J'ai découvert ce matin que les magasins de laines et tissus étaient autorisés (ils n'ont pas été concernés par l'interdiction) . 

Je l'ignorais. Si je l'avais su je n'aurai pas commandé ma laine sur internet. Je l'ai reçue hier et sur trois sortes de laines différentes deux ne me plaisent pas : une beaucoup trop fine (je vais la tricoter en double) l'autre trop grosse pour la machine. La troisième est conforme à ce que je pensais : ça va. Cependant je vais toutes les tricoter à la main., plus tard.

En attendant je suis donc allée dans mon magasin habituel. J'ai trouvé mon bonheur bien que le rayon laines ne soit pas approvisionné comme auparavant, mais ce soir je peux reprendre les aiguilles.....  écharpes immenses et bonnets assortis. 

Le tout au point de riz.

J'avais emmené une deuxième feuille d'autorisation car il me faut déjà une demi-heure pour l'aller: le temps de choisir , de passer à la caisse....

J'ai rempli la seconde autorisation pour rentrer tranquillement. Je n'ai , bien sûr ,pas été contrôlée

ça m'a fait du bien de sortir un peu "normalement" il faisait beau . 

Je voulais en profiter pour faire un petit coucou à ma belle-soeur mais c'était le jour où elle avait rendez-vous à l'hôpital. Le service de l'hôpital lui a téléphoné trois fois entre dimanche et hier afin qu'elle confirme qu'elle serait bien présente aujourd'hui et vendredi car beaucoup de malades du service cancérologie demande à reporter leurs rendez-vous.

Depuis le premier confinement elle n'a jamais manqué une seule consultation pour tous les examens  (nombreux! pet scan, scanners, irm..ou chimio ou immunothérapie).... Elle est sérieuse et courageuse. J'espère qu'elle subit tout çà pour un résultat encourageant.

Elle continue de tenir le coup, peut-être que vendredi elle saura où en sont les choses...

Ne pas pouvoir aller la voir librement me peine beaucoup... Deux de ses fils passent la voir dans la semeine chacun leur tour mais elle se languit de voir ses petits-enfants et arrières petites-filles. Elle se contente des vidéos que les parents lui envoient.

Comme nous nous disons toutes : l'important c'est qu'ils soient tous en bonne santé !