30 septembre 2019

La grande sœur....

Devoir de Lakevio du Goût N° 10

devoir de lakevio du gout No10.jpg

Ces deux petites, où vont-elles ?
C’est Pivoine qui me l’a demandé.
Elle n’en sait rien mais elle se le demande...
J’ai une idée car je les connais, je sais pourquoi elles vont vers ces rochers noirs, là-bas.
Et ce qu’elles pensent et se disent.
Mais vous ?
Je suis sûr que oui mais dites le.
Ce sera bien, je crois...

 

Tu les connais? Elles te font penser à tes Merveilles ?  Ha  Ha !

 

Mon devoir:

  

- Tu crois ?

- Mais puisque je te le dis ! Là-bas il y a des sirènes qui se reposent sur les rochers...

- Comme Arielle qui attend son prince ?

- Oui! Des fois elles chantent ...tu vas voir

- Mais ma maman a dit de ne pas nous éloigner...

- Elle a dit ça parce-que tu es petite , mais avec moi qui suis grande tu peux!  D'ailleurs tu vois bien qu'elle est occuppée avec mon papa ...je crois qu'ils discutent de leur mariage ...

- Oui, et après ton papa sera aussi le mien....

- C'est çà...tu vois bien , il vaut mieux les laisser tranquilles, ils ne vont même pas se rendre compte que l'on est parties!

- D'accord ! Tu les a déjà vues toi, les sirènes? 

- Bien sûr Elles sont très gentilles! Il faut juste faire un peu attention parce-que les rochers sont glissants, mais je suis là , avec moi tu ne risques rien, je te tiendrai la main!

- Je suis contente , tu  es gentille . Maman m'a dit que quand elle sera mariée avec ton papa, tu seras ma grande sœur! 

- Tu vois bien....allez courrons!

 

Je vais t'en ficher , moi, des sirènes.....  je te paie des prunes si tu en vois une !  Tu crois que tu vas me prendre mon père sans que je ne fasse rien ! Alors là ! Ma petite , tu te trompes!...J'ai pas besoin d'une autre maman moi!  Je m'en passe très bien...et d'une petite sœur encore plus!

 

- C'est vrai que les rochers sont glissants ...et très hauts... je t'aiderai à grimper.... pour ce qui est de redescendre faudra que tu te débrouilles toute seule....

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 septembre 2019

Quelle belle journée...

J'ai réussi à trouver un match de foot pour Robert, parce-que n évidemment, les chaînes privilegient les déces de Chirac...je comprends, mais on peut faire un peu relâche après avoir écouté depuis midi!

J'en profite pour pianoter un peu de mon côté.

La semaine passée avait été éprouvante mais samedi il y a eu du mieux. Les enfants Pascal et Bruno ont proposé de nous emmener à Soulac chez le fiston aîné. Ils ne voulaient pas que je conduise car je manquais un peu de sommeil....

Evidemment, je ne vous étonne pas en vous affirmant que la journée a été excellente. Partie de la maison sous la pluie après (oh! miracle) une vraie nuit de sommeil...nous sommes arrivés chez Eric sous le soleil.

Dès que mes fistons se retrouvent ensembles c'est le plaisir assuré d'une ambiance joyeuse. Mumu l'épouse de Pascal, Sylvie la compagne d'Eric depuis 18 ans et Laurence la compagne de Bruno depuis peu sont aussi très agréables.

J'étais vraiment très heureuse (comme je le suis chaque fois que je vois mes quatre hommes ensembles) j'en prends plein les yeux et j'écoute...et je ne peux faire autrement que de rire car je partage leur joie d'être ensemble aupès de leur père.

Robert était très heureux aussi , même si un peu fatigué.

Nous avons arrosé au champagne la "tonne" que Eric construit sur son terrain: 

SANY0034

Le repas n'a pas été triste non plus:

SANY0010

Comme je n'ose pas prévoir Noël (j'attends le mois de Novembre , date des examens et peut-être de décisions.) cette journée  prévue sans  certitude nous a fait à tous beaucoup de bien....même si je suis rentrée vraiment KO.....il faut dire que j'avais du sommeil en retard .

Quand à lui, Robert a dormi lundi et mardi de 21h du manche soir jusqu'à 15 h lundi, même chose  de lundi soir à  mardi....

J'espère que cette fin de semaine va bien se passer....aussi....mais pas de sortie prévue !

Et que je pourrai faire mon devoir .....

 

Posté par emiliacelina à 21:51 - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 septembre 2019

Nostalgie ?

Devoir de Lakevio du Goût N° 8

devoir de lakevio du gout No8.jpg

Cet homme est-il désolé par la vision de cette usine vidée de son âme ?
À moins qu’il ne se demande déjà comment il va aménager le lieu pour lui redonner vie …
D’après vous ?
Racontez-nous ce que vous dit cette image.

 

Souvenir....

 Soixante ans ! Il y a soixante ans ,nous étions mille deux cents à franchir ces grilles pour commencer une journée de travail de minimum huit heures.

Notre première action consistait à glisser le carton portant notre nom dans la fente de la pointeuse qui enregistrait notre heure d 'embauche.

Il y avait plusieurs ateliers (hangar) et une pointeuse à l'entrée de chacun d'eux.

Huit heures derrieres les machines ayant chacune leur spécificité. Dans les longs ateliers les ouvrières s'affairaient , le rythme était soutenu et il fallait le respecter sous peine de provoquer un "embouteillages" des boites contenant les "tiges" de chaussures posées sur le tapis roulant de la chaîne.

Chaque travail était chronométré mais celà ne nous empêchait pas de travailer dans (le plus souvent) une bonne ambiance je me souviens de sacrés fou-rires et aussi....de sacrées engueulades ! 

Mais je garde le souvenir des fou-rires . Certaines ouvrières ou ouvriers valaient le déplacement , je vous jure ! Parfois ...comment dire? ...le vocabulaire était tout sauf "chatié" et les commentaires n'étaient pas destinés à toutes les oreilles.... Comme l'on commençait à travailler dès nos seize ans  les anciens ou anciennes prenaient un malin plaisir à choquer les plus jeunes.Puis-je dire que c'était plutôt" bon enfant !"?

La contre-maîtresse circulait entre les allées de machines ou de tables de travail. Je sens encore l'odeur du cuir et des différentes colles que nous utilisions.

La sonnerie nous libérait entre midi et quatorze heures. Après un nouveau passage à la pointeuse qui enregistrait notre départ nous nous précipitions telle une nuée de fourmis ,pour franchir en sens inverse les grilles de l'entrée.

Ces usines étaient nombreuses. Autour de mon quartier on en comptait pas moins de trois. 

Si vous aviez un sujet de désaccord dans votre emploi vous demandiez votre compte pour midi....et vous filiez vous faire embaucher dans une autre usine sans aucun problème 

Bon! Les salaires n'étaient pas mirobolants mais nous ne connaissions pas le chomage !

Alors, lorsque je vois avec tristesse ces locaux abandonnés, tombant en ruines  inutiles et morts... que la plupart des propriétaires, admirés comme de grands patrons de ces usines ont léguées à leurs enfants à l'époque de leur "puissance"....je me demande : qu'en penseraient-ils  aujourd'hui en voyant ce qu'elles sont devenues?  

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 septembre 2019

Désolée Mr Le Goût...

Devoir de Lakevio du Goût N°7

devoir de Lakevio du Gout.jpg

Comme Ron Hicks, qui l’a surprise, je me demande ce qui a attiré de façon si vive l’attention de cette jeune femme.
D’ici lundi j’aurai regardé autour d’elle et je vous dirai ce qu’elle a vu.
Et pensé…

Levée de bonne heure ajourd'hui, je m'offre un petit instant sur l'ordi que je délaisse ces derniers temps, mais j'ai autre chose que m'accapare et demande mon attention.
Bien entendu ce n'est pas la grande forme pour le mari surtout les nuits (mais pas toutes) ce qui fait que je dors mal car toujours sous l'inquiétude de ne pas l'entendre(,ce qui se produit lorsque les nuits précédentes ont été courtes) ...les journées sont plus faciles.
Du coup j'ai entrepris de déménager l'installation de nos chambres  (démolition et don de certains meubles) pour faire de la place pour  un fauteuil très confortable qui fait carrément lit et 2 nouvelles armoires blanches beaucoup plus petites . Evidemment celà entraîne du tris et nettoyage à fond.
Celà tombe bien je dois faire le ménage avant l'hiver car je l'ai plutôt négligé durant l'été, les grosses chaleurs ne me réussissent pas!
Heureusement  que j'ai les enfants tout près. Je le redis : nous avons des enfants géniaux.
Il m'arrive de piquer un petit somme dans la journée sur le canapé.Du moment que je reste auprès de lui, le mari est tranquille et les journées sont plus cool.(si je peux dire!).
Revenons à nos moutons, si ce dimanche se passe bien , je vais essayer de faire le devoir du Goût ....bien que je me demande si cette jeune femme sourit pensivement ou bien se retient de pleurer?
Et bien c'est râpé!!!
Branlebas de combat:
Pompies et tout le st Frusquin! 
Notre Guadeloupéenne a inondé le séjour (de vomi) de Mumu avant de s'écrouler au sol se tordant de douleur...
Obligé que notre médecin traitant laisse en plan ses consultations (nous sommes à 3 minutes) pour la piquer car les pompiers ne pouvait pas la toucher! Apparemment il s'agit de coliques néphrétiques...  les urgences l'ont immédiatement mise sous morphine .
Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ?
Désolée Le Goût encore une fois ! 
Mumu s'occupe de sa fille et moi  un peu du papa de la petite qui s'est réfugié chez nous pour ne pas choquer la petite durant la présence des pompiers. Elle ne serait pas restées seule chez nous ! 
Déjà hier au soir, il a fallu conduire leur petite chienne Chiuwahwa(?????) au véto.Elle e mangeait pas et ne pouvait plus bouger.... une fois chez le véto, la demoiselle s'est requinquée : il parait qu'elle a fait un torticolis!
Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ??

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]