129ème devoir de Lakevio du Goût

devoir de Lakevio du Goût_129.jpg

Cet homme semble bien triste.
Il pense...
Mais à quoi ?
Sur quoi ou qui se penche-t-il ?
Qu’attend-il ?
Qui attend-il ?
Je n’en sais rien.
J’en saurai peut-être plus lundi

Je saurai peut-être ce que vous en direz.
J’aurai pensé à quelque chose.
Une histoire.
Une prémonition…
À lundi donc...

 

NON ! NON et Non  !

Je n'irai pas dans leur foutu HEPAD !

Lors du dernier week-end, je les ai bien entendus discuter alors qu'il me croyaient endormi. Je comprend bien qu'ils se font du soucis et qu'ils seraient bien plus tranquilles. Je comprends aussi qu'il faut bien qu'ils travaillent et vivent leurs vies. Je les connais bien, ce sont de bons garçons...

Mais... Qu'ils me fichent la paix ! Je ne vais pas me laisser enfermer juste pour qu'ils aient l'âme en paix !

Il ne se faisaient pas de mouron quand il y avais la Georgette qui "s'occupait" de moi on les voyait trois fois par an, mais depuis qu'elle bouffe les pissenlits par la racine, ils sont là tous les quinze jour , autour de moi comme les mouches sur un pot de miel!

Bah! Je préfèrerai  l'avoir encore la Georgette! Pourtant, je vous jure que c'était pas un cadeau: qu'est-ce qu'elle était ch..nte!  Mais après cinquante ans de mariage j'avais fini par m'habituer à son sale caractère. 

Quand je dis qu'ils sont autour de moi comme les mouches autour d'un pot de miel , je me demande par moment s'ils ne tournent pas plutôt autour de ma maison. 

Si je la vendais disent-ils, ils pourraient me trouver une maison de retraite "de luxe"!

De luxe ? Quel luxe ? Je m'en fous pas mal du luxe!  Je ne veux pas que l'on me dise à quelle heure je dois me coucher ou me lever... à quel moment je dois me mettre à table ou prendre ma douche... JE VEUX QUE L'ON ME FOUTE LA PAIX !!!

Si je viens à perdre complètement la boule, ils feront ce qu'ils voudront, mais je n'en suis pas encore là... 

Alors, NON ! Je n'irai pas , plutôt me jeter sous le premier bus qui passera...ainsi personne ne remarquera que je laisse traîner mes chaussettes sales ou même mon caleçon ...

Vous vous rendez-compte, EN HEPAD? Jamais! Il n'y a que des vieux !