24 janvier 2013

Voisin désagréable......

Enfin, cette semaine, nous avons vu arriver les maçons.

 Ils ont eu besoin d'utiliser non seulement notre robinet, mais également  notre tuyau d'arrosage, le leur étant trop court.

Mais..... la terrasse est coulée et le chantier nettoyé. Il y avait du travail, Robert prétend qu'il n'a jamais vu un chantier aussi dég.....sse!

Cet après-midi, le "crépisseur " est venu pour relever la couleur du crêpi de notre maison car les enfants ne veulent pas choisir une couleur différente pour la leur. Ils ont raison et surtout c'est gentil de leur part, car, je sais pertinemment qu'ils auraient préféré une couleur différente, mais comme les maisons se touchent le résultat n'aurait pas été très esthétique! 

Donc, le "crépisseur" en a profité pour aller sonner chez le voisin de derrière et lui demander quel moment lui conviendrait pour que l'on puisse crêpir le mur qui se trouve en limite de leur mur de clôture. Etant donné que le mur du garage des enfants ne peut être crêpi que par chez le voisin, il doit nous en autoriser l'accès.

En fait, celui-ci a refusé. Clair et net, il a répondu : pas question ! Je vous interdit de rentrer chez moi!

Ce soir donc, Mumu est allée le voir pour tenter de discuter à l'amiable : pas mieux accueillie, il 'est rentré chez lui, refusant toute discussion et lui a dit :

De toutes façons, j'attends que votre maison soit finie pour vous la faire démolir, ce sera beaucoup plus "marrant" quand elle sera finie car elle empêche le soleil de venir sur ma piscine!

N'importe quoi! C'est totalement faux!

Par rapport à la piscine le mur du garage de la maison des enfants se trouve plein nord! elle n'en serait que plus protégée!

Le pire, c'est que, lorsque nous avons acheté le terrain il y a 14 ans, comme il est en forme de triangle, la pointe du terrain venait devant le petit portail que ce monsieur avait installé pour rentrer chez lui, en plus du grand portail qu'il avait plus loin pour entrer sa voiture et caravane. Tant que le terrain était libre, celà ne gênait personne, mais quand nous avons clôturé notre terrain, nous avons eu la gentillesse de laisser la pointe libre afin qu'il garde son entrée. De ce fait, il a depuis, 11m2 de terrain devant son portail où il gare même parfois sa voiture. Mais ce morceau de terrain est toujours à nous!

Donc, s'il emm...e le fiston, je crois qu'il ne va pas falloir longtemps avant que la clôture soit prolongée et son portillon ne lui servira plus à rien!!Pascal et Mumu sont maintenant propriétaires de ce petit morceau de terrain.

Entre nous, il est gonflé, quand les travaux de la maison ont commencé l'été dernier, il nous a demandé si le fiston voulait bien lui laisser la possibilité d'utiliser toujours ce fameux portail!

Pascal a dit :d'accord !Nous ne prolongerons pas la clôture.

.....voilà !!!

Nous avons deux autres voisins, trèèèès  gentils!

Celui dont je parle, nous ne le voyons pratiquement jamais! Je le pensais juste un peu "sauvage"

Dire que les enfants n'ont pas voulu faire un étage parce-que celà aurait impliqué une vue directe sur la piscine en question. Ils ont préféré que le mur arrière de la maison , donc du garage , qui ne possède du côté voisin aucune fenêtre, serait moins gênant pour tous! On ne voit absolument pas chez eux! Comme les travaux n'ont commencé qu' après les deux mois règlementaires (constatés par huissier) après l'affichage des travaux envisagés selon la règlementation en vigueur actuellement, s'il avait voulu émettre une contestation quelle qu'elle soit, il aurait fallu qu'il le fasse dans ce délai. Et les enfants aurait bâti un étage! Le permis de construire a été délivré sans aucun problème, ç'aurait été la même chose avec un étage! Maintenant, nous ne savons pas ce qu'il cherche et c'est désagréable de se dire que le seul voisin des enfants (hormis nous!) est un enquiquineur! Heureusement, ce sera un voisin invisible de toutes façons!

Pour le moment, le maître d'oeuvre de la construction doit gérer ce problème. En principe, il ne peut pas empêcher l'accès pour faire le crêpi!Juste faire des photos avant et après , ou faire constater par un huissier que le crêpisseur ne cause aucun dégat à sa haie ou autre !

C'est ce que vont être obligés de faire les enfants, il vaut mieux prévoir  que voir venir, j'ai appris que ce Mr était procédurier!

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 21:54 - Commentaires [19] - Permalien [#]

22 janvier 2013

Presque pareil! Oui... mais... NON!

Puisque lire nos "misères" passées vous amuse, je vous en raconterai d'autres de temps en temps ! 

Ce week-end, c'était le déménagement de Nathalie. Bien que Robert et moi avons choisi de ne pas y participer, j'avais prévu des courses alimentaires au cas ou. Mais non, ils se sont débrouillés tout seuls. Ils étaient assez nombreux, toujours présents même si, pour certains, l'humeur n'était pas très joyeuse voire tendue! Mais, Nathalie n'ayant de famille que très loin Bruno a eu l'assistance de son frère, ses cousins et neveux.Ils étaient assez nombreux !

Le nouvel ordre des choses s'instaure peu à peu. Comme il n'est pas question de changer les enfants en cours d'année , pour l'un d'école, pour l'autre le collège et pour la troisième le lycée, nous avons donné à Marie la clef de notre maison. Ainsi sa mère la dépose le matin avant d'aller poser ensuite le petit Louis à la garderie de l'école, puis, file embaucher.Le soir, même chose en sens inverse! Pour Margot, je ne sais pas trop comment elle se rend au lycée. Je poserai la question quand je verrai les deux petits mercredi.Celà fait se lever tout le monde très tôt. Trop tôt à mon avis, j'ai entendu parler de 5H1/2. L'année prochaine, Marie ira au lycée et Louis à l'école près de chez eux. Quans à Margot, se sera la Fac, Mais, et c'est le point positf, ils ne seront pas loin de chez Bruno. Enfin.......soupirs!!!!!! C'est un peu  difficile quand-même!  Mais ...on va s'y faire! Marie arrive donc très tôt à la maison, puis part au collège quand c'est l'heure. Ce matin, je ne l'ai même pas entendue, mais j'ai trouvé la télé qui marchait tout doucement  lorsque je me suis levée vers 8 heures..  

Je suis assez occupée à ranger placards et garage pour trouver de la place afin de stocker certains cartons de Bruno qui dispose de peu de place et veut s'organiser de façon à pouvoir recevoir ses enfants. C'est primordial !

Je viens d'aller à la déchetterie car j'ai fait de la place ! Le nettoyage par le vide! Il ne fait pas chaud, il pleut et Robert était embetté de ne pas y aller lui-même, mais comme il se traîne toujours plus de 38° et des frissons continuels, j'ai préféré y aller moi-même. Les employés de la déchetterie sont là pour aider après tout!  Et je ne me suis pas gênée pour demander leur aide, je n'ai pas envie de me faire mal de nouveau.

Demain je conduirai Louis pour son cours de VTT. Donc, finalement, pour nous rien ne change vraiment. Mais.................

Posté par emiliacelina à 16:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 janvier 2013

Les bidochons à la neige !!!!

Depuis que Liliplume nous a dit qu"elle allait pouvoir partir en mars en vacances de neige, il m'est revenu en tête la seule fois où nous y sommes allés avec nos enfants. Je ne sais pas si je vais réussir à raconter ce séjour tel qu'il a été, (pourtant, nous en parlons souvent!) mais il y a quand-même longtemps :à peu de chose près 30 ans !!! 

Il ne nous est pas venu à l'esprit de nous documenter et quémander des conseils sur les précautions à prendre pour un séjour à la neige! Nous ne partions quand-même pas au pôle nord!On verrait bien!

A l'époque, j'avais très envie d'aller passer un week-end à la neige avec nos enfant. Ils étaient grands déjà, ; 18, 16 et 15 ans.  Nous avions aussi à ce moment là,en garde en temps complet, deux gamins de 10 et 4 ans, puisque j'étais alors assistante maternelle de la DASS.

La société où travaillait Robert possédait et possède toujours des appartements , chambres et studio à la Pierre Saint Martin, dans les Pyrennées.Nous connaissions l'endroit car nous y étions déjà allés mais durant l'été, rien à voir ,mais nous ne le savions pas . Pas à ce  point!

Robert n'était pas très chaud, il trouve la neige triste! Il dit qu'elle dissimule la nature , la rend uniforme et, surtout, cause beaucoup trop de problèmes!

Mais, il n'a pas résisté à notre siège, et a cédé!

Comme nous étions  7, nous devions partir avec notre voiture et Eric, qui était alors dans l'époque où il se la pétait ferme,(voiture et élégance!) prendrait sa BMW! Bien sûr, ses frères monteraient avec lui, et nous prendrions les deux petits avec nous.

Nous pouvions profiter , toujours avec la société, de tarifs intéressant pour la location de skis; luge (pour le petit) et tire fesses!

J"ai donc préparé les valises, acheté les après-skis, et, bêtement informé les enfants , que sous l'appartement, se trouvait la boîte de nuit. Génial.!!!

Ils ont mis le nez dans la valise de chacun,et,toujours  bêtement, je les ai écoutés!

Il avait fallu une valise supplémentaire pour les vêtement de sorties du soir, chemises, veston, chaussures  etc...etc... ils étaient sûr de s'éclater tous les soirs, après s'être éclatés sur les pistes!

Et nous avons chargé la voiture au maximum, sans oublier les chaînes au cas où! C'est que nous pensions avoir pensé à tout ! Hé!

Et nous sommes partis, dès la clef tournée dans la serrure de la maison le coeur joyeux et l'esprit bien décidé à profiter de ces trois jours!

Nous étions tous beaux, habillés en tenue de ville, blouson de cuir pour Eric et Bruno et Pascal vêtu du manteau en agneau retourné que Eric avait bien voulu lui prêter! Ils s'étaient acheté des lunettes de soleil  (de marque s'il vous plaît!) et se voyait déjà descendre les pistes sous le regard admiratif des skieuses! Pas de pantalons de skis, non, non, de supers jeans, leur suffiraient bien !... ah! oui! quand-même! un bonnet choisi avec soin !

Lorsque nous sommes arrivés à Arête, le village au bas du col où se trouve la station nous avons dû nous arrêter pour mettre les chaînes car la neige commençait à tomber dru. Bon, c'était normal,c'est bien ce que nous venions chercher!

Oui, mais pas autant, nous avons pu nous rendre compte que le col était fermé derrière nous , une tempête commençait.Sur le bas côté les bus étaient immobilisés. 

Les chaînes de la voiture à Eric se sont cassées et nous avons dû nous arrêter aussi pour que Robert aille voir ce qui se passait. Pascal était descendu de la voiture pour aider son frère à remettre les chaînes et celui-ci l'engueulait de bon coeur,car il voulait qu'il enlève le manteau en agneau car la neige allait le tacher!!! Donc, voilà Pascal en pull occupé à remettre las chaînes à une voiture qui menaçait de glisser lorsque Robert les a rejoint.

Peut-être que je devrai ajouter que lorsque nous avions chargé la voiture, j'avais placé les après-skis et doudounes sous tous les bagages et que tout le monde se trouvait sous la tempête en chaussures de ville bien glissantes! J'ai alors compris pourquoi, certains, changeaient de chaussures en bas du col!

Tant bien que mal, nous sommes arrivés à la stations sous une tempête si forte que la station s'est trouvée coupée de toutes communications. 

Nous avons dû transporter nos valises, sur près de 2 ou 300 mètres, toujours glissant et Robert pestant contre ce temps de m....!

Une fois dans l'appartement, j'ai poussé un ouf de soulagement car, par moments, je n'étais quand-même pas très rassurée!

Ensuite tout s'est plutôt bien passé! Enfin, je dirai que nous avons eu de la chance de ramener nos garçons entiers et pas malades! De plus, malgré les rencontres non voulues et parfois brutales  avec les autres skieurs,(parfois mécontents) ils n'ont blessé personne! Un coup de chance !

Robert et moi nous occupions des plus jeunes (les petits) l'un a appris à se tenir sur ses skis sans mal et le plus petit a fait de la luge toute la journée toujours sous nos yeux!Robert s'est dévoué le plus  pour cette surveillance.

Eric s'est retrouvé (par inadvertance? ou prétention!) à descendre une piste noire! Je le suivais du regard avec des jumelles depuis le grand balcon de l'appartement, et après chaque virage je ne le voyais plus réapparaître car il s'était encastré dans le mur de neige sur le côté! J'attendais, inquiète, et il réapparaissait !!!! Méconnaissable, tel un bonhommede neige! Ouf !!

Finalement, je me demande comment il n'ont pas attrapré une pneumonie, il étaient tout le temps trempés et gelés.... et je réchauffais tout le monde à grand coup de chocolat chaud!

Finalement,la seule chose qui convenait dans leur équipement étaient ....les lunettes!!!!

Pas une seule fois, ils ne sont allé  voir ce qui se passait dans la boîte de nuit ! Ils étaient morts de fatigue le soir,et, finalement,content de leur week-end!

Lorsque nous sommes repartis, la tempête s'était calmée mais les serrures des voitures, entièrement ensevelies sous la neige, étaient gelées. Bien sûr nous n'avions pas pensé à nour munir de bombe dégivrante!

En arrivant au bas du col, Eric a dû s'arrêter pour faire essence,et,bien évidemment la serrure du bouchon d'essence était gelée aussi. Pas de problème! Mes fistons ont de la ressource, qu'à celà ne tienne, il suffisait de" pisser" sur le bouchon!!!  Discrètement, bien sûr! jusqu'à ce qu'il se rende compte que , derrière lui, le robinet de la pompe à essence à la main, la jeune femme de la station attendait pour le servir! Elle a préféré qu'il se serve lui-même ! Elle n'avait pas du tout envie de dévisser le bouchon en question!

Puis, nous avons enfin,pû rentrer chez nous et ..........Robert a bien juré qu'on ne l'y reprendrait plus!!! Et il a tenu parole !!! Les enfants y sont retournés , mais ....sans nous !!

Pourtant, avec le recul, lorsque l'on en parle, celà reste un bon souvenir !

 

P.S. Un petit rajout :  aujourd'hui j'ai fait fort , deux notes à la suite! Voir plus bas! :)

 

 

 

Posté par emiliacelina à 09:44 - Commentaires [17] - Permalien [#]
19 janvier 2013

Les nouvelles ne sont pas fraîches !

Juste, un petit mot perso pour Mr Le Goût.

Ce matin surle journal de chez nous Sud Ouest un petit article m"a accroché l'oeil, tu vois, c(est un exemple de ce que je te disais parfois, moi qui ne suis pas en détails les nouvelles, en te lisant, je suis quand-même au courant de ce qui se passe de par le monde! La preuve, depuis ta dernière note, cet article ne m'a rien appris denouveau, il m'a fait l'effet de nouvelles périmées! Notre journal devrait se mettre à le page! Que veux-tu, c'est la province !!!! J'ai trouvé "amusant" qu'un journal qui parait chaque journ écrive un article sur un sujet, que, par ton intermédiaire nous avons pu commenter bien avant!!

 

article journal 001Sud-ouest du 19/01/2013

En plus, je trouve leur article, vraiment, très très succint, j'ai mieux aimé le tien!

 

Posté par emiliacelina à 16:31 - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 janvier 2013

Une bien agréable rencontre !

Aujourd'hui, un petit tour à l'hôpital pour établir la marche à suivre.

Le médecin prévoit bien d'adresser Robert à un infectiologue. Mais, Robert a demandé si ce ne serait pas possible d'aller voir d'abord du côté des sinus, car depuis très longtemps,( hormis bien entendu le problème d'hépatite C qui l'a conduit à la transplantation) il a toujours été sujet à des crises de sinusite assez douloureuses. C'est après une opération provoquée par une perforation du plancher du sinus que l'on avait découvert son problème d'hépatite.Donc, il connait bien le sujet, et se posait la question depuis le mois de décembre car il a eu, à ce moment là une très grosse crise. (de sinusite) et ressent, depuis, le même genre de douleurs au niveau du front et du sinus.

Le médecin a convenu qu'il y a une possibilité que cette infection ait migré vers le poumon et ce serait peut-être la raison pour laquelle la prise d'antibiotique a guéri et la sinusite et le poumon puisque la fièvre est réapparu 8 jours après l'arrêt des antibios.

Donc, pour faire court, on va d'abord commencer par un nouveau scanner (du sinus) et si nécessaire on consultera un oto-rhino ou bien l'infectiologue.Quoi qu'il en soit, il faut absolument savoir ce qui provoque cette température.

Lors de la visite nous avons eu le plaisir de rencontrer une dame que nous avions déjà recontrée lors d'un repas organisé par l'équipe ayant mis en place le service des transplantations hépatiques pour fêter les vingt ans de la création du service. Nous avions mangé à la même table que cette dame déjà très agée et qui avait donc 20 ans de greffe en compagnie des différents médecins (et du staff au complet)concernés par les transplantations. Aujourd'hui, elle a 88 ans et 27 ans de greffe! Son mari a 91 ans nous a -t-elle dit. C'est merveilleux non ? 

Le docteur nous a dit: elle a les problèmes liés à son âge et ce n'est pas son foie qui lui posera plus de problèmes qu'autre chose. Pour le moment, elle va même plutôt bien!

C'est très encourageant une telle rencontre

! En plus elle est très sympathique et dynamique! 

 

 

.

Posté par emiliacelina à 20:20 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 janvier 2013

Merci!pour vos doigts croisés !

Vite! Un petit mot , rien que pour le plaisir que j'ai à écrire le résultat du scanner du seigneur et maître de notre maison, à savoir mon tendre et doux mari.

Enfin, faut peut-être pas exagérer non plus!

Mais je suis tellement soulagée (et lui aussi)! Il semble, enfin , c'est sûr, que le nodule situé sur le poumon a disparu!!! Si!  Si!!  L'origine infectieuse semble se confirmer, mais, nous sommes quand-même soulagés car , franchement, nous étions assez inquiets!

Nous devons voir le medecin vendredi. Il parle de nous adresser à un infectiologue, car la fièvre ne le quitte plus maintenant, Il a le matin en moyenne 38°4 ou 5  et le soir idem. C'est bizarre parce-que dans le milieu de la journée, la température baisse un peu : 37.8, voire 37.5, cest mieux!  Mais il faut quand-même trouver ce qui la provoque! 

Cependant, nous prenons les choses l'une après l'autre! On a éliminé le risque du lymphome (pour le moment, car à surveiller quand-même!) aujourd'hui on élimine le risque de la tumeur au poumon.

Il n'y a plus qu'à continuer !

Peut-être que à force d'éliminer toutes les possibilités................  je ne sais pas trop que penser! Mais, à chaque jour suffit sa peine!  On verra !

Pour aujourd'hui, peut-être que tous vos doigts croisés et vos souhaits nous ont porté chance ! 

Merci !!

Posté par emiliacelina à 18:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 janvier 2013

Et bien voilà...

Finalement, j'ai enregistré la note pauvre France en mode brouillon,car elle figurait toujours en tête du blog lorsque j'écris  de nouvelles notes,  et il semble que le blog veut bien maintenant marcher normalement, mais nos aventures de raccordement n'y figurent plus !Allez comprendre!  Ce n'est pas trop grave, enfin, j'espère! Honnêtement, je cherche un peu au hasard! et, des fois, je trouve, même si je ne sais pas comment! Jusqu'à la prochaine fois. 

Mes excuses si mes problèmes d'ordi ne sont pas passionnant à lire,mais ça me prends la tête parfois, et je ne veux pas demander à l'un de mes enfants!

Fini de jacasser, demain après-midi nous allons à l'hôpital , Robert passe son scanner mais je ne sais pas si nous en saurons plus car nous avons un rendez-vous vendredi avec le médecin pour le compte-rendu. Bien entendu nous allons tenter de savoir si le nodule est toujours présent, mais les radiologues ne sont pas bavards avec les patients. 

A demain! Peut-être!

 

 

Posté par emiliacelina à 22:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Pourquoi voudriez-vous que ça change ?

Voilà les rideaux de Bruno sont posés!

Ils tombent pile poil !

Une bonne chose de faite!

Samedi, Pascal est venu  travailler dans le cellier de sa future maison. Tout un pan de mur est maintenant équipé de placards qu'il va ensuite garnir d'étagères et en terminer l'habillage!

C'est Jimmy qui va être content lorsqu'il va venir fin février pour faire les peintures ! Encore plus de choses à peindre.

Emporté par son élan et content de sa réalisation, Pascal veut absolument faire la même chose dans notre garage. On verra! Je sais bien quec'est l'intention qui compte, et, certe, de l'intention, il n'en manque pas, mais, avec son travail et sa maison, je ne pense pas que ce sera pour cette année! Avec lui, à chaque fois qu'il fait quelque chose, il faut que je fasse attention à ce que je dis. Si je m'extasie sur ce qu'il fait, il en déduit que je souhaiterai bien avoir la même chose!Il s'emballe! Il s'emballe! et veut me faire plaisir. C'est sûr, que ,lorsqu'il dit une chose, il tient parole, tôt ou tard!Ce sera donc moi qui vais veiller à repousser au maximum. Il n'y apas urgence!

Il faut d'abord qu'il finisse ses placards à lui !!

 

placards cellier 002

Samedi prochain, il va prendre livraison du carrelage qu'il va commencer à poser le samedi suivant.Le sol sera gris. Je trouve que c'est une bonne idée : pas salissant !!!

Enfin, quoi, du boulot en perspective et il vaut mieux que je prévois de bien remplir le frigo !!!

En principe, ils espèrent que la maison sera finie fin février! Si celà se trouve ils n'auront toujours pas l'eau et l'assainissement et je sens que nous allons devoir leur prêter notre salle de bains!

Au train où ça va, je trouve que "ça craint" !!!!

maison brct eau 003

Samedi, ma cafetière Senséo m'a lachée! La garce !! Juste trois jours après que j'ai bien fait chauffer la carte bleue pour le premier jour des soldes!

Je n'ai pas traîné pour en acheter une autre, Les ouvriers vont être gros consommateurs de café avec le froid qui s'annonce !

Jimmy nous a fait le plaisir de nous appeler. Je lui ai demandé : tout va bien ?il n'a pas hésité une seconde pour répondre : NICKEL!!! mais je ne parle pas longtemps parce-que j'économise mon forfait.Je voulais juste vous rassurer. Nous avons été sensibles  à l'attention.

Margot est revenue de son voyage en Angleterre, enchantéeet fatiguée. Elle a dormi tout dimanche. Si j'ai bien compris ( elle me racontera en détails quand je la verrai samedi après son cours de piano) elle a passé beaucoup de temps à visiter Londres.

Bref! Un week-end comme bien d'autres de passés et bien d'autres à venir.

Pourquoi voudriez vous que ça change ?

 

 

Posté par emiliacelina à 20:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 janvier 2013

Pauvre France.....

 

Ainsi que je l'ai dit dernièrement, les ouvriers sont venus pour effectuer le raccordement du tout à l'égoût et poser le compteur d'eau de la maison de Pascal et Mumu.

Ils sont arrivés avec leur pelle mécanique et ont commencé à creuser. Bien qu'ayant en main le plan nécessaire fourni pour ce travail, ils ont alors découvert que le tuyau du tout à l'égoût était beaucoup plus profond qu'il ne le pensait. Beaucoup trop profond pour pouvoir travailler dans le trou creusé sans prendre la précaution d'étayer auparavant . Robert qui a fait ce genre de travail durant de très nombreuses années, a conseillé au jeune ouvrier de se servir des planches du chantier de la maison pour faire un coffrage.Mais ce n'était pas possible, car, si à l'époque de Robert les ouvriers se débrouillaient avec les moyens du bord, ce n'est plus le cas actuellement. Il fallait en référer au chef.Le conducteur de la pelle mécanique, qui avait 20 ans d'ancienneté dans la société, ayant fait son trou, suppervisait du haut de sa pelle! Le temps de réfléchir, le fond du trou s'est rempli d'eau! Impossible de faire le raccordement, il fallait le matériel beaucoup plus sécurisant qu'ils utilisent maintenant. Un seul petit problème, ils n'avaient pas le matériel avec eux, ils devaient repartir le chercher . 

Une voiture de la gendarmerie passant par là s'est arrêtée et a exigé, ben évidemment que les travaux soient signalés par des feux alternés. Et rapidement ! 

L'affaire devenait compliquée!! 

Ils ont donc décidé de reboucher le trou.....et de repartir! Celà suffisait pour la journée!

Robert est rentré dans la maison en me disant: je leur ai dit qu'il ne fallait pas boucher le trou de cette façon, en laissant l'eau au fond, car elle allait remonter et le trou se reformer, mais je n'ai pas osé insister,c'est leur boulot, je veux pas avoir l'air d'un viel emmer...r! 

Résultat, le lendemain matin, sur le côté de la chaussée se trouvait un super trou de plus de 50cm de profondeur, bien dangereux!

Les gens de la mairie sont arrivés, ont palabré, pris des photos, et, nous supposons, ont contacté la société responsable.Les ouvriers sont revenus. Ont placé les feux de signalisation de chantier, puis ont rebouché de nouveau le trou, et ont refait le goudron!Puis....sont repartis!

Le jour suivant, les feux sont tombés en panne, et, croyez moi ou non, mais le goudron s'était de nouveau affaissé et le même scénario s'est déroulé: rebouchage du trou en dépit du bon sens, car, d'après Robert ils ne remblaient pas avec ce qu'il faut , (sable ou gravier , je ne sais pas trop) en tout cas,pas de la simple terre du bas côté de la route! donc, de nouveau, le trou s'est reformé et, il ont dû , de nouveau, refaire le goudron, poser des panneaux de signalisation, entourés de rubans rouges, car les feux ne marchant plus ils les ont enlevés! Puis.... sont repartis!!

Incroyable!!! Une histoire de fous!

Actuellement, nous en sommes là! Le raccordement n'est pas fait, le compteur d'eau n'est pas posé .

Robert a fini par en rire,mais il est écoeuré! Quand il pense qu'il faisait ce genre de travail et posait trois compteurs d'eau par jour, à la main, sans pelle mécanique, avec sa pelle et sa pioche.....  on sait bien que la façon de travailler a changé, mais...quand-même !!!!  Il ne peut s'empêcher de soupirer..Pauvre France !!!!

Peut-être que , demain, lundi; ils vont revenir !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 20:24 - Commentaires [18] - Permalien [#]
11 janvier 2013

Le train-train reprend....

Depuis trois jours, pour faire comme tout le monde actuellement, j'ai un mauvais rhume. Au vu de mes antécédents de l'hiver précédent (un rhume avait amené pas mal de complications et tourné en asthme, soigné en désespoir de cause par de la cortisone) mais j'avais été mal très longtemps. Donc, ce coup-ci le médecin a prit les devants et m'a demandé de reprendre pour 5 jours les comprimés de cortisone que j'étais contente d'avoir cessé de prendre pour mon problème de sciatique. Ça a l'air de bien marcher. Le rhume semble enrayé et celà me convient car je veux absolument être bien la semaine prochaine pour accompagner Robert lors des différents rendez-vous à l'hôpital. D'ici vendredi nous devrions savoir si la petite lésion (qui s'avère être en fait un nodule de 18 mm) est toujours présent ou non, ou a progressé.

Donc, bien que l'on s'en défende , nous avons un peu la tête prise.

Jimmy est bien arrivé en Suisse et téléphone tous les jours . C'est le début, ça va se calmer je suppose. Il semble content.

Aujourd'hui nous sommes allés voir le fils aîné au centre équestre. Nous avons bien choisi le jour car il a fait un temps magnifique.Celà nous a fait du bien de nous aérer.

Sur le retour nous avons poussé prendre les mesure du petit logement de Bruno pour que je lui confectionne des rideaux, je vais m'y atteler ce week-end.

Notre petite Margot envoie plein de message sur son téléphone depuis l'Angleterre, elle est enchantée de son séjour!

La société qui s'occupe du branchement d'eau et raccordement au tout à l'égoût concernant la maison de Pascal à côté, est venu pour effectuer le travail il y a plus de 8 jours et rien n'est fait. Peut-être qu'ils vont revenir durant la semaine prochaine, il faudra que je raconte les péripéties qui se sont produites, Robert qui a fait ce genre de travail durant des années est sidéré!!!

Bref, la vie reprend son petit train-train et ............continue! 

Posté par emiliacelina à 20:06 - Commentaires [15] - Permalien [#]