20 août 2012

cette semaine.....

Je vous lis avec plaisir et en principe  je commente vos notes, car , outre le plaisir que je trouve à ces lectures, je pense qu'un petit mot est la moindre des politesses.

Cependant, aujourd'hui, je n'ai pas trop envie d'écrire sur mes souvenirs. Bien sûr, j'y reviendrai, mais nous sommes le 20, et j'ai, ce matin, appelé l'infirmière pour la prise de sang de l'époux, demain mâtin! Je sais, une prise de sang, ce n'est pas grave, mais celà me remet dans le bain! Jeudi c'est le prélèvemen t"ostéo-médullaire" et c'est moins marrant! ensuite, on verra le résultat!

Tout celà fait que j'ai beaucoup de mal à discipliner mes pensées!

C'est un exemple des situations où ma légendaire patience ne peux rien pour moi! J'angoisse! Pourtant, si celà se trouve, les résultats peuvent ne pas être catastrophiques, j'espère que ce sera le cas. Pour l'instant on ne sait pas trop quoi penser! Alors.....

De nouveau.....l'attente!!!!

 

Posté par emiliacelina à 16:03 - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 août 2012

souvenirs...souvenirs... N°2

Cette première soirée, et durant longtemps, je dirai peux-être trois ou quatre mois, je ne pourrai pas le dire avec précision., nous avons dansé,. Il me faisait signe et j'accourrais dès-que démarraient les premières notes des chansons de l'époque. Uniquement les sloww, tangos, paso-doble et, parfois tcha-tcha-tcha.Lorsque démarraient les mambos et rock, il y avait toujours d'autres cavaliers qui me sollicitaient. Le plus souvent des amis ou cousins faisant parti du même groupe. J'étais plutôt bonne danseuse et les "bons gambilleurs' comme on disait, choisissaient soigneusement leurs partenaires . J'adorais le rock!!

Donc, pour les danses plus lentes, nous dansions, je dirai....tendrement, sans plus! Celà peut sembler long comme temps d'approche, mais il faut savoir que je n'allais, hélas, pas régulièrement au bal!

Robert, lui, avait dix-huit ans, et, je l'ai su plus tard, me trouvait trop jeune. Donc, parfois, j'avais le bonheur d'aller au bal et lui ne se trouvait pas ce soir là, au même bal! Lui, comme on disait alors, courrait les filles en compagnie de sa bande de cousins et d'amis!

  Et, lorsque nos chemins, par chance se croisaient, j'étais là !!!!!..... et nous dansions! au fil du temps, de plus en plus rapprochés!

A l'époque, les bals n'avaient rien à voir avec les boîtes de maintenant. La partie musicale était assurée par un orchestre accompagné de ses chanteurs ou chanteuses : André Verchuren, Edouard Duleu etc....d'excellents orchestres et les jeunes se précipitaient dans les salles où ils se produisaient.Le bal; habituellement se terminait à 2 heures du matin. Comme par hasard, je n'avais pas la permission de rester jusqu'à la fin et devait partir  à l'entr'acte! mon frère me ramenait alors chez nous, puis repartait. Imaginez ma rancoeur!

A cette époque , les mères accompagnaient leurs filles. Deux ou trois fois la mienne a fait l'effort de m'emmener danser, lorsqu'elle me voyait danser un Rock très énergique, elle me disait quand la danse était finie : viens pas te plaindre, après, si tu as mal à la tête! (j'ai toujours souffert de violentes migraines), puis à l'entr'acte retour à la maison! J'avais la "haine' à ce moment là!

Pourtant, avec le recul, je me dis qu"elle était debout depuis 11heures de la veille au soir, elle avait des raisons d'être fatiguée!

Petite précision, ces rares fois où ma mère était présente Robert me faisait signe comme à son habitude et nous nous arrangions pour danser, derrière la foule, de l'autre côté de la salle!

Il y avait, à Bordeaux : Le Casino. C'était l'Alhambra. Tout les dimanches après-midi, il y avait un bal dont l'entrée coutait très peu. Je pouvais y aller un petit peu plus facilement.

Evidemment, je devais partir vers six heures alors que le bal finissait à sept! Que je reste jusqu'à la fin n'aurait pourtant pas changé grand chose!!

Donc, un dimanche, comme dix-huit heures approchaient, j'entrepris de dire au revoir à notre petite bande, les embrassant l'un après l'autre.

Lorsque je suis arrivée à Robert, assis sur un banc, je me suis penchée pour l'embrasser sur la joue, comme les autres.

Et...

il a placé ses deux mais de chaque côté de mes joues et m'a attirée lê visage pour m'embrasser avec beaucoup de douceur sur les lèvres. J'ai bien dit, sur les lèvres, simplement!!! Je me suis redressée comme si de rien n'était, comme si c'était normal, j'ai tourné le dos et je suis partie, flottant sur un merveilleux petit nuage!

Dans la semaine suivante, sa nièce qui travaillait avec moi, m'informa que son oncle viendrait me voir à la sortie du travail. Autrement dit, enfin, un rendez-vous! J'avertis ma mère que je débaucherai une heure plus tard (il m'arrivait souvent de faire des heures supplémentaires) et.....

j'ai commencé à hanter les porches sombres et discrets pour, comme on disait : flirter avec bonheur!

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 14:18 - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 août 2012

Souvenirs...Souvenirs...

Un soir, certainement un samedi, mon frère Michel, a bien voulu m'emmener avec lui au bal. C'était inespéré et peu fréquent. Soit, ma mère n'était pas d'accord, soit ,lui avait d'autres projets que j'aurais gênés.

Je travaillais à l'usine près de chez nous. Travail qui ne me déplaisait pas vraiment , puisqu'il n'était pas question que je continue des études, celà revenait trop cher. Je ne prenais pas cette situation à contre- coeur, même le contraire car, toutes les quinzaines je ramenais mon enveloppe à la maison. Tout, même les heures supplémentaires et le "Boni'. Le "Boni" c'était le supplément que l'on gagnait lorsque l'on faisait plus de rendement que prévu. Nous étions chronométrées, si le temps imparti correspondait , par exemple, à 20 mn pour 30 paires de chaussures, si l'on en faisait 35 ou 40,dans le même temps, nous avions 5 ou 10 paires de "Boni" qui étaient payées en sus.

J'étais très expéditive et gagnait donc, souvent plus que mon taux horaire. Et, je n'en voyait pas la couleur. Ma mère travaillait aux Marché des Capucins, les Halles de Bordeaux. Elle était : débardeuse. Celà consistait à décharger les camions des maraîchers, de leurs caisses (on disait bajoles) de légumes pour les placer sous le chapiteau du marché. Ensuite le midi, le marché fermait et elle ramenait les caisses aux camions. Elle travaillait ainsi de 11 heures du soir, au lendemain midi. Très dur! Vraiment très dur!

 C"est pourquoi, à soixante-dix ans, nous l'avons prise à la maison pour qu'elle cesse enfin de travailler si dur!

Mes frères, eux, dès qu'ils ont commencé à travailler, donnaient juste une petite pension, modeste toutes les semaines, le reste de leur salaire leur restait acquis. Parfois, ils me donnaient une toute petite pièce pour que je repasse leurs pantalons et cire leurs chaussures. J'aurais fait n'importe quoi dans l'espoir, que ce soir là ils m'emmènent au bal (l'un ou l'autre!). Mais c'était en général Michel. Il a été un bon frère.

La vie ne l'a pas gâté, ni lui, ni sa famille! Il est décédé 50 ans. Il avait une épouse et quatre beaux enfants. Aujourd'hui, il ne reste de sa famille que les deux derniers, une fille et un garçon, mariés et parents à leurs tours, l'un d'un fils de 9 ans (qui a eu à 4 ans un cancer de l"oeil, qu'il a perdu, l'oeil, pas le petit, il va bien maintenant!) et l"autre de 2 garçons de 9 et 12 ans. J'espère que la vie a fini de s'acharner sur eux! Après ce qu'ils ont vécu, ce ne serait que justice. Mais, parfois, la vie n'a que faire de la justice.

Donc, pour revenir à mon sujet, ce soir- là, par chance je retrouvais au bal, une amie qui travaillait à l'usine avec moi. J'ai pû, ainsi, m'intégrer à son petit groupe, qui, je l'ai su plus tard, était constitué en plus grande partie de ses cousins, son oncle et sa tante (à peine plus âgés qu'elle) et de voisins amis. Moi, qui ne connaissait personne, c'était le rêve. J"avais seize ans,et n'avais même pas encore  droit au maquillage.

Un jeune -homme, vêtu d'un pantalon noir, d'un pull à col roulé noir, ( je l'avais vu arriver, le bêret noir vissé sur la tête) ne m"a pas adressé la parole, mais dans le groupe, je surprenais son regard fixé sur moi. Je détournais bien vite les yeux  car il avait des yeux très bleus. Et, rusé, en jouait beaucoup! Pas bleu pâle, non! un bleu très soutenu que son pull noir, faisait ressortir encore plus.Il m'a invité à danser. AAAAAAHHHHHHHH!!! ces slowwww!!!!

Je venais de rencontrer le futur père de mes enfants.......mais je ne le savais pas encore!!!!!

 

 

Posté par emiliacelina à 17:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 août 2012

Ca bouge!!!!!!

Jimmy, notre petit fils de 21 ans, a hérité du caractère de son père Pascal! Et...........nous avons l'impression de revenir 25 ans en arrière!

 Depuis ses 18 ans et l'obtention de son permis de conduire, il en est à sa 3? ou 4ème voiture! Que voulez-vous! entre son départ et le retour à son domicile, les fossés et les pôteaux changent de place!! Ca surprend le conducteur !!! Même un expert comme lui !!! Ainsi , il est passé de son premier véhicule en excellent état et peu de kilomètres, cadeau de son père et Mumu, à une voiture rachetée aux enchères, un vehicule jaune des PTT. (pour les voitures, je marche à la couleur, mes connaissances s'arrêtent là !) beaucoup moins récent et nécessitant quelques petits travaux. Pae-dessus le marché pour l'acheter, il a dû souscrire un petit crédit!

Résultat, il a fini par comprendre la leçon!!  Heureusement, il n'a jamais blessé personne, ni heurté un autre véhicule! Non! il a fait celà tout seul, comme un grand!!!  Un stage pour récupérer quelques points perdus pour excès de vitesse, mais, là, je dois être honnête, de très peu d'excès!!!  et depuis maintenant un an et demi, pas de problème!

Côté travail, rien à dire. Très vaillant, sérieux, endurant, ne ménageant pas sa peine et excellent peintre, il est maintenant capable de s'engager car il se sait capable de fournir un bon résultat!

Il nous a annoncé fin mai de cette année, qu'il envisageait de partir travailler en Suisse! Nous n'y avions pas crû sur le moment. Encore une lubie, nous sommes nous dit. Deux copains à lui, y étaient partis voici un an et se disaient enchantés de la vie là-bas!  Début juin, il y est parti pour quatre jours en repérage, puis revenu fermement décidé à tenter l'aventure.

Je partirai lorsque j'aurai tout bien préparé, documents nécessaires, et logement (les copains se chargent de le trouver ) !Nous a-t-il confirmé.

Il est venu chercher à la maison le trousseau que je prépare pour mes petits enfants, en prévision du moment où ils voudrons s'installer chez eux. Il est ravi: je lui ai donné tout ce qu'il faut pour quatre personnes (voire 6) de la vaisselle, casserolles, poêle, ménagère, torchons,serviettes et draps de bain, draps, duvet etc...... jusqu'aux eponges balai, seau ...ET...ET...maintenant qu'il a tout pris, je vais recommencer en prévision de Jordan lorsqu'il voudra s'installer à son tour.

Actuellement, Jimmy travaille sans compter ses heures (il a la chance de pouvoir le faire!) pour économiser le plus possible. En toute franchise, quiconque a travaillé avec lui, convient que "c'est une bête au travail'! c'est de famille !

Son départ est prévu pour semptembre. Nous ne sommes pas trop inquiets. Si ce que je sais est vrai, s'il n'obtient pas un permis de travail dans un temps défini, il sera obligé de revenir! ALORS ! Par ailleurs, les offres d'emploi dans le bâtiment ne seraient pas rares.

Je pense que mon petit-fils a des rêves d'aventures! Il n'a ni femmes, ni enfants, la Suisse n'est pas le bout du monde, le voyage du retour n'est pas d'un prix trop élevé, et je me suis mise en rapport avec ma nièce qui habite Genève (elle est suisse depuis son mariage, et l'est toujours bien que divorcée) en cas de problème.

Le lieu où Jimmy prévoit d'aller est justement tout près de Genève. Donc, personne chez nous ne freine Jimmy, il est le premier de la famille à avoir des rêves d'évasion.

Me connaissant, pour me rassurer quand-même, il m'a acceptée comme amie sur Facebook!!!   J'aurai l'impression d'être plus près de lui et je l'en remercie.Je m'en sers très peu, à part pour lire Liliplume.

Mais pour la circonstance celà sera  très utile, moins cher que le téléphone!

Vous vous rendez-compte, nous allons avoir un petit-fils qui va avoir un compte en Suisse!  MDR!

  

Posté par emiliacelina à 19:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Que veux-tu pour ton anniversaire?

- Margot, lui ais-je dit au téléphone, que veux-tu pour ton anniversaire?

- Rien ! Mamie, tu en fais bien assez toute l'année!

- Bon, alors tu auras une petite enveloppe!

- Non! Ce n'est pas la peine !Ah! si !... je sais!

- (ouf! me suis-je dis!)  une idée! Dis-moi!

- J'aimerai que tu m'écrives un poême!

- Quelle drôle d'idée! Ill ne me manquait plus que çà!

- Ce n'est pas un cadeau! Qu'en ferais-tu?

- Je le garderai dans ton livre !Celà me ferait trèèès plaisir, MAAAAAMIE! S'il te plait!!!!!

- Bon! Je verrai !

Et voilà, comment, bon gré, mal gré, je me creuse les méninges! Nos petits enfants ne doutent de rien!!

Voilà ce que ça donne :

Margot...Ma douce... pour tes dix-sept ans...

Tu me demandes un poème pour ton anniversaire!

Tu es bien mignonne, mais voilà que je me questionne.

Je ne sais pas versifier, alors comment te dire

Et comment t'écrire, l'amour que tu m'inspires?

Voilà! J'ai trouvé : par quelques mots sur le papier!

Douce et fragile, délicate chrysalide, devant mes yeux émerveillés,

Voir s' éclore et s'éveiller, telle une promesse inespérée,

De jours en jours, de saisons en saisons, un magnifique papillon :

C'est le cadeau que tu me fais, chaque jour renouvelé.

J'aime ton humour, ta douceur et l'expression de ta tendresse.

Aussi, voici pour toi, MARGOT, MA jolie petite -fille, 

Ces quelques mots que tu m'as demandés.

Riches d'un avenir plein de promesses, vous êtes, tous, notre richesse.

Alors, pour ton anniversaire, je termine ce court écrit,

En te disant... que c'est moi qui te remercie.

Merci pour- quoi ? Vas-tu me dire!

Mais, MA CHERIE....

Pour ta présence et ton sourire!!

Enfin, en un mot comme en cent,

Merci d'être TOI ... Tout simplement!!! 

 

Et voilà, je ne suis pas inquiète, ma petite-fille est toute sensibilité dehors, alors je compte sur son indulgence!!!

Je lui ai quand-même acheté une très jolie robe blanche et préparé une petite enveloppe!

Ce va être toute une histoire pour lui faire accepter ! Mais ce ne serait pas une adolescente si, en réalité, elle n'était pas ravie!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 13:47 - Commentaires [11] - Permalien [#]

11 août 2012

suite de un peu de tout...

Eh! bien ! voilà,je continue! Bien sûr , je vous sens bouillant d'impatience! Une journée à la plage de Emilia avec ses petits enfants, c'est autrement passionnant que les souvenirs d' histoires et d'expériences amoureuses adolescentes de Llil et du Goût! NON??? .... BON!!!! Tant pis!!!!!! 

Ce midi, durant le repas leurs commentaires nous ont bien amusés.

L'ardèche, c'est beau! Mais chez mamie, pas d'internet et les portables ne passent pas la moitié du temps! L'horreur! Dans le village on ne voit que des "vieux", aucun jeune on se demande à quoi sert l'école! Le docteur, les courses sont à plus de 10 km, on est bonnes pour d'interminables parties de batailles navales!. Les balades sont agréables, mais maman nous entraîne trop loin, on ne peut pas l'arrêter, ça grimpe toujours, la vue est magnifique, mais après, il faut revenir!

De plus, le départ en promenade est une véritable affaire d'état!

Il faut que .....

_ maman prépare un sac avec : de l'eau, de l'eau, de l'eau!!!!!!C'est important, il faut s'hydrater!

_ Louis cherche sa casquette!

_où est le chat? Il faut le rentrer avant de partir!

- où est le chien? il faut le fermer!

_le chat ne veut pas venir!

_ le chien s'est échappé!

_qui a la clef?

_ faire rerentrer le chien!

_ c'est bon?

_ non! on veut faire pipi!

_ ah! revoilà le chat!

etc.... Nous sommes MDR en les écoutant, mais la conclusion démontre leur gentillesse :

_Il nous tarde quand_même de partir, Mamie ne nous voit pas souvent ,la pauvre!!!

Je viens de me rendre compte que Louis, abandonnant Marie, s'est fait 3 petits copains. Ils sont en rond autour de lui observant l'intérieur de l'épuisette. apparemment pas le moindre poisson de pris, au milieu des baigneurs, ce serait ssurprenant! Puis Louis, leur fait signe de droite et de gauche pour qu'ils avancent en rond tels des rabatteurs de fauves, et poussent les poissons  (?)vers lui!

Le soleil tourne,. Je déménage mon siège ainsi que : les serviettes, les seaux et ustensiles divers de Louis, les lunettes de soleil et de plongée, (Le pêcheur a tout prévu!), les chaussures, shorts et tee-shirt de ces demoiselles, la glacière, ici aussi, il faut s'hydrater! etc.....

Même à l'ombre, il fait très chaud!!

Le petit groupe autour de Louis s'est agrandi. Ils sont maintenant 7 ou 8 ...pêcheurs??? mmmm!!!Notre petit-fils serait-il un rassembleur?

Et voilà comment se passe une très agréable partie de plage . Un petit passage au marchand de glaces, puis nous ramènerons ce petit monde chez eux!

Il est 18 heures, j'aspire à la fraîcheur de ma maison!

 

 

Posté par emiliacelina à 16:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 août 2012

Un peu de TOUT...

Aujourd'hui, c'est le dernier jour de travail de Nathalie (épouse de Bruno, le fils n°2). Ce soir commencent ses vacances. Margot, Marie et Louis ont voulu venir passer la journée avec nous.Habituellement, je garde Louis lorsque les filles vont retrouver copains ou copines. Ah! la belle vie que vit la jeunesse d'aujourd'hui!

Par ces temps de grosses chaleurs, nous avons décidé de les emmener passer l'après-midi au bord du lac de Carcans ( à environ 30 petites minutes de chez nous).

Tous les trois sont donc dans l'eau, et Louis au bord de la jetée tente d"attrapper des petits poissons à l'aide d'un épuisette style filet à papillon. MDR!

Je suis partie un peu inquiète car autant j'aimais le grand soleil plus jeune, autant je le crains aujourd'hui! Mais, bon, les enfants étaient tellement contents!

Et me voilà installée, sur le siège de toile confortable (habituellement réservé au pêcheur qu'est Robert), et chance inouïe: à l'ombre!

Il y a même un vent rafraîchissant (un peu!)  I -D-E-A-L !

Un bloc de papier et un stylo en main, et me voilà occupée, un oeil sur Louis, à écrire cette note que je n'aurai plus qu'à recopier ce soir, telle qu'elle!

Marie et Margot reviennent s'enduire de spray hydratant. Vais-je réussir à les photographier? J(ai pris 8 ou 10 photos( elles font des chichis) j'en aurai peut-être une bonne!

maubuisson retouché

Oui! en voilà une que j'ai coupée, au cas où celà ne leur plairait pas trop que je les mette en pied en maillot de bain! Prudence!

Papy n'aime pas particulièrement la plage, le voilà parti tailler une causette avec les pêcheurs, de l'autre côté de la jetée.

Je suis bien!

Avant-hier je suis allée avec Pascal (fils n°3) prendre livraison du portail commandé depuis 1 mois. Nous l'avons placé  dans le garage en attendant que le fiston ait un moment pour venir le mettre en place,  après avoir déposé le vieux bien abîmé!

La chose n'a pas traînée! Dès hier, il est arrivé avec son matériel a déposé  l'ancien et posé le portail neuf! Il m'a dit en apparté : je connais le "vieux" si ça traîne, il va vouloir le faire, et il risque s'emm....er! Au moins c'est fait ! Dès-que le grillage soudé sera disponible j'irai le chercher et je le poserai.Comme celà papa sera content ! ( c'est le même que le "vieux")! sa clôture sera propre.pose du portail 006

Mise au point, une histoire de millimètres!

 

pose du portail 009

Et voilà le travail!

Lorsque avant hier je suis revenue de chercher ce portail, sitôt rentrée, j'ai pris la voiture pour aller chercher Louis et le conduire chez son petit copain où il devait passer la journée. Sur la route très sinueuse entre les vignes, un véhicule , face à moi, a pris le virage en empiétant sur les 3/4 de la route. Pour l'éviter, j'ai fais un écart et mon rétroviseur  n'a pas apprécié que je l'oblige à embrasser le pôteau sur ma droite Exit le rétro!!!

Je suis allée en chercher un autre à la casse pendant que Pascal et Robert s'occupaient du portail. J'ai eu de la chance, ils en avaient un presque de la même couleur! 

L e soir même, Mario, le papa  des petites jumelles est venu le poser.

Qu'est-ce qu'ils sont gentils, nos enfants et petits-enfants!

 Pendant que tout ce monde travaillait, j'ai profité de ma petite-fille et des petites. Nous avons gardé ce petit monde à souper à la fortune du pôt!

Que du bonheur!!!!Si l'on oublie les moustiques!

Je m'arrête un instant d'écrire et je regarde la plage.

Je vois des petits bouchons, tout nus, assis directement sur le sable. Je n'aime pas celà! Pas leur nudité, ils sont trop mignons! Mais je trouve que sur une plage aussi fréquentée, ce n'est pas très sain! Les parents pourraient au moins leur mettre une serviette sous les fesses.

Un autre gamin, un petit peu plus grand, tombe son maillot sur les chevilles, pour faire tranquillement pipi dans l'eau. Puis, il se reculotte avec application! MDR!!!!

Le lac est magnifique et sa fréquentation très familliale.

maubuisson 003

Margot s'est plongée dans un livre, "Le parfum" de Patrixk Süskind. La voilà  injoignable pour un moment!

 maubuisson N°2

 Cette année elle a passé sa première partie du BAC. Elle n'est pas mécontente du résultat:  que des notes de 14 et 15.

Marie, repart dans l'eau retrouver Louis. Dans peu de temps, ils vont se disputer. Marie veut jouer la petite mère et son frère fait de la résistance!!!

Jeudi ces trois là, partent avec leur mère en Ardèche, pour 10 jours. Bruno, trop pris par ses 2 sociétés ne peut pas les y accompagner. (il n'a pas pris de congés depuis 15 ans).

Nathalie est impatiente de voir sa mère et les enfants de voir leur grand-mère qu'ils n'ont pas vu depuis un an.

Comme je l'ai dit, je recopie mes pensées de l'après-midi, mais je trouve cette note un peu longue, alors bien que je ne raconte rien de très palpitant, je terminerai de recopier la suite demain! C'est là, juste un petit morceau de ce qu'est notre famille! Si cette lecture vous "gave" comme dirait mes petits enfants, ne lisez pas la note suivante! Je comprendrai!

Posté par emiliacelina à 20:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2012

Toujours dans l'attente de la date du rendez-vous pour le prélèvement du chef du clan! On a reçu l'ordonnance pour la prise de sang préalable, mais pour la biopsie, je pense que ce ne sera que début septembre. Tant mieux, d'un côté celà veut peut-être dire qu'il n'y a pas le feu au lac!

Alors en attendant, il a repris les parties de boules, même si il n'y reste pas si tard le soir et que parfois il se contente de regarder jouer les autres!

Quand à moi, comme cette attente m'énerve, comme on dit chez nous, "je bouffe du lion"! je cherche constamment quelque chose à faire!!

La semaine passée ,c'était bien! Comme il y avait le mariage de "Maddy" la petite nièce, j'ai été occupée. Les robes de Nathalie et Marine à retoucher, et le reste des toilettes à repasser! Mes belles-filles  ne sont pas les championnes du repassage! Par contre, je suis très maniaque sur ce point! Je traque le moindre faux-plis!

Je me souviens, que, lorsque je conduisais mes petits-fils, 3 e 4 ans,au judo, le mercredi après-midi, je repassais avec soin leurs tenues. Tellement avec soin, que lorsque, ma belle-fille (ex!) a été un jour les chercher elle-même, elle m'a dit au retour : vous ne voudriez pas moins bien repasser leurs tenues, enfin, surtout ne pas marquer les plis de leurs pantalons, ils sont les seuls à avoir un pantalon ainsi, celà ne se fait pas (ou plus, je ne sais pas trop!). J'ai obtempéré!

Donc, samedi, tout le monde parti à la noce, j'ai décidé, pour m'occuper, de me créer un petit coin "bureau" derrière le comptoir de ma petite cuisine américaine.Je sais, ce n'est pas trop la place d'un bureau mais je n'utilise jamais le comptoir : j'y ai placé des plantes vertes.

Sitôt dit, sitôt fait! vite un petit tour à Conf.....a et, en deux coups de cuillère à pots, me voilà installée!

Enfin,j'exagère un peu, il a fallu le monter!

 Rien de bien terrible, la place disponible n'est pas très grande ( la maison est petite)!  mais celà me suffit !

Avant, nous avions une grande maison, style rustique, derrière un terrain militaire. Nous étions persuadés de ne  pas être trop dérangés. Et puis, un beau jour, s'est installé un grand centre L.....c à la place du radar militaire!  Les jours de promotions, les voitures se garaient jusque devant chez nous!

Au décès de Mamie, nous avons vendue pour retrouver un endroit plus tranquille, et , surtout auprès de nos enfants, Eric et Pascal!

Au jour d'aujourd'hui, ils ont vendu leurs maisons, et nous nous retrouvons seuls  (heu... seuls de la famille!) à habiter la commune!

Mais nous nous y plaisons  beaucoup! Et puis, les enfants sont quand-même dans les communes voisines sauf l'aîné Eric, qui est à 100km.Et, la maison de Pascal, à côté de nous se construit!

Demain , nous allons passer la journée chez Eric au centre équestre, alors, je vais me mettre à la cuisine; tomates farcies, gâteau.....

Et bien! Voilà!  Je voulais juste parler de ma petite installation de bureau,  et voilà que celà m'a mené à bavarder! Je suis une pipelette! ( Mais que sur l'ordi!) par ailleurs, je ne suis pas très liante! 

coin bureau 003

J'ai parlé trop vite, alors que j'allais juste cliquer sur "publier" je viens d'avoir un coup de téléphone de l'hôpital, le rendez-vous est pour le 23 aôut.

Affaire à suivre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 15:39 - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 août 2012

L'ordinateur et moi ...

Bon! Récapitulons: Je ne suis pas  la reine de l'ordinateur! Je cherche,je devine, je trafique, je bidouille, j'essaie et je sais très bien que, à l'intérieur le résultat est un vrai carphanaüm!

Il est rigolo mon fiston Bruno avec ses explications : ton ordinateur, c'est comme un bureau avec des tiroirs!

Tu parles! Heureusement, qu'il ne s'agit pas de vrais tiroirs, sinon je ne cesserai pas de me coincer les doigts dedans!

De plus, je ne veux pas qu'il fouille dans mes tiroirs!

Je suis nulle!

Sur mon blog, je ne sais pas insérer mon adresse!...... Comme me le conseillait Heure Bleue!

Sur mon blog, je ne sais pas faire en sorte que ma signature soit un lien!...... Comme me le conseillait Le goût des autres!

Et ce n'est qu'un exemple!

Attention, je veux bien me dire que je suis nulle (quand je me parle toute seule, je suis moins polie!) mais ne le répétez pas.!

Tant que je saurai écrire quelques notes je dirai que ; je me débrouille! Et je sais lire aussi! Vous voyez, j'ai un sacré bagage!

Donc, j'ai bien assimilé comment aller lire vos notes et comment les commenter!Et quelques autres utilités quand même!

J'aime bien mon ordinateur! C'est mon jouet !

 

  d4wdwhvb

BON  DIMANCHE !!!

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 20:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 août 2012

Les choses, au fond, sont presque toujours les mêmes!

Pour répondre à un de mes commentateurs ( oups! je suis une menteuse, c'est le seul!) du moins masculin! Je veux bien convenir que du côté des premiers émois amoureux, les choses n'ont pas beaucoup changé!

Je le vois avec mes petites filles très souvent plongées dans la lune et tortillant une mèche de cheveux!

Je parle des amours adolescentes!

Ce qui change, par contre, c'est un petit peu plus tard. Lorsque l'on a passé l'adolescence!

Et que les garçons prennent le mot "puceau pour une insulte!

Je maintiens qu'à notre époque, les garçons devaient batailler dur pour parvenir à leurs fins! Pas parce-que l'envie n'était pas réciproque, mais rappelez-vous que la pilulle n'existait pas et que nous, les filles, même éperduement amoureuses, nous avions une peur bleue de tomber enceinte!!!

Pas de  conseillere d'éducation ou de plannig famillial pour nous venir en aide, nous aurions dû affronter le courroux et la honte familliale!

Alors on y regardait à deux fois, et bien souvent, les jeunes Mâââles, se communiquaient entre eux qui voulait bien ou pas!

Pas très élègant mais c'était ainsi! Avant de passer à l'acte , et celà dans le plus grand secret, il fallait vraiment avoir des projets d'avenir communs. Ce n'était certe pas dans un délai très court après la rencontre!

Il y en avait quand-même de plus aventurex(ses) que d'autres! Ca, ça n'a pas changé!

Même si notre jeunesse actuelle est conciente que, peut-être, on ne s'aimera pas toute la vie!Celà ne l' empêche pas de faire des projets et de mordre dans cette vie à pleine dents!

Je m'en suis rendue compte pas plus tard que hier en regardant le reportage du mariage de ma petite nièce ce samedi dernier!

Très émouvant le bonheur et l'amour qui transparaissaient dans leurs yeux à chaque fois que leurs regards se croisaient.Ils en étaient illuminés, pourtant, ils vivent ensemble depuis deux ans et on les aurait crus tout juste victime d'un coup de foudre! Ils sont si jeunes! C'est très émouvant! L'amour est toujours très émouvant!

N'empêche, j'aurai bien aimé vivre ma jeunesse à l'époque actuelle, il ne faisait pas bon être une fille dans ma famille! Et la majorité n'était qu'à 21 ans!

Il était courant de dire : Gardez vos poules, je lache mes coqs!

Encore un vieux dicton qui ne veux plus rien dire aujourd'hui! Nos jeunes demoiselles savent très bien se garder toutes seules!

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 17:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]