! 

 

 

Saloperie d' alzeimer!!!!!  Les enfants ne se rendent pas compte .... ils nous attendent  pour fêter nôtre anniversaire de mariage .....  sommes nous un jour où Anna va les reconnaître et ne pas mélanger hier et aujourd'hui  ?

-  

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
01 novembre 2018

Bref...la vie continue...

Puisque ce matin je suis levée plus tôt que d'habitude (c'est la faute au changement d'horaire, je me réveille bien plus tôt et du coup, je m'endors beaucoup plus tôt aussi!) ce qui m'arrange pour le matin, j'ai déjà pris mon petit déjeuner et fait mon lit. 

Alors, comme je me suis faite rare sur mon blog ces temps-ci....

Il faut dire que je n'ai rien de passionnant à raconter. Le plus important est que l'IRM a démontré la stabilité des 2 nodules précédents et un nouveau très certainement en préparation. Le staff médical en discute mais il se pourrait que l'on attende pour ne "rebrûler" qu'en début d'année prochaine. Celà convient très bien à Robert. Plutôt fatigué quand-même.

J'avais prévu de faire des pulls pour mes petits-cœurs et mes belles-filles et petites-filles.  Je suis allée chercher une cargaison de laine et j'ai commencé par les petites...mais elles sont venues hier et.... je les leurs ai donnés ! l J'en ferai d'autres .....sauf que avant -hier  ma machine à tricoter s'est mise à "déc...er"  et j'ai passé tout l'après-midi à en démonter le chariot.... j'y suis arrivée (merci internet!)mais il me reste deux petites pièces que je ne sais où placer (Robert dit que je vais en faire une machine à coudre!) . Bref, pour le moment elle remarche , mais allez savoir pour combien de temps!

SANY0014

Finalement je me demande si je vais trouver  le temps de tenir mon projet (il m'en faut environ 7 ou 8) . Ce n'est pas bien grave parce-ce que c'est pour ajouter aux enveloppes ou autres cadeaux. Mais j'aimerai bien y parvenir car je n'aimerai pas faire de jaloux, !  Même si je sais qu'on ne m'en voudrait pas ! Je verrai bien, surtout que je viens de découvrir sur internet un très jol point mais qui demande un peu plus d'attention.... et avec Robert qui a toujours queque chose à me raconter , c'est un peu diffile de fixer longtemps mon attention .Puis, lorsque le matin Robert(qui  ne dort pas la nuit) récupère et dors parfois jusqu'à midi , je tricote des "snoods" à la main (ça ne fait pas de bruit et ça va vite avec de groooosses aiguilles!  La matinée chez moi, c'est la maison du silence...j'ai mis l'aspirateur au rancart !

Le chat de Jimmy (qui nous donne de très bonnes nouvelles : leur voyage se passe au mieux) en prend de plus en plus à son aise : derniere idée se coucher devant la télé: 

SANY0019

 

Robert l'a viré! Il dit que si il passe sur l'écran des oiseaux ....ou autre chose ...il risque de sauter dessus !  Mais il est têtu le bougre !

Pas d'enfants qui aient sonné chez nous rien soir pour demander des bonbons!  Du coup , j'ai la réserve  ! 

Je ne sais plus si je vous l'ai déjà dit mais mes petits-cœurs prennent des cours de piano : elle adorent çà ..... même le solfège!

Margot a commencé son année d'Agrégation avant de passer au doctorat.

Bref..... la vie continue ......

 

 

Posté par emiliacelina à 07:50 - Commentaires [19] - Permalien [#]