vélo.jpg

Mince ! J’ai failli oublier d’occuper votre week-end !
Je n’avais pas pensé à ce fichu devoir !
Avant-Hier, j’ai entendu un peu parler  de Bourganeuf et beaucoup de « Poupou » Alors je vais vous dire deux mots de Bourganeuf dont je ne sais pas grand’chose.
D’ailleurs lectrices chéries, je n’ai jamais mis les pieds à Bourganeuf.
J’aimerais néanmoins que vous me racontiez quelque chose qui parle de vélo.
J’espère que ce tableau de Miki de Goodaboom vous inspirera.

Devoir de la semaine .....
POLO   et la bicyclette.....
  
Devant ce beau peloton en pleine vitesse   on imagine sans peine sentir le vent de son passage.
Pourtant ce n'est pas à  "Poupou" que  cela me fait penser.  C' est à  Polo.
Figurez- vous que chaque fois que nous parlons "velo" en famille , presque immanquablement l'on en vient à parler de notre petit-fils. Le second de nos petits-enfants, l'aîné étant  une fille.
Marc surnomme Polo par un viel ami de la famille qui avait fait la relation avec Marco Polo  a toujours gardé  ce surnom.
Contraitement a nos autres petit-fils assez casse-cou lui, ne l'était pas du tout.  Pas souple du tout, ennemi de l'effort physique et de tout sport il était quand-même  toujours  scotché  à ses cousins plus jeunes.
Depuis tout petit toutes les tentatives familiales pour lui apprendre à  faire du vélo  avaient  échoué. Beaucoup ont essayé , en vain. Il en avait pris son parti  sans difficulté  faisant clairement comprendre que faire de la bicyclette ne lui était  pas indispensable....  il suivait ses cousins en courant....  et ceux-ci l'attendait quand il le fallait.
Jusqu'au jour où son père a décidé qu'il devait prendre les choses en main.
Marc a toujours assez craint son père, alors celui-ci veillant à ne pas le brusquer , c'est dit: " il doit y arriver, ça prendra le temps qu'il faudra mais il va y arriver avec moi !" .... et patiemment, il lui mit le vélo  entre les jambes et " allez, vas-y ..tu vas y arriver!  Je te tiens, tu ne risques rien! Mets tes pieds sur les pédales,  je te dis que je tiens!  JE TE TIENS!!,". 
 Marc faisait mine d'appuyer  sur les pédale, doucement, très doucement et lorsque son père tentait de relâcher  sa prise, remettait les pieds au sol...et son père recommencait  le manège et Marc également....faisant meme le simulacre d'une chute tel un pantin de chiffon en se laissant choir sur le sol ! Jusqu'au moment ou son père épuisé  et lassé  a abandonné  la partie découragé comme les autres. 
Marc n'a jamais réussi à  faire du vélo..  Plus grand il y est parvenu mais lors de sa première tentative d'environ trente mettre ,il est tombé.  
Sans mal mais il a fait une croix sur la carrière de ciclyste......
Vous me croirez si je vous dis qu'exactement le même  scénario  c'est déroulé  le jour où son père a tenté  de lui faire chausser des skis...
Le souvenir de l'air du  père  désarmé  et impuissant devant tant d'inertie devant son fils vautré  comme une chiffe molle dans la neige a chaque fois qu'il le relevait sur ses skis sans qu'il ait même tenté de parcourir  un demi-mètre  reste dans la mémoire familiale .....

09:28 | Commentaires (3)