27 juin 2022

NON ! NON ! ET NON !

129ème devoir de Lakevio du Goût

devoir de Lakevio du Goût_129.jpg

Cet homme semble bien triste.
Il pense...
Mais à quoi ?
Sur quoi ou qui se penche-t-il ?
Qu’attend-il ?
Qui attend-il ?
Je n’en sais rien.
J’en saurai peut-être plus lundi

Je saurai peut-être ce que vous en direz.
J’aurai pensé à quelque chose.
Une histoire.
Une prémonition…
À lundi donc...

 

NON ! NON et Non  !

Je n'irai pas dans leur foutu HEPAD !

Lors du dernier week-end, je les ai bien entendus discuter alors qu'il me croyaient endormi. Je comprend bien qu'ils se font du soucis et qu'ils seraient bien plus tranquilles. Je comprends aussi qu'il faut bien qu'ils travaillent et vivent leurs vies. Je les connais bien, ce sont de bons garçons...

Mais... Qu'ils me fichent la paix ! Je ne vais pas me laisser enfermer juste pour qu'ils aient l'âme en paix !

Il ne se faisaient pas de mouron quand il y avais la Georgette qui "s'occupait" de moi on les voyait trois fois par an, mais depuis qu'elle bouffe les pissenlits par la racine, ils sont là tous les quinze jour , autour de moi comme les mouches sur un pot de miel!

Bah! Je préfèrerai  l'avoir encore la Georgette! Pourtant, je vous jure que c'était pas un cadeau: qu'est-ce qu'elle était ch..nte!  Mais après cinquante ans de mariage j'avais fini par m'habituer à son sale caractère. 

Quand je dis qu'ils sont autour de moi comme les mouches autour d'un pot de miel , je me demande par moment s'ils ne tournent pas plutôt autour de ma maison. 

Si je la vendais disent-ils, ils pourraient me trouver une maison de retraite "de luxe"!

De luxe ? Quel luxe ? Je m'en fous pas mal du luxe!  Je ne veux pas que l'on me dise à quelle heure je dois me coucher ou me lever... à quel moment je dois me mettre à table ou prendre ma douche... JE VEUX QUE L'ON ME FOUTE LA PAIX !!!

Si je viens à perdre complètement la boule, ils feront ce qu'ils voudront, mais je n'en suis pas encore là... 

Alors, NON ! Je n'irai pas , plutôt me jeter sous le premier bus qui passera...ainsi personne ne remarquera que je laisse traîner mes chaussettes sales ou même mon caleçon ...

Vous vous rendez-compte, EN HEPAD? Jamais! Il n'y a que des vieux !

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 juin 2022

Un excellent moment....

Je suis de retour car je suis allée passer quelque jour à Soulac. Comme toujours séjour agréable pour moi et pour les enfants car ils sont bien contents en rentrant du travail de trouver a table mise. Cette fois ce que j'ai cusiné a fini au congélateur parce-que vu la chaleur que nous avons eu j'ai le plus souvent fait des salades.

Je ne suis pas mécntente de rentrer car depuis l'épisode orageux d''il y a quelques jours (avant que je n'arrive chez eux)  ils n'ont plus internet. Orange est venu mais, leur a changé le décodeur, ils ont la télé mais pas moyen d'avoir internet sur mon ordi ni sur la tablette. De toutes façons, internet à Soulac , c'est le bazar.

Donc, comme je disais, je suis juste rentrée pour profiter de l'orage (en fait tornade) qui a épargné notre commune grâce au canon anti/grêle/orage du chateau .Par contre, à environ 5mn (en voiture) très gros dégâts. En fait, le canon n'empêche pas les orages, il les envoie juste sur les communes voisines. Comme par hasard, ceux qui se plaignait de la présence bruyante (comme des coups de tonnerre) de ce canon, se félicite de l'avoir maintenant....Comme quoi !

Par contre chez mes petits coeurs celà a été la catastrophe, la voiture n'a pas aimé du tout: carosserie trouée et parebrise explosé.

IMG-20220620-WA0000

Ils ont pu constater que les grêlons de la taille d'une balle de tennis ne sont pas une invention !

Sinon, pour en revenir à mon séjour en bord de mer,: que du plaisir malgré la chaleur! Mes petits coeurs sont venus (avec leurs parents bien sûr) pour présenter Tosca leur nouvelle petite chienne et amener les canetons que Lydie a fait naître grâce à une petite couveuse qu'avait une maîtresse . Cette mimi couveuse étant en fait destinée à des petites tortues, Mais, en suivant les conseils de son père ma petite-fille est parvenue à mener à bien cette aventure (pourtant son père ne pariait pas sur une réussite). il était vraiment dubitatif!  Celà a été un réel évènement dans l'école où les enfants (et les instits) on suivi les étapes de bout en bout. Le week-end Lydie se trimbalait la couveuse avec les oeufs jusqu'au lundi car il faut les tourner de côté souvent et les humidifier aussi , enfin bref veiller sur eux comme une vraie mère poule! Ils ont même pû les voir grandir et bouger au jour le jour encore à l'intérieur de l'oeuf.

20220617_203023 (1)

 

Les filles ont demandé que leur grand-père les bagues avant de les mettre dans le parc car elles ont décrété que se sont les leurs. Ils vont être bien heureux ils ont pleins de copains!

L'un des chats a reniflé Tosca puis lui a fait le coup du dédain, l'autre lui a un peu griffé la truffe parce-que Eric est vite intervenu. Par contre: Lucien l' accepté immédiatement, ils s'en sont donné à coeur joie!

20220617_203924

Pour information Lucien , c'est le chien ! Si! Si !

Ma petite-fille a vite pris soin de son "bébé"... pas question qu'elle se déshydrate! 

20220617_204152 (1)

D'ailleurs en parlant de Lydie (maman de mes petits-coeurs et ma petite -fille chérie) j'ai enfin pensé à faire une photo de celles-ci que je puisse mettre sur internet! 

20220617_203315

 

D'ailleurs, hein! Mes petits-coeurs ne sont plus si petites que çà!

Bref! Un excellent moment à ajouter aux autres!

Je ne l'ai pas dit, mais vous l'avez sûrement compris, sans internet  je n'ai pas pû faire mon devoir, je vais au moins me rattrapper et aller vous lire!

Posté par emiliacelina à 17:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]
13 juin 2022

Concertation amicale

Devoir de Lakevio du Goût N°127

Devoir de Lakevio du Goût_127.jpg

Ce tableau d’Aldo Balding vous inspire-t-il quelque chose ?
Quant à moi je me demande ce que font ces trois hommes.
On verra bien lundi ce qui sort de nos cogitations

Concertation .amicale....

Celà ne peut pus durer....  Mais... Que peut-on faire ?

De gré ou bien de force, il va nous suivre à la soirée de ce soir.  On ne peut pas le laisser passer son temps à contempler l'horizon d' un air désespéré! Y en a marre!

Bon! On peut le comprendre , nous y sommes passés l'un et l'autre . Nous sommes bien placés pour lui confirmer que: une de perdue, dix de retrouvées!

D'accord, dix, celà fait beaucoup, mais une autre serait déjà bien !

D'ailleurs, en toute honêteté, trois: ce serait encore mieux!  Charité bien ordonnée commence par soi-même!

Les filles: attention ... nous arrivons!

Allez! Tu viens? On va faire un tour au centre ville en attendant le bal de ce soir au camping!

 OUAIS!  C'est pas gagné!

Tant pis, il fait la sourde oreille. Aux grands mots:les grands remèdes! : on compte jusqu'à 3 ... et on le fout à l'eau !

Qu'est-ce qu'on risque? Qu'il nous fasse la gueule ?  Tant pis il sait nager !

Et nous aussi ! Allez... on y va? 

Quoi? On l'accompage ?

Bien sûr! Sinon il ne nous pardonnera jamais!

Oh!!!  Pu...n !    Mais ok Je te suis ! 

Un, deux, trois!  Plouf !

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
09 juin 2022

Petites réunions entre amis...

Petite soirée entre amis.

J'avais écrit une note puis oublié de la poster! Je corrige mon étourderie.. Elle date de vendredi dernier , mais, bien sûr, le devoir de la semaine me l'avait i faite oublier!

Donc, vendredi :

Je prépare mes plateaux d'amuse gueule pour ce soir! C'est mon tour d'inviter les voisins Jeannette, Annick et Jacky.

Lors des invitations (3) précédentes je me suis rendue chez chacun d'eux à tour de rôle. Je rend donc l'invitation.Avec plaisir, celà va de soi!

Cette habitude a été prise depuis environ un an et demi. Jeannette est ma voisine d'en face, Annick celle du fond du chemin et Jacky est en fait le voisin et ami depuis plus de 40 ans du couple que Jeannette formait avec Georges avant que celui-ci ne décède.. Pour faire court, nous tous les 4 veuf ou veuves.

S'il n'a pas un empêchement Thierry le fiston de Jeannette se joint à nous. Il prétend qu'il vient pour prendre soin de son hépad. C'est un sacré bout en train!

Lors de la 1ère invitation, justement chez Thierry à l'occasion de l'anniversaire surprise de sa mère, j'étais un peu hésitante.Je ne suis pas trop habituée même si je pense être une bonne "voisine" . J'avais bien fait d'accepter l'invitation, la rencontre avait ét très agréable et Annick l'a renouvelée puis Jacky, et maintenant c'est mon tour.. Je n'ai plus du tout la moindre hésitation à m'y rendre! La prochine soirée se fera durant le mois d'octobre. Quand c'est fini, on recommence! Nous allons finir par fonder un club! :)

Robert et moi habitons ici depuis 23 ans. Jeannette, Annick et Jacky depuis plus de 40 ans. Ils se connaissent et savent presque tout de toutes les anciennes familles de la commune. Personnellemennt, je connais certains habitants mais je serai s bien incapable de donner leurs noms. Robert connaissait plus de monde que moi: chasseurs, pêcheurs, joueurs de pétanque, les sujets de conversations ne manquaient pas, ça créé des liens!

La soirée a été très agréable. Mumu m'avait apporté durant l'après-midi de jolies et délicieuses coupelles d'îles flottantes qui ont été très appréciées.

Nous avons papoté plaisanté et ri de bon coeur sur certains sujets de la vie actuelle en évitant soigneusement les informations du moment guères réjouissantes.

J'ai reçu une très belle plante mais j'ai proposé que l'on cesse de s'offrir quoi que ce soi lors des prochaines rencontres. Ma proposition a été approuvée, d'ailleurs, l'idée leur était aussi passée par la tête! Donc: décision unanime! Pas de débât! Ils devraient prendre de la graine sur nous au gouvernement!

20220609_151246

 

J'ai quand-même ajouté : Parfait, on arrête juste après ce soir parce-que je garde celle là elle est trop belle sur ma table!

 Celà a été l'occasion de notre premier éclat de rires ... mais pas le dernier!

 

Posté par emiliacelina à 18:24 - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 juin 2022

Dans le trou du cul du monde...

vendredi, 03 juin 2022

126ème Devoir de Lakevio du Goût

Heartbreak Hotel.jpg

Cette toile de Vettriano me fait irrésistiblement penser à Baudelaire.
Je verrais bien un devoir qui commence par :
« 
Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d'une chambre particulière »

Et qui finirait par :
« Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l'aventure. »
Ça, ce serait chouette…

Si tu dois trouver que ça serait chouette... comment te refuser ce plaisir même si je me demande que diable vais-je bien pouvoir imaginer ce qui le met dans cette attitude  de découragement...

En tous les cas, merci de nous donner le début de l'histoire!

 

Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d'une chambre particulière et j'aime mieux vous dire que c'est heureux pour moi.

Rien qu'en descendant du train, j'ai vu immédiatement que cette ville de province est le type même de ce que je déteste! Un vrai trou perdu avec les provinciaux qui vont avec !

QUE DES PLOUCS!  Quand à la gent féminine, n'en parlons même pas... ou alors, peut-être que je suis mal tombé aujourd'hui, Il doit bien  y avoir de la jeunesse même en province quand même, parce-que sinon je vous jure...je me demande bien ce que je vais pouvoir faire de mon temps libre .

Comme de bien entendu, face à la gare le traditionnel bistrot où j'ai pu demander à la patronne derrière son comptoir mon chemin sous l'oeil suspicieux des joueurs de belote.jJ,espérais  voir surgir une petite serveuse pour me remonter le moral mon espoir fut déçu. Une fois renseigné quand à la possibilité d'avoir un taxi, je reparti en sentant peser sur mon dos le poids de leurs regards. Je suis persuadé que j'allais être le principal sujet de leur conversation.  La place était vide, même pas un chien qui aurait donné un peu de vie à la rue.

Pour une première impression,, j'avais déjà le moral dans les chaussettes. Je sentais que je n'allais pas faire long feu ici.

Le chauffeur du taxi fut plus...agréable, pas chaleureux hein ? Fallait pas rêver non plus! Mais parler de la pluie et du beau temps, ça fait parfois du bien.

Directement conduit à ma chambre je me suis jeté sur le lit envahi par le découragement. 

Je sais, je n'aurai pas dû! Je n'aurai pas dû reprendre la lecture de cette lettre. Je savais pertinament que ce n'est pas elle qui allait me remonter le moral, mais il fallait que je la relise encore pour me persuader ... que Lucie ne sera jamais à moi! Enfin , pas comme je le veux, parce-que, à moi, il y a longtemps qu'elle l'était, mais dans cette lettre elle m'annonçait son mariage avec cet avocat plein aux as. Bien sûr, elle me confirmait bien que nous trouverions moyen de toujours nous voir en cachette, mais il faudra être très prudent.... Je compprend pourquoi elle ne voulait pas s'engager lorsque je faisais des projets... la garce... 

Et voilà pourquoi , sur un moment de désespoir ou de colère , je ne sais plus, j'ai accepté sans réfléchir ce poste loin d'elle. Que voulez-vous, je ne suis pas partageur !

Pourtant, j'étais à peine arrivé, que j'avais déjà envie de repartir, néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l'aventure.

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]