23 octobre 2019

Commandes en cours...

La semaine passée c'était mon anniversaire. Trois jours apres je reçois un coup de fil :

- Bonjour Mme.... , êtes-vous chez vous ?

-Oui, pourquoi ?

- parce-que j'ai une livraison pour vous, je peux venir?

- mais...vous voulez me livrer quoi? Je n'ai rien commandé!

-Des fleurs.

-Ah! Bon ! D'accord, vous pouvez. 

Mais, qui diable peut bien m'envoyer des fleurs , et pourquoi?

Et bien , c'était, à ma grande surprise le dernier de mes petits-fils "Louis" qui s'est trompé de date et que j'ai houspillé de dépenser ses sous (ce qui restait de son salaire de son travail durant les vacances) surtout en payant la livraison.... il m'a répondu : mais Mamie tu le mérites tu sais ! 

Bon! C'est décidé le père Noël va se rappeler que j'ai de la chance d'avoir de si gentils petits-enfants!

SANY0013

 

D'ailleurs cette année comme je ne peux pas passer mon temps dans les magasins j'ai décidé d'utiliser internet dès maintenant parce-que je ne sais pas comment les choses évolueront , et que j'ai besoin de m'occuper...en attendant le 13 prochain.

Je me souviens avoir acheté pour un Noël de notre 1ère petite-fille une poupée avec laquelle elle avait beaucoup joué. Cette poupée parlait ; des phrases du genre : maman , je t'aime, ou fais moi un calin, ou j'ai sommeil, ou raconte-moi une histoire...etc  et j'en ai trouvé une de 42 cm qui dit 100 phrases et chante , pour notre petite Guadeloupéenne (qui ne l'est plus!) , je dois la recevoir demain, j'espère que je ne serai pas déçue.... en attendant j'ai cherché, toujours sur internet un modèle de robe car je prévois de lui faire un vestiaire (toutes mes petites-filles y ont  eu droit) et surtout que la taille sera correcte ...dans ce cas je ferai la même en bleu sinon je recommencerai ...puis je passerai à la couture.

SANY0014

 

Bref, presque toutes mes commandes sont passées, je n'ai plus qu'à attendre les livraisons.....mes petits-cœurs m'ont fait leur commande samedi ! 

Nous n'avons pas encore décidé pour le réveillon, (difficle d'en faire le projet) ....mais les voisins sont là .Mumu dit que je ne m'inquiète pas...  on ressent tous ce Noël comme très important...pour tous....il faut qu'il le soit !

Posté par emiliacelina à 14:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 octobre 2019

Le divorce...

 

vendredi, 18 octobre 2019

Devoir de Lakevio du Goût N° 13

 

devoir de Lakevio du Goût1.jpg

Que fait-elle là, qui semble isolée du groupe ?
Elle semble penser à autre chose.
Mais à quoi ?
Peut-être le savez-vous.
Si vous le savez, dites le, comme toujours dans la zone commentaire de mon devoir.
Celui que j’aurai fait lundi.

Le divorce à contre cœur...

........ A mon avis... elle se  retient de dire ce que justement elle pense  en écoutant sa copine de gauche qui croit qu'elle lui remont le moral! Si elle l'écoutais   il faudrait même fêter ça !

La voix qui se veut réconfortante ne lui parvient même pas et la pluie se  mêle à ses larmes!

Elle a envie de lui demander de se taire. De lui expliquer...

Non! Je ne suis pas soulagée! Non! Je ne suis pas contente d'être libérée... même si c'est moi qui est lancé la procédure pour divorcer.

Je sors du bureau du juge et j'ai envie de pleurer. 

Pourquoi m'a-t-il fait ça? Pourquoi m'a-t-il trompée et surtout pourquoi me l'a-t-il avoué alors que je n'en savais rien? Ce que l'on ignore ne peut pas faire souffir!

Je lui en veux de m'avoir trahie et de me l'avoir dit , je m'en veux encore plus de ne pas avoir eu la force de pardonner.... 

Dans le bureau du juge nous avions l'air de condamnés attendant la sentence qui allait briser leur vie commune.... 

Pourquoi ? Mais pourquoi ne puis-je pas envisager de continuer notre vie de couple parce- que je n'ai plus confiance en lui ... alors que je l'aime encore ?

 

 

 

07:10 | Commentaires (1)

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]
15 octobre 2019

La vie continue...toujours

Le nouveau traitement de Robert a l'air d'amélorer sensiblement les choses. Pas question d'améliorer sa santé ni hélas l'évolution du problème , mais les effets provoqués par le mauvais fonctionement du foie et les effets secondaires des anti-rejet que l'on vient de changer puis depuis 2 jours de diminuer sont plus suppportables, nous y verrons plus "clair" lors du prochain IRM. 

Donc, les nuits sont moins difficiles et je récupère.

Aujourd'hui particulièrement je me sens moins fatiguée alors, je vais rattrapper mon retard sur le blog que j'ai beaucoup négligé ces derniers temps.

Par exemple: 

J'ai décidé de refaire mes dessus de lits et de réorganiser les chambres.  

 

SANY0005

 

Modjo a vite compris que le nouveau fauteuil électrique releveur qui fait lit est quipé d'un coussin assorti qui semble bien lui plaire: 

SANY0002

 

La preuve !

SANY0008

 L'après-midi, je reste devant la télé (même si je ne peux pas écouter grand chose car j'écoute Robert qui inlassablement me raconte ses souvenirs (même les plus lointains)  et j'en profite pour tricoter la layette du futur bébé de Marie et Tom. Son début de grossesse est difficile (elle a perdu quatre kg) les nausées incessantes commencent juste à se calmer.

On ne sait toujours pas si ce sera une fille ou u petit gars. Peut-être à la prochaine écho dans 1 mois1/2 ?

Ça me bloque un peu dans le choix des points et des couleurs.

SANY0002

SANY0004

 

SANY0006

Auourd'hui c'est mon anniversaire....misère !!!! 78 ans!  Je le sens ! Jimmy et sa copine sont arrivés à midi avec un joli bouquet de fleurs....que du bonheur ! 

Ce soir les revoilà avec une poche de cèpes et de girolles !

SANY0010

 

Les guadeloupéens ont pris la place de Jordan (qui a enfin touvé un logement à son goût et dans ses moyens) à côté chez leurs parents (pascal et Mumu) en attendant que le logement qu'ils occuperont en janvier soit libre . 

Nous nous régalons avec la petite Abby.... pour qui nous sommes "petit papy et petite mamie! "Elle a commencé la maternelle et tous les matins celà se passe très mal ....peiu-être dépaysée...ou ..un brin capricieuse la demoiselle....

Modjo ne reste plus que chez nous car Marine et "Pépito" ont deux chiens et un chat...qui ne font pas bon ménage avec lui.... du coup le chat de Jimmy me voue un grand amour maintenant et fait la gueule à Mumu(qui s'en désole!)   Moi, je  suis ravie, il se couche même sur mes genoux pour jouer avec la laine et mes aiguilles à tricoter. 

Deux semaines que nous n'avons pas vu mes petits cœurs et elles me manquent mais la petite famille a été mal fichue les uns après las autres et comme les défenses de  Robert sont au plus bas Lydie n'a pas voulu venir! 

Faut pas exagérer quand-même , je ne vais pas me plaindre ...je suis favorisée; 15 jours ce n'est pas la fin du monde! 

Le itre de mon blog est plus que jamais de mise: La vie continue...toujours!

 

Posté par emiliacelina à 21:07 - Commentaires [9] - Permalien [#]
14 octobre 2019

L'adieu

Devoir de Lakevio du Goût N° 12

Aldo Balding.jpg

Vous avez déjà une idée de ce qui surgit de cette toile d’Aldo Balding.
Racontez l’histoire que vous avez à coup sûr imaginée et prévenez en le disant en commentaire du devoir que je vous présente

Devoir de la semaine...

Je ne sais pas pourquoi mais cette image ne m'inspire pas une idée joyeuse. Je trouve qu'il s'en dégage quelque chose de triste....

L'adieu...

- Enfin! Ma Chérie! Je commençais à croire que tu avais changé d'avis! Mais, tu n'as rien pris? Pas même une valise ? 

- Non! Je...

- C'est aussi bien.... je t'offrirai tout ce qu'il te faut! Nous allons nous construire une nouvelle vie!

- Michel.... j'ai réfléchi.... je ne peux pas...

- Attends là! J'ai dû manquer un épisode!  Cela fait un an que nous nous aimons en cachette de ton mari ce n'est plus possible de continuer ainsi!

- Bien sûr que je t'aime et que je ne souhaite rien de mieux que de vivre avec toi, mais ce soir, en préparant ma valise pendant qu'il était à la réunion mensuelle de son travail, j'ai senti que c'était au -dessus de mes forces...

- Tu veux dire que tu ne lui as pas parlé? 

- Je n'ai pas pu il n'est pas rentré de son travail avant la réunion...

- Bon ! Que veux-tu faire ? Attendre demain pour lui parler?

- Ce n'est pas cela...Je ne peux pas partir avec toi...

- Répète !

- Je ne peux pas partir....C'est au-dessus de mes forces , je croyais pouvoir quitter ma maison , mon mari et mes deux enfants pour toi, parce-que justement je t'aime, mais , en regardant mes deux petits endormis dans leurs lits ce soir....

- Tu demanderas le divorce et tu auras un droit de garde....

- Leur père a des connaissances "bien placées"... je n'en obtiendrai pas la garde...et je ne me contenterai jamais d'un wee-kend sur deux ou de la moitié des vacances ....Je ne saurai pas être une maman à mi-temps!

- Je t'en prie! Qu'est-ce que je deviens moi , sans toi ?

- Tu retournes chez toi et tu reconstruis ton couple avec ta femme tout comme je vais le faire moi-même...par amour pour mes enfants!

- Tu ne veux plus que l'on continue notre histoire ?

- Non! Mes enfants sont petits et ils vont avoir besoin de moi pour grandir et je ne saurai me passer d'eux à chaque moment de leur vie... Je ne vois pas d'avenir pour nous.

- Tu ne m'aimes plus ? C'est ça?

- Bien sûr que si je t'aime, mais nous ne serons pas les premiers à conserver dans notre cœur, tout au fond et bien enfoui, le souvenir de notre histoire en priant le ciel que nos conjoints ne découvrent jamais notre secret....Après tout, c'est nous qui sommes les fautifs et n'avons pas su résister à notre attirance, eux n'ont rien à se reprocher ! 

- Alors, pourquoi pleures-tu ? 

- Et toi ? ...Non! S'il te plaît ne  t'approches pas pour me prendre dans tes bras.... Il faut que je me sauve , mes enfants sont seuls ils ont besoin de moi ! 

- Attends!

- Adieu !!

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
06 octobre 2019

Malgré tout...La vie continue...

Devoir de Lakevio du Goût N° 11

John Everett Millais Ophelia.jpg

Ce serait bien que ces mots, par lesquels vous commencerez votre devoir, vous inspirent :

« Sur l’onde calme et noire
Où dorment les étoiles… »

Et vous le terminerez par cette phrase de Patrick, non, pas « Patriiiick ! », l’autre, Modiano :
« Encore aujourd’hui, il m’arrive d’entendre, le soir, une voix qui m’appelle par mon prénom, dans la rue. »
Entre les deux, vous contez sans compter…

 

Je dispose d'un petit instant, alors je viens sur ma page que j'avais programmé lorsque le Goût nous a posté le devoir de la semaine. 

Mais je ne joue pas, la nuit a été courte et la journée de hier fatigante, cette pauvre femme ne m'inspire pas d'idées agréables...alors ...je ...passe...

Depuis mercredi un nouveau médicament est venu s'ajouter au traitement de Robert..J'ai dû aller le retirer à la pharmacie de l'hôpital...ça devrait améliorer les "choses" ...pendant 2 ou 3 jours ça a été le cas... depuis hier un peu moins.... on va voir la suite...

Hier les fistons ont déboulé chez nous pour faire le nettoyage d'avant l'hiver du jardin et du garage....taille de haies ..tonte à ras....etc.....plusieurs voyage à la déchetterie...

Evidemment cela m'a motivée pour lessiver la terrasse et le tour de la maison et réorganisation du garage pour la énième fois.....

Evidemment aussi .... moment du repas apprécié comme d'habitude  même si celui-ci a été court car ils ont travaillé toute la journée parfois un peu gêné par leur père qui voudrait aider mais dérange plutôt ...mais ils sont très patients dans cette circonstance et veillent à  ménager son amour propre.

Ça fait mal au cœur quand on se dit qu'il fut un temps où c'était leur père qui entretenait leurs jardins .... !

Mais, c'est ainsi....malgré tout....La vie continue !

 

Posté par emiliacelina à 18:48 - Commentaires [16] - Permalien [#]

30 septembre 2019

La grande sœur....

Devoir de Lakevio du Goût N° 10

devoir de lakevio du gout No10.jpg

Ces deux petites, où vont-elles ?
C’est Pivoine qui me l’a demandé.
Elle n’en sait rien mais elle se le demande...
J’ai une idée car je les connais, je sais pourquoi elles vont vers ces rochers noirs, là-bas.
Et ce qu’elles pensent et se disent.
Mais vous ?
Je suis sûr que oui mais dites le.
Ce sera bien, je crois...

 

Tu les connais? Elles te font penser à tes Merveilles ?  Ha  Ha !

 

Mon devoir:

  

- Tu crois ?

- Mais puisque je te le dis ! Là-bas il y a des sirènes qui se reposent sur les rochers...

- Comme Arielle qui attend son prince ?

- Oui! Des fois elles chantent ...tu vas voir

- Mais ma maman a dit de ne pas nous éloigner...

- Elle a dit ça parce-que tu es petite , mais avec moi qui suis grande tu peux!  D'ailleurs tu vois bien qu'elle est occuppée avec mon papa ...je crois qu'ils discutent de leur mariage ...

- Oui, et après ton papa sera aussi le mien....

- C'est çà...tu vois bien , il vaut mieux les laisser tranquilles, ils ne vont même pas se rendre compte que l'on est parties!

- D'accord ! Tu les a déjà vues toi, les sirènes? 

- Bien sûr Elles sont très gentilles! Il faut juste faire un peu attention parce-que les rochers sont glissants, mais je suis là , avec moi tu ne risques rien, je te tiendrai la main!

- Je suis contente , tu  es gentille . Maman m'a dit que quand elle sera mariée avec ton papa, tu seras ma grande sœur! 

- Tu vois bien....allez courrons!

 

Je vais t'en ficher , moi, des sirènes.....  je te paie des prunes si tu en vois une !  Tu crois que tu vas me prendre mon père sans que je ne fasse rien ! Alors là ! Ma petite , tu te trompes!...J'ai pas besoin d'une autre maman moi!  Je m'en passe très bien...et d'une petite sœur encore plus!

 

- C'est vrai que les rochers sont glissants ...et très hauts... je t'aiderai à grimper.... pour ce qui est de redescendre faudra que tu te débrouilles toute seule....

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 septembre 2019

Quelle belle journée...

J'ai réussi à trouver un match de foot pour Robert, parce-que n évidemment, les chaînes privilegient les déces de Chirac...je comprends, mais on peut faire un peu relâche après avoir écouté depuis midi!

J'en profite pour pianoter un peu de mon côté.

La semaine passée avait été éprouvante mais samedi il y a eu du mieux. Les enfants Pascal et Bruno ont proposé de nous emmener à Soulac chez le fiston aîné. Ils ne voulaient pas que je conduise car je manquais un peu de sommeil....

Evidemment, je ne vous étonne pas en vous affirmant que la journée a été excellente. Partie de la maison sous la pluie après (oh! miracle) une vraie nuit de sommeil...nous sommes arrivés chez Eric sous le soleil.

Dès que mes fistons se retrouvent ensembles c'est le plaisir assuré d'une ambiance joyeuse. Mumu l'épouse de Pascal, Sylvie la compagne d'Eric depuis 18 ans et Laurence la compagne de Bruno depuis peu sont aussi très agréables.

J'étais vraiment très heureuse (comme je le suis chaque fois que je vois mes quatre hommes ensembles) j'en prends plein les yeux et j'écoute...et je ne peux faire autrement que de rire car je partage leur joie d'être ensemble aupès de leur père.

Robert était très heureux aussi , même si un peu fatigué.

Nous avons arrosé au champagne la "tonne" que Eric construit sur son terrain: 

SANY0034

Le repas n'a pas été triste non plus:

SANY0010

Comme je n'ose pas prévoir Noël (j'attends le mois de Novembre , date des examens et peut-être de décisions.) cette journée  prévue sans  certitude nous a fait à tous beaucoup de bien....même si je suis rentrée vraiment KO.....il faut dire que j'avais du sommeil en retard .

Quand à lui, Robert a dormi lundi et mardi de 21h du manche soir jusqu'à 15 h lundi, même chose  de lundi soir à  mardi....

J'espère que cette fin de semaine va bien se passer....aussi....mais pas de sortie prévue !

Et que je pourrai faire mon devoir .....

 

Posté par emiliacelina à 21:51 - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 septembre 2019

Nostalgie ?

Devoir de Lakevio du Goût N° 8

devoir de lakevio du gout No8.jpg

Cet homme est-il désolé par la vision de cette usine vidée de son âme ?
À moins qu’il ne se demande déjà comment il va aménager le lieu pour lui redonner vie …
D’après vous ?
Racontez-nous ce que vous dit cette image.

 

Souvenir....

 Soixante ans ! Il y a soixante ans ,nous étions mille deux cents à franchir ces grilles pour commencer une journée de travail de minimum huit heures.

Notre première action consistait à glisser le carton portant notre nom dans la fente de la pointeuse qui enregistrait notre heure d 'embauche.

Il y avait plusieurs ateliers (hangar) et une pointeuse à l'entrée de chacun d'eux.

Huit heures derrieres les machines ayant chacune leur spécificité. Dans les longs ateliers les ouvrières s'affairaient , le rythme était soutenu et il fallait le respecter sous peine de provoquer un "embouteillages" des boites contenant les "tiges" de chaussures posées sur le tapis roulant de la chaîne.

Chaque travail était chronométré mais celà ne nous empêchait pas de travailer dans (le plus souvent) une bonne ambiance je me souviens de sacrés fou-rires et aussi....de sacrées engueulades ! 

Mais je garde le souvenir des fou-rires . Certaines ouvrières ou ouvriers valaient le déplacement , je vous jure ! Parfois ...comment dire? ...le vocabulaire était tout sauf "chatié" et les commentaires n'étaient pas destinés à toutes les oreilles.... Comme l'on commençait à travailler dès nos seize ans  les anciens ou anciennes prenaient un malin plaisir à choquer les plus jeunes.Puis-je dire que c'était plutôt" bon enfant !"?

La contre-maîtresse circulait entre les allées de machines ou de tables de travail. Je sens encore l'odeur du cuir et des différentes colles que nous utilisions.

La sonnerie nous libérait entre midi et quatorze heures. Après un nouveau passage à la pointeuse qui enregistrait notre départ nous nous précipitions telle une nuée de fourmis ,pour franchir en sens inverse les grilles de l'entrée.

Ces usines étaient nombreuses. Autour de mon quartier on en comptait pas moins de trois. 

Si vous aviez un sujet de désaccord dans votre emploi vous demandiez votre compte pour midi....et vous filiez vous faire embaucher dans une autre usine sans aucun problème 

Bon! Les salaires n'étaient pas mirobolants mais nous ne connaissions pas le chomage !

Alors, lorsque je vois avec tristesse ces locaux abandonnés, tombant en ruines  inutiles et morts... que la plupart des propriétaires, admirés comme de grands patrons de ces usines ont léguées à leurs enfants à l'époque de leur "puissance"....je me demande : qu'en penseraient-ils  aujourd'hui en voyant ce qu'elles sont devenues?  

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
09 septembre 2019

Désolée Mr Le Goût...

Devoir de Lakevio du Goût N°7

devoir de Lakevio du Gout.jpg

Comme Ron Hicks, qui l’a surprise, je me demande ce qui a attiré de façon si vive l’attention de cette jeune femme.
D’ici lundi j’aurai regardé autour d’elle et je vous dirai ce qu’elle a vu.
Et pensé…

Levée de bonne heure ajourd'hui, je m'offre un petit instant sur l'ordi que je délaisse ces derniers temps, mais j'ai autre chose que m'accapare et demande mon attention.
Bien entendu ce n'est pas la grande forme pour le mari surtout les nuits (mais pas toutes) ce qui fait que je dors mal car toujours sous l'inquiétude de ne pas l'entendre(,ce qui se produit lorsque les nuits précédentes ont été courtes) ...les journées sont plus faciles.
Du coup j'ai entrepris de déménager l'installation de nos chambres  (démolition et don de certains meubles) pour faire de la place pour  un fauteuil très confortable qui fait carrément lit et 2 nouvelles armoires blanches beaucoup plus petites . Evidemment celà entraîne du tris et nettoyage à fond.
Celà tombe bien je dois faire le ménage avant l'hiver car je l'ai plutôt négligé durant l'été, les grosses chaleurs ne me réussissent pas!
Heureusement  que j'ai les enfants tout près. Je le redis : nous avons des enfants géniaux.
Il m'arrive de piquer un petit somme dans la journée sur le canapé.Du moment que je reste auprès de lui, le mari est tranquille et les journées sont plus cool.(si je peux dire!).
Revenons à nos moutons, si ce dimanche se passe bien , je vais essayer de faire le devoir du Goût ....bien que je me demande si cette jeune femme sourit pensivement ou bien se retient de pleurer?
Et bien c'est râpé!!!
Branlebas de combat:
Pompies et tout le st Frusquin! 
Notre Guadeloupéenne a inondé le séjour (de vomi) de Mumu avant de s'écrouler au sol se tordant de douleur...
Obligé que notre médecin traitant laisse en plan ses consultations (nous sommes à 3 minutes) pour la piquer car les pompiers ne pouvait pas la toucher! Apparemment il s'agit de coliques néphrétiques...  les urgences l'ont immédiatement mise sous morphine .
Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ?
Désolée Le Goût encore une fois ! 
Mumu s'occupe de sa fille et moi  un peu du papa de la petite qui s'est réfugié chez nous pour ne pas choquer la petite durant la présence des pompiers. Elle ne serait pas restées seule chez nous ! 
Déjà hier au soir, il a fallu conduire leur petite chienne Chiuwahwa(?????) au véto.Elle e mangeait pas et ne pouvait plus bouger.... une fois chez le véto, la demoiselle s'est requinquée : il parait qu'elle a fait un torticolis!
Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ??

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
26 août 2019

Repassage et Lilas Blanc


Devoir de notre instit....  pour ce lundi.

devoir de Lakevio Lilas Manet.jpg

J’aime le lilas.
Et vous ?
Qu’avez-vous à raconter sur le lilas

Alors là!  Merci ! Merci pour ce sujet qui, s'il m'inspire fortement parce-que j'aime beaucoup le lilas blanc, ne va pas me demander un gand effort d'écriture ni d'imagination.

Tout simplement,... c'est venu tout simplement, un déclic à la lecture du devoir proposé....

Je me revois...Je devais avoir dix ou onze ans.A l'époque, lorsque ma mère s'installait pour le repassage sur la table de la cuisine j'avais l'habitude de m'asseoir sur une chaise auprès d'elle et de lui faire la lecture.

J'aimais beaucoup ces moments auprès d'elle car je savais qu'elle les appréciait aussi. Mais par dessus tout, ce que j'aimais le plus c'était de l'écouter chanter, les vieilles chansons ... toujours en repassant. 

C'est ainsi que je connais encore aujourd'hui beaucoup de chansons de Berthe Sylva....toutes plus tristes les unes que les autres dont Lilas blanc....

J'entends encore aujourd'hui sa voix fluette ...dans ma tête ... Grâce au devoir du jour ...Alors merci  Le Goût !

Paroles

Elle naquit par un dimanche
Du plus joli des mois de mai
Quand le printemps à chaque branche
Suspend un bouquet parfumé
Et l'admirant toute petite
Si blanche en son berceau tremblant
Sa mère l'appela de suite
Lilas blancs
Mon petit brin de lilas blancs.

Elle poussa douce fleurette
Dans le fond d'un pauvre faubourg
Et dans une triste chambrette
Sans soleil et presque sans jour
En la voyant toujours pâlotte
Avec son sourire dolent
Chacun surnommait la petiote
Lilas blancs
Petit bouquet de lilas blancs

Puis quand elle eut ses douze années
Lumineuse ainsi qu'un rayon
Elle fit comme ses aînées
Sa première communion
Quand vers l'autel d'un air modeste
Elle s'avança d'un pas lent
On aurait cru voir un céleste
Lilas blancs
Petit bouquet de lilas blancs

Et puis ce fut l'apprentissage
Au cours duquel un beau garçon
Remarqué souvent au passage
Lui fit la cour une saison
Un soir enfin lui dit je t'aime
Ajoutant plus d'un mot troublant
L'appelant ma mignonne et même
Lilas blancs
Mon brin joli de lilas blanc

Mais hélas de l'infortunée
Le roman fut bientôt fini
Car elle fut abandonnée
Par son lâche et volage ami
Cacha si bien sa peine affreuse
Tout au fond de son cœur sanglant
Qu'elle en mourut la malheureuse
Lilas blancs
A l'heure ou meurt le lilas blanc

Mais le printemps fit un prodige
Pour l'enfant qui mourut d'amour
Sur sa tombe on vit une tige
De lilas fleurir en un jour
Et son tombeau perdu sous l'herbe
Est depuis lors une fois l'an
Tout embaumé par un superbe
Lilas blanc
Monté du cœur de Lilas blancs.

Hein ? Comment voulez-vous que devant des paroles pareilles mon petit cœur d'enfant n'en ai pas gardé un souvenir impérissable ? 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [23] - Permalien [#]