La rallonge

 

 

 

rainbow-trout-stream by-jon-q-wright

Truite arc-en-ciel par Jon Q. Wright

 

Une partie de pêche.

Un jeudi, de bon matin, debout sur une roche, je laissai flotter ma ligne dans le tourbillon des belles eaux claires. Ah, quel bonheur, quand au bout de quinze à vingt minutes, en allongeant et retirant lentement l'amorce sur l'eau agitée, tout à coup une secousse répétée m'avertit que le poisson avait mordu et qu'ensuite le bouchon descendit comme une flèche habilement lancée.

C'était un gros ! Je le laissai filer, et puis, relevant la gaule à la force du poignet, une truite colorée fila dans les airs et se mit à sauter au milieu des ronces coupées et des herbes pleines de rosée.

(d'après Erckmann-Chatrian)

 

Doublez le texte (au moins !) grâce à l'ajout d'adjectifs, adverbes, conjonctions, propositions conjonctives, relatives, etc...

Bref, noyez le poisson !

Pêche aux textes, lundi !

D'accord M'dame!

 

Ouverture de la pêche

 

Heureux! Je suis  heureux parce-que  la pêche à la truite  ouvre dans  une semaine ! Comme chaque année, pour fêter l'arrivée du printemps je prépare mon attirail et mes "mouches".

Le premier jeudi de mars inutile de demander où je serai....je m'imagine  et je crois même déjà sentir la fraîcheur du matin et voir le soleil se lever faisant scintiller  l'eau qui éclabousse au passage les rochers et gravilons du fond du Gave. 

C'est un rituel... J'ai mes habitudes. Certains pêcheurs entrent dans l'eau jusque parfois à hauteur des cuissardes  (à mi-cuisses) pour pêcher la truite, moi, je préfère rester debout sur la roche  en bordure du cours d'eau et laisser flotter  patiemment ma ligne dans le tourbillon chantant de l'eau transparente.

Le mouvement vif et pourtant souple nécessaire pour allonger et retirer l'amorce au fil de l'eau afin de tenter le poisson est une seconde nature chez moi, je l'ai appris de mon père alors que j'avais à peine dix ans. 

Il m'a aussi appris à gérer mon impatience lorsque tout à coup une secousse légère et répétée avertit que le poisson vient de mordre à l'appât.: il faut attendre, le cœur battant la chamade que le bouchon file sous l'eau comme une flèche avant de"ferrer" d'un coup sec . Beaucoup,de poissons,  à l'époque,  ont dû leur survie à ma précipation  avant que je ne gère l'instant  précis du coup de poignet qui lèvera vivement la gaule et projettera la prise dans les airs, telle un éclair arc-en-ciel pour tomber loin derrière moi sautillant  dans tous les sens au milieu des ronces coupées et herbes pleines de rosée. 

Chaque année, le jour de l'ouverture de la pêche à la truite..... je pense plus fort que d'habitude à mon père, je m'attend toujours à voir sa haute silhouette  qui m'attend sur le rocher au bord du gave ... et, pour un instant  je retouve mes  dix ans !