14 septembre 2020

 48 ème devoir de Lakévio du Goût.

devoir de Lakevio du Goût_470.jpg

Mais que diable vient-elle d’apprendre ?
Cette toile qu’on pourrait croire de Hopper si cette impression de joie ne venait assurer qu’il ne pouvait avoir peinte vous inspire-t-elle ?
Si oui, il faudrait que vous y glissiez les mots :
- Amour.
- Sandwich.
- Lèvres.
- Téléphone.
- Besoin.
- Tournevis.
- Caleçon.
- Seins.
- Gare.
- Cheveux.
- Toilettes.

 

Ah ! L'amour ! Il nous fait changer d'avis comme une girouette!

J'étais tranquille, chez moi, elle était partie dans sa famille voir sa mère et ses soeurs qu'elle n'avait pas vu depuis très longtemps. Une réunion entre filles. Je me suis défilé.

Elle avait prévu de les éblouir et sorti le grand jeu: choix des toilettes, soins des cheveux, lèvres siliconnées et seins de même!

J'avais eu beau lui dire qu'elle n'en avait pas besoin puisque je l'aime comme elle est depuis que nous vivons ensemble, rien n'y a fait.

Mais, bon! C'est fait! Elle n'en fait toujours qu'à sa tête soi-disant pour me plaire!

En toute franchise le résultat n'est pas mal! Elle était plate comme une limande et ses lèvres minces lui donnaient un air sévère.

Je me retrouve donc avec plaisir seul à la maison et j'en profite pour bricoler un peu.

A l'aise, en caleçon, un tour de tournevis pour refixer les prises électriques qui menacent de se faire la malle, une bouchée dans mon sandwich sans me soucier des miettes qui tombent partout.

Un peu de solitude ça fait un bien fou.... mais au bout de trois jours , toutes les prises de la maison solides,on se lasse vite!

Aussi, lorsque le téléphonne a sonné et que sa voix a résonné : Chéri, tu me manques trop, je suis rentrée plus tôt viens me chercher à la gare.

Et lorsque dans un élan plein d'enthousiasme elle m'a sauté dans les bras, en sentant ses lèvres douces et sa poitrine contre la mienne , je n'ai plus eu qu'une envie: la ramener chez nous afin de lui prouver combien elle a eu raison !

 

dare-dare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 et qu'elle m'a annoncé que je lui manquais trop, qu'elle rentrait plus tôt que prévu, j'ai sauté dans ma voiture et filé dare-dare à la gare. où elle m'attendait.

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]