20220923_104722.jpg

 

 

Je n'étais pas venue chez "Le Goût" mais je crois bien que c'était jeudi et comme une idiote je me suis dit,que c'était le devoir de la semaine.

Evidemment, je me suis sentie inspirée me promettant d'écrire sans faute le lendemain.

Je savais déjà comment j'allais commencer mon devoir:

-"Il est toujours jeune, il est toujours beau... il sent toujours le sable ch......"!   ..... heu........

Et puis vendredi , je découvre le vrai devoir!

 

 

emile-friant-la-discussion-politique-1889.jpg

Cette toile d’Émile Friant m’a frappé car elle me dit quelque chose.
Mais quoi ?
La discussion semble animée autour de ce pichet de vin.
Sur quoi peut-elle bien porter ?
À lundi…

Tout çà pour finalement, ne rien écrire du tout...avant ce matin ...

J'ai mauvaise conscience alors ....

 

...

Ils sont là... les trois fistons et l'ami de toujours. Ils regardent vers le fond du terrain, là -bas, vers le lac sur la propriété du fils aîné.

Le plus jeune appuie sa main sur le poignet de son frère et dit doucement..."il nous voit"  L'émotion les gagne...

- Je suis sûr qu'il a bien dû rigoler en voyant comment tu as deux fois de suite raté ton tir sur la palombe qui te venait droit dessus...ajoute le troisième.

-  Un jour , je ferai un banc à l'endroit où nous avons dispersé ses cendres et c'est là que nous casserons la croûte le jour de l'ouverture.

- Ouais, au moment des grives, je suis sûr qu'il nous les enverra dessus... il veillait toujours à nous laisser tirer les premiers...  il était toujours  fier et heureux de notre tableau de chasse... bien plus que du sien. 

Les jours d'ouverture ne seront plus jamais les mêmes ...mais on sentira toujours sa présence.... ICI !