22 février 2021

La petite porte...

Devoir de Lakevio du Gout_69.jpg

Je ne sais pas si vous aimez les toiles de Maurice Utrillo.
Quant à moi, je les aime.
Elles m’inspirent toujours quelque chose.
Et vous ?
Aurez vous quelque histoire à raconter lundi, ayant cette toile pour support à votre imagination ?
Alors à lundi…

 J'aime bien cet endroit. Le Goût aussi j'en suis persuadée puisque j'ai cherché ce tableau et appris que cette rue se trouve aux alentours de Montmartre, donc, celà va de soi à mon avis!

J'imagine .... combien il doit être agréable de s'appuyer à ce "parapet" et survoler du regard notre capitale. 

-"Je la vois très bien pense Jules, bientôt elle va surveiller mon arrivée de là haut, impatiente malgré le vent frais qui fait voleter sa robe de vichy rose. 

C'est le début de la soirée et  nous nous retrouvons après ses cours chaque fois que nous le pouvons en cachette de ses parents qui ne lui laissent guère de liberté , alors , chaque instant volé est bon à prendre. 

Le coucher du soleil va tomber très vite et la petite rue devenir déserte. Le lampadaire auprès du parapet n'éclaire pas grand chose et l'autre est souvent   muni d'une ampoule inefficace qui ne diffuse son éclairage qu'avec parcimonie. 

Bon! Honnêtement , je ne vais pas m'en plaindre parce-que la petite porte sombre qui va nous accueillir dans un instant va rapidement se retrouver dans l'obscurité et , alors, nous serons seuls au monde.....pour de trop courts instants!

Alors, j'aime mieux vous dire que pour franchir toutes ces marches qui vont me conduire jusqu'à elle, je me sent pousser des ailes ! "

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]

18 février 2021

Ils vont être très beaux..

hier nous aurions fêté nos 58 ans de mariage. Quand je dis fêté, c'est beaucoup dire , nous ne nous fêtions pratiquement jamais nos divers anniversaire. Un petit bisou au passage  et c'est tout. Robert ajoutait quand-même :"achète-toi quelque chose " si tu en a envie ! 

Donc, ça ne change pas grand chose.

En ce moment je suis en couture. Non sans mal car le chat se précipite dès -que je pose le travail sur la table et me fiche tout parterre ou bien se couche tout contre la machine à coudre !

Mais, bon! Je suis bien contente de l'avoir !

J'ai acheté du tissus pour faire des robes d'été à mes deux dernières arrière petites-filles. Du 1 an et du 4 ans ! (ou peut-être du 5 ans, je ne la vois pas grandir , il faut que je vérifie)! 

Mais ce travail là va attendre un peu. J'ai le temps, l'été n'est pas encore là! 

Pour commencer je fais les tenues pour l'équipe qui sera perdante lors du concours de pêche le jour de l'ouverture au carnassiers. Je vous en avais parlé l'an passé, mais suite au Corona ils n'ont pas pu sortir les bateaux. Et puis, c'était l'an dernier..... l'envie de s'amuser  n'était pas là.

Donc, ils sont le wee kend passé, allés chercher les bateaux au port pour les amener dans les jardins de chacun afin de s'en occuper: nettoyage et diverses choses , vidanges et autres.

Du coup, le concours est de nouveau à l'ordre du jour. Je dois confectionner la tenue des perdants qui auront comme gage de servir la tablée le soir du concours. Une tenue la plus propice aux moqueries. Ils seront trois par bateaux et il y a trois bateaux. 

Je confectionne donc 3 tabliers et coiffes très joliment décorés de dentelles (beaucoup!) et rubans roses du plus bel effet !

Genre tenue de soubrette! Ils vont être trèèèès beaux !!! 

 

20210218_195842 (1)

Ils espèrent tous ne pas être perdants!

 

Posté par emiliacelina à 20:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 février 2021

Bonjour soeurette...

Devoir de Lakevio du Gout_68.jpg

Cette toile de Pissaro vous inspire-t-elle ?
Je l’espère…
Le mieux serait que vous commençassiez ce devoir par :
« Il semble que ce qui vous pousse brusquement à la fugue, ce soit un jour de froid et de grisaille qui vous rend encore plus vive la solitude et vous fait sentir encore plus fort qu’un étau se resserre. »
Et que vous le terminassiez par :
« Je vais laisser cette lettre en suspens… »
Ce serait vraiment bien, je vous assure.

 

Voyons!  Je peux sans problème commencer mon devoir:

Il semble que ce qui vous pousse brusquement à la fugue, ce soit un jour de froid et de grisaille qui vous rend encore plus vive la solitude et vous fait sentir encoure plus fort qu'un étau se resserre...

Content Monsieur Le Goût ?  

Pour la suite il faut que je réfléchisse un peu, donc, je vais enregistrer ce début prometteur et je reprendrai ce devoir ....demain !

 

 

Lettre à ma soeur.

 

Bonjour soeurette. Je t'écris avant d'aller faire quelques petites courses au village et j'en profiterai pour poster ma lettre.  En fait de courses, j'ai seulement besoin d'une baguette mais un peu d'exercice ne peut que me faire du bien! Depuis que mon pauvre Jules m'a quittée pour un autre monde, (qu'il repose en paix)  mes courses sont vite baclées, tu sais que je n'ai jamais été une grande mangeuse contrairement à Jules! 

Je prends toujours le même chemin. C'est ma distraction car chaque fois je passe devant les anciens collègues de mon mari. Ils sont toujours là à me regarder passer comme s'ils n'avaient rien d'autre à faire ! Même une fois que je les ai dépassés, je sens encore le poids de leurs regards dans mon dos! 

Non! Mais, tu te rends compte!  Maintenant je les salue juste d'un petit coup de tête, c'est tout ! 

Parce-que figure toi que ces espèces d'idiots, un jour l'un, ou un jour l'autre sont venus  m'apporter des fleurs ou des légumes de leurs jardins! Qu'est-ce qu'ils croyaient ? Peur-être que j'allais les faire entrer et leur offrir un apéritif ?  

Qu'est-ce qu'ls s'imaginent ? Que parce-que je suis veuve, je cherche un un homme , même juste pour la compagnie ?

Roo!!!!!!Que Dieu m'en garde!  A mon âge! Tu me vois ?  Je suis bien trop tranquille: plus de chaussettes et de caleçons à ramasser dans la salle de bains!

Plus de repas plantureux à préparer , plus de chemises à repasser.... et, cerise sur le gateau: je peux choisir le programme que je veux regarder à la télévision mon chat sur les genoux !

Les poules auront des dents avant que je ne prenne un autre homme! ça, je te le jure !  

Mais.... mais.... je m'amuse bien tous les matins à les voir discuter et pister mon petit salut ! C'est que les distractions sont rares par ici!

Et je me dis......   que parfois, un homme est utile : par exemple le jour où je reviens du marché et que mon panier  lourdemant chargé de patates, melon etc..... est bien lourd!

 Sinon! Le reste ....bof !  Et reprendre un homme juste pour qu'il  porte mon panier les jours de marché, c'est trop cher payer !Je te tiens au courant de la suite dans un prochain courrier car l'heure tourne et il n'y a qu'une levée chez nous! 

Alors, je vais laisser cette lettre en supens.....

  

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [21] - Permalien [#]
09 février 2021

Ma minute de fierté

Les parents ont reçu les notes et observations de mes petits-coeurs pour le premier trimestre. J'ai l'impression de revenir à l'époque ou ma belle-fille (ex) recevait celles de ma petite-fille , c'était vraiment dans le même genre d'appréciations. 

Bon!  A l'époque j'était admirative. C'était ma première petite-fille. Elle était aussi facile et gentille que ses filles le sont aujourd'hui.

Aujourd'hui il s'agit de  mes arrières petites-filles et , j'avoue, je me la pète un peu !  Encore plus que les notes qui sont partout excellentes c'est surtout les appréciations sur leur comportement que j'apprécie parce-que ça montre que, contrairement à ce que mes enfants prétendent, je ne suis pas chauvine quand je dis que mes "petits_coeurs" sont des amours! C'est juste l'expression de la vérité.  Voilà ce que ça donne. Pour sa soeur c'est la même chose écrite différemment (elles ne sont pas dans la même classe).

PART_1612544038560 (1)

 

Quand je pense que l'an prochain elles seront en 6ème , ça me fait bizarre!

Pour Noël j'ai eu droit à  deux tableaux qu'elles avaient peints spécialement pour moi. Evidemment ils trônent au dessus-de la télé.Je ne pouvais pas faire moins!

 

tableau

 Bon photo dont la qualité laisse à désirer! 

Voilà:  fin de ma minute de fierté! :)

Posté par emiliacelina à 18:26 - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 février 2021

Puisqu'il me trouve si belle!

Me voici de retour.

Les choses se sont arrangées. Quand je dis arrangées, je veux dire que mes belle-soeur et belle-fille vont bien ... pour le moment. La suite nous en dira davantage, elles sont dans les "mains" des spécialistes. Mais dans l'immédiat nous sommes soulagés!

Je peux donc, pour mieux terminer cette semaine qu'elle n'a commencé et me plonger avec délices dans le devoir de Lakévio du Goût! 

 

67ème devoir de Lakevio du Goût.

Comment diable Francisco Goya, qu’on connaissait plus austère s’y est il pris pour passer de cette vision : 

francisco-goya-elegante-habillee.jpg

À celle-ci : 

francisco-goya-elegante-devetue.jpg

Je me demande, moi aussi comment il a fait et pourquoi, il s’est donné la peine de dévêtir cette dame.
Mais bon, comme dit le héros de « 2001, a space Odyssey » à la fin de la nouvelle « J’aurais bien une idée… »
À lundi, pour savoir comment, selon vous, il a pu s’y prendre…

 

Evidemment, pour commencer , un petit tour via internet faire plus ample connaissance avec le sieur Goya dont je ne connaissais que le nom et quelques toiles . Peu d'ailleurs!

Comme beaucoup j'avais dans l'idée que le peintre  avait séduit ... ou avait été séduit par  le modèle d'abord vêtu mais, étant donné  ce que je viens de lire :

Maya desnuda : 1795/1800 ...et ...Maya vestida  : 1800/1807   .... je me dis que je ne respecterai pas la chronologie des faits!!  

Donc, je revois ma copie ! 

*Maya Desnuda:

- Ce n'est pas possible! D'accord , c'est un peintre et il semble me regarder mais.... je n'ai pas l'impression qu'il me voit en tant que femme!  Plutôt comme une chose qu'il s'applique à reproduire, les yeux rivés sur sa toile et sa palette de couleurs. De temps en temps il  lève son regard  et se replonge fébrilement dans son tableau!

Bref! Il peint, et je ne lui fais ni chaud, ni froid !  J'ai l'habitude de poser pour les peintres et il n'est pas rare que ceux-ci ne puissent retenir un regard égrillard. Je n'aime pas ça, et j'ai la technique pour faire comprendre qu'il faut garder ses distances avec moi! Je suis modèle, pas une gourgandine je tiens à ce que l'on me respecte, même si, parfois, je suis plutôt flattée. Le bon dieu m'a faite belle, autant vaut-il que cela me rapporte. Je gagne bien ma vie et ma beauté ne sera pas éternelle!

 Francisco m'a indiqué la pose à tenir , puis... rien ! 

Même pas un compliment... rien je vous dis! Professionnel jusqu'au bout des ongles!

Deux heures que je tiens la pose et ... toujours rien.

C'en est même vexant!  

Parce-que, voyez-vous, le beau et très connu Francisco me plaît beaucoup. Vraiment beaucoup! 

Je vais être très franche: je le veux ...et je l'aurai !

Ah! ça! Pour l'avoir, je l'ai eu ! Le tableau avançait et je commençais à désespérer. 

Il m'a fallu beaucoup d'efforts et de diplomatie,  De longs mois durant lesquels je lui ai montré  le même respect que lui me témoignait et surtout , apparemment la même indifférence. 

Le tableau  terminé, après avoir longuement observé son oeuvre, et comme semblant sortir d'un long sommeil  il a  tourné vers moi un regard plein de  reconnaissance  et a sorti une bouteille de champagne.... et...et....enfin... bon!  Vous imaginez la suite!

Depuis, il me mange dans la main. Je n'accepte plus qu'il prenne de modèle pour poser en tenue d'Eve.

Je veille au grain!

Puisqu'il me trouve si belle il peut aussi bien me peindre délicatement vêtue. La preuve! 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]