31ème devoir de Lakevio du Goût.

devoir de Lakevio du Goût_31.jpg

Elle est comme nous.
Elle est à sa fenêtre.
Que souhaite-t-elle ?
Que pense-t-elle ?
Comme nous est-elle confinée, prisonnière, recluse ? 
Dites lundi ce que vous pensez à partir de cette toile de Salvador Dali.

Pleurs bienfaisants

Il fait beau, je me souviens,nous venions tous les ans passer nos vacances dans ce village au bord du lac.  Si je me penche un peu, juste sous nos fenêtres ,je peux voir la plage où j'avais l'habitude de surveiller nos enfants lorsqu'ils étaient petits.Puis, les années passant, ils ont grandi et je les voyais chahuter avec la bande de copains qu'ils retrouvaient tous les étés ou partager les parties de pêche avec leur père.

Et puis ...ils ont grandis ... vraiment grandis...trop vite d'ailleurs.. bref! Ills ont créé leur propre famille et nous avons connu le bonheur d'y amener nos petits-enfants... La vie est un éternel recommencement.

En cette fin septembre, de cette même fenêtre, le cœur serré,je contemple le miroitement de l'eau, mais je n'ai personne à surveiller...

Je suis venue seule. Mon époux m'a quittée... Non ! Ne vous y trompez pas, ce n'est pas la "crise"  de la cinquantaine qui lui a fait me préférer une jeunette. C'est tout simplement une crise cardiaque qui me l'a enlevé au printemps dernier.Alors, j'ai attendu la fin de la saison estivale pour venir, seule,  en pèlerinage, et cette fenêtre qui m'a connue hurlant mes recommandations de prudence aux enfants ou les appelant pour qu'ils viennent goûter, me voit aujourd'hui silencieuse, les yeux perdus au loin et laissant couler des pleurs bienfaisants, comme si j'ouvrai une écluse intarissable.

Parce-que, vous comprenez, depuis le printemps je les ai retenus ... les enfants ne supportaient pas de me voir pleurer,  alors je ravalais mes larmes pour ne pas ajouter à leur peine.