25 mai 2017

Un peu de tout !

Dans la nuit de vendredi à samedi, le plafond de la chambre de Pascal et Mumu s'est effondré. Lors des dernières intempéries d'il y a deux mois (ou 3 , je ne sais plus) le vent avait emporté leur tonnelle et au passage brisé des tuiles. Appremment une tuile fêlée a dû être oubliée (pas repérée)lors de la réparation.. Comme la pluie a continué depuis ,une poche d'eau s'est faite dans le toit et le plafond s'est effondré laissant un trou d'à peu-près 1m30 sur 1m.  Pof ! s'est tombé du côté de Mumu, la ratant de vraiment très peu!   

Dès la première heure Jimmy est arrivé pour faire une réparation provisoire. Il doit venir ce wee-kend terminer.

Ça sert d'avoir un fiston  en principe peintre, mais qui "tâte" un peu à tout, parce-que Pascal partait à la première heure sur Arcachon où il était attendu . Il devait prendre livraison d'un bateau. Depuis qu'il en rêvait il a enfin le bateau de ses rêves un Timonier. Ce qui lui plait surtout qu'il pourra pêcher même en hiver avec. Il ne lui  reste plus qu'à vendre le sien. Il est heureux comme un jeune homme qui a sa première voiture.

Il y a deux jours Robert a eu envie d'essayer de tondre la pelouse. Nous avons acheté une nouvelle tondeuse et ça lui "démangeait" de l'essayer.

Il a fait un aller ... et j'ai dû prendre la suite. Il a dû s'asseoir sur le banc , plutôt déçu!  Le moindre effort n'est toujours pas possible et ça le contrarie beaucoup.Pourtant, je crois bien qu'il va falloir qu'il s'y habitue.

J'ai donc tondu, et ça ma valu de me faire engueuler rappeler à l'ordre par Pascal qui devait le faire ce wee-kend.

Mais je ne vais quand-même pas être toujours derrière lui ou les autres. Ce que je peux faire, je le ferai ! 

Hier j'ai enchaîné avec le nettoyage des voitures intérieur et extérieur. 

Résultat, ce matin réveil avec le dos en compote! La prochaine fois, j'irai au rouleau !! 

Aujourd'hui, je suis restée sur le banc avec Robert pour lui tenir compagnie. Il était quand-même content parce-que lejardin  était "propre". 

Ce soir il s'est chargé de l'arrosage. J'ai mis en place les potées de surfinias.

Le seringa explose de fleurs qui ont déjà un peu souffert des dernières pluies, c'est tellement parfumé que c'en est presque trop !

SANY0018SANY0020

Sur le derrière de la maison nous avons une terrasse assez grande mais elle est plein sud, avec des journées comme aujourd'hui, c'est intenable même avec un grand parasol.

Heureusement, sur le petit banc, le prunus nous dissimule à la vue des passants ! L'après-midi c'est l'ombre qui y règne!

 

Posté par emiliacelina à 22:48 - Commentaires [20] - Permalien [#]

22 mai 2017

Elle se leurre !

 Mon devoir chez Lakévio !

 

115640585

 

 Maman!!!!!!  Il fait un beau soleil ! Je peux y aller ?

-Je t'ai déjà dit que tu n'iras que avec ton frèe et ses copains!

-Mais il est déjà 9 heures!

- Justement , ton frère prend sa douche et Adrien, Marc, Jimmy et Coralie leur sœur vont arriver, tu attends!

-Je pourrais partir devant, je connais bien le chemin jusqu'au lac!

-Arrête de piaffer comme un poulain dans une prairie ça fait déjà trois fois que je te dis non!

- Mais... 

- Il n'y a pas de mais....

- Mon frère et ses copains sont plus grands que moi, et Coralie est petite, ils vont me dire de la surveiller pendant qu'ils vont se baigner!

- Coralie a presque ton âge !

- Pfffff!

-ça suffit, où tu vas avec eux dès-qu'ils sont là, où tu restes ici!  Un point c'est tout!

"Si elle croit, que , après avoir lu Lakévio , Lili, HB .............. je vais la laisser vadrouiller toute seule, elle se leurre !...."

 

 

Posté par emiliacelina à 16:04 - Commentaires [20] - Permalien [#]
18 mai 2017

Louis ... N° 8

Pour terminer :

Louis  ... N° 8 

 

L

e dernier de nos petits –enfants s’appelle Louis.

Il a quatorze ans.

Comme ses sœurs il vit avec son père (Bruno).

C’est un gentil gamin qui n‘hésite pas, souvent, à la sortie du collège, à venir nous faire une petite visite.

Juste pour le plaisir dit-il ! Disponible, serviable…    

- Pour voir comment nous allons et si nous avons  besoin de lui pour quoi que ce soit !

C’est mon conseiller « dépanneur » dans certains cas en « internet » !

Je dois juste lui demander :

-        Ne vas pas si vite ! Laisse-moi le temps de voir comment tu procèdes et de prendre des notes ! 

Il prétend qu’il sait utiliser son ordinateur mais qu’il ‘est pas informaticien …

N’empêche, c’est sur lui que je compte le plus souvent quand j’ai besoin d’information dans ce domaine …

« parce-que, moi…….hein ! Je…« patouille » souvent ! »

Puis, il file vite à côté voir son oncle avec qui il aime bien causer : pêche.

Pascal a souvent quelque chose à lui donner pour alimenter sa  boîte personnelle, par exemple des leurres supposés lui permettre d‘attrapper, enfin, le brochet de belle taille de ses rêves !

C’est un excellent élève qui se débrouille tout seul. Nul besoin que son père le surveille ou le rappelle à l’ordre.

Il aime bien s’investir et prendre des engagements … qu’il respecte.

-        Délégué de classe.

-        Conseiller départemental des jeunes.

Il pratique la boxe. Pour le sport !

Il n’est pas du genre « agressif ». Il apprécie surtout d’y retrouver ses copains.

Il n’aime pas faire mal … alors il retient ses coups …

Il est même arrivé qu’il s’excuse : « Je ne t’ai pas fait trop mal ? »

Il n’est pas dans ses projets de disputer un combat.

Il préfère faire le relais entre le coach   ( lorsque celui-ci est occupé avec un autre groupe) et  les participants de son groupe,  veillant à ce que chacun  suive bien les conseils de  l’entraineur !

En classe de quatrième au collège c’est le moment de parler un peu orientation future. Il parlait d’opter pour un métier traitant d’   informatique.

Depuis peu, il semble changer d’idée :

-Peut-être médecin ?

Ou carrément chirurgien !

Il a même été voir la conseillère d’orientation pour approfondir le sujet . Aurait-il, subitement , la vocation ? L’envie de prendre soin de son prochain , de le soigner  de le guérir ?

Ou bien, le feuilleton qui passe actuellement à la télé et qui se passe dans le milieu hospitalier avec ses scènes poignantes de guérisons enlevées de hautes luttes, ou bien d’échecs dramatiques, l’a-t-il influencé ?

A moins que ce ne soit le prestige du « patron » en blouse blanche,  duquel toutes les infirmières tombent raides amoureuses, d’ailleurs surnommé « Docteur Mamours » ?

L’avenir nous le dira !!!!         

 Son père à quatre ans voulait bien être Père - Noël, puis, plus tard, curé après avoir vu un film !

Donc : Rien n’est encore joué… mais, qui sait ?

Surtout s'il reste toujours aussi sérieux dans les études que sa sœur aînée. 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 15:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]
16 mai 2017

et.... n°6 et 7

 

Et si je passais au n° 6 =  Margot.

M

argot est, et sera toujours, je le suppose, celle que j’associerai au surnom de « douce » !

Tout au moins : Ma Douce !

Dans l’ordre des petits enfants, elle  est la sixième.

Dans l’ordre des petites-filles, elle figure en troisième place.

En aôut, elle fêtera ses vingt-deux ans.

Elle poursuit ses études.

Le B A C , s’est fait ! Avec mention s’il vous plaît !

La licence  c’est fait !

Actuellement elle prépare un Masters de REcherches en études littéraires. 

Ensuite, je ne sais pas ce qu’elle choisira, elle réfléchit à plusieurs orientations possibles,  mais je lui fais confiance. 

Elle travaille durant les vacances scolaires et le dimanche matin, afin de s’assumer toute seule.

Plusieurs soirs par semaine elle donne aussi des cours d’anglais.

Le montant de sa bourse d’étudiante ne suffirait pas  pour rester dans le petit appartement qu’elle a trouvé pour être plus près de la F A C.

Et elle y parvient  de belle façon. 

Nous sommes tous très fiers d’elle.

Quand nous lui demandons, aussi bien , nous, les grands-parents que son père, si elle a besoin de quoi que ce soit , la réponse est toujours là même :

-        Non ! Non ! Ne t’inquiètes pas, tout va bien ! Je gère !

 Très difficile de lui faire accepter une aide.

Dès le premier jour de la séparation de ses parents, elle a été le meilleur soutien de son père.

Douce, vaillante, prévenante, compréhensive dévouée, et suffisamment volontaire pour cependant lui tenir tête !

Pourtant… tenir tête à Bruno … !!!! 

Evidemment, elle a un copain. Je dis évidemment car, en plus, elle est vraiment très jolie.                                             

 Elle était pourtant bien jeune lorsqu’ils se sont rencontrés. Puis mis en ménage, puis séparés, puis réconciliés mais chacun chez soi !

Mes petites-filles ne sont pas du genre à papillonner!

Autrefois j’appelais ce genre de relation : une relation amoureuse.

Maintenant , on dit : J’ai un copain !

Le résultat est le même !

Quelques années plus tard : rien n’a changé.

D’humeur égale, elle ne se plaint jamais, ne demande rien et se satisfait de peu.

Les études sont sa priorité.

J'espère qu’elle aura la réussite professionnelle que  mérite son implication sérieuse.

Comment voudriez - vous que je ne tarisse pas d’éloges à son encontre ?

Mais …  honnêtement, je suis bien obligée d’admettre l’évidence :

Ma douce est  parfaite !

Je ne suis pas la seule à le dire…

Pourquoi, alors,  quand c’est moi qui l’affirme, dit-on que : Je suis Chauvine ?                           

Elle aime l’écriture et la lecture au plus au point.

Sous la forme de « brèves », elle a décidé il y a quelques temps de revenir sur certains passages de sa jeune vie.

Elle a bien voulu me confier la lecture de ses premières pages.

Elles y aborde sans tabou et de façon toute personnelle  son ressentit durant son enfance. Je me rend compte alors de tout ce que l’entourage d’un enfant peut ignorer de ce qui se passe, parfois, dans l’esprit de cet enfant.

Tout y est :  de la crainte, de l’amour, une relation particulièrement complice avec son père, de son imagination fertile, de ses  déceptions,  de ses bonheurs et de ses peines.

Son écriture est beaucoup plus travaillée que la mienne ce qui est normal :  elle tire un grand bénéfice d’une  formation littéraire que je n’ai jamais eue.

J’écris comme je parle ! Juste pour ma famille en faisant abstraction de ce qui  m’obligerait à porter un jugement trop sévère.

Simplement les souvenirs d’une plutôt, belle vie de famille.

Ce n’est pas sa façon de faire, elle n’occulte pas grand-chose. Elle assume.

Certaines pages m’ont bouleversée.

Ce qui n’est pas écrit se devine aisément, et  je comprend, combien, sous sa douceur  apparente, ma petite-fille est forte !

Elle a sollicité son père afin qu’il se charge de l’illustration des pages écrites.

Ses études et petits boulots ne lui laissent que peu de temps, ce sera donc un travail  et un  plaisir  commun de longue haleine.

Marie N°7

Marie ! Marie ! Marie !

Actuellement c’est celle que nous voyons le plus souvent puisqu’elle habite chez son père, à environ six cents mètres de chez nous.

J

oli et gentil tourbillon qui se targue avec assurance d’être notre petite-fille préférée !

Elle va fêter ses dix-neufs ans et depuis bientôttrois ans est amoureuse de Tom … qui le lui rend bien !Ils forment un très joli petit couple … si jeune !

Rentrant du salon , elle passe devant chez nous pour regagner son domicile et s’arrête régulièrement, parfois avec un bouquet de fleurs, pour nous faire un brin de causette.

Comme sa sœur elle a suivi son père lors de la séparation parentale. 

Actuellement elle économise dans le but de faire comme Margot : louer un petit logement.

C’est notre coiffeuse attitrée depuis qu’elle a obtenu le  CAP de la profession.Chez le même employeur elle prépare maintenant le Brevet professionnel.

Alors, elle déboule chez nous, se prétend « crevée » énervée (par une observation de son employeur le plus souvent) …ou par un échange de SMS houleux avec Tom. Si  tant est qu’il soit possible  de qualifier un SMS de « houleux » !

Tout , ou presque, est photographié et expédié aussi sec, même, parfois, ce qu’elle a dans son assiette.

Durant la semaine, ils s’aiment, se chamaillent , se réconcilient … par smarphone interposé et … ne se quittent pas un seul instant dès-que, enfin, arrive le week-end !

C’est vraiment un très gentil garçon, aussi calme et silencieux  (du moins en notre présence), qu’elle est volubile, vive, et intarissable lorsqu’elle nous fait le compte-rendu de chaque instant de sa semaine écoulée !

En général elle commence par :

-        « Ah ! J’ai plein de choses à vous raconter ! Je reviens !»

Puis elle file à côté dire bonjour et bavarderun peu …(beaucoup ?)  avec sa tante « Mumu » 

Pendant que nous attendons patiemment qu’elle revienne nous faire son rapport habituel !

 

Posté par emiliacelina à 20:18 - Commentaires [12] - Permalien [#]
15 mai 2017

Mais... où sont-ils ?

 

 Mon devoir chez Lakévio  :

 

115626062

Bon ! Voilà ! Tu as l'air fine ! 

Mais , pourquoi, pourquoi diable. t'es -tu entêtée à venir quand-même.? 

Même si le billet d'avion ne pouvait être remboursé, pourquoi as-tu choisi de venir ICI ? 

Te voilà toute seule à ruminer ta peine , et ce qui devait être un merveilleux voyage de  noce a perdu tout attrait et tu te réfugies à l'ombre des arcades pour ne pas que l'on te voit .pleurer.

Il s'est dégonflé au dernier moment. Il a prétendu qu'il ne voulait pas te  rendre malheureuse , mais qu'il ne se sentait pas mûr pour le mariage! Tu parles! Les langues se sont déliées, et tu as  su que l'on l'avait vu en compagnie de Juliette, ta demoiselle d'honneur !

Faut-il que tu sois cruche ! Tu n'y as vu que du "bleu" !

 Ta valise était prête, tu l'as prise , et ... direction l'aréoport. 

Bon ! Stop ! Je ne vais pas me raconter ma vie, je la connais déjà !

- 1) Je vais commencer par changer de coin ! Ces arcades sont peut-être sympa à voir à deux , mais pour le moment, j'ai un peu tendance à les trouver "lugubres" !

- 2) Je vais de ce pas retourner à l'hôtel et me renseigner afin de savoir où l'on peut s'amuser .

- 3) Je vais changer de tenue et me pomponner un brin !

Parce-que , bong sang ! Où sont-ils ces beaux italiens aux regards de braise en quête de "signorina"  ou "sénorita" je n'en sais trop rien, qui, le cœur en bandoulière (ou en miettes) sont venues  passer quelques jours dans leur beau pays ?

J'espère que leur réputation n'est pas usurpée, parce-que j'ai déjà perdu deux jours.

J'ai besoin de m'entendre dire que je suis belle, de rire, de boire, de savoir que je peux toujours plaire...

Peut-être pas ce soir... mais demain... pas question que je dorme  seule !

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:06 - Commentaires [21] - Permalien [#]

12 mai 2017

 Robert lève les yeux au ciel. 

C'est plus fort que lui.  Il lui a demandé s'il était fâché avec son coiffeur.

Jimmy qui, depuis toujours était adepte des cheveux courts, même très courts , a décidé de les laisser pousser.

Au début ce n'était pas vraiment un choix, mais parce-qu'il n'avait pas le temps d'aller chez le coiffeur durant les heures d'ouvertures!

Il a plusieurs chantiers en cours. 

vlcsnap-error127

 

Finalement, quand Marie a dit : qu'est-ce qu'il est beau mon cousin, ... tout le monde rit et lui le premier!

Ma foi, je trouve que ça lui va bien!

Ce n'est pas demain qu'il va les faire couper !

Posté par emiliacelina à 17:52 - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 mai 2017

N° 4 et N° 5

 

 Entre deux devoirs, la suite de ma "clique" !

 

 Jordan N° 4

Jordan ... Vingt - trois ans ! Et il ne change pas d'un iota d'une année sur l'autre!

En couple avec Juliette, ils vivent dans un petit appartement sur Saint-Médard-en-Jalles, non loin de celui de Jimmy.

Il alterne différents emplois mais pas dans la formation dans laquelle il a obtenu son CAP c’est-à-dire : plombier.

D’intérim en intérim, a chaque fois, il a refusé je ne sais combien de CDI.

Il accepte le travail quel qu’il soit, même si la profession ne lui plaît pas ou est vraiment très difficile voire pénible et à chaque fois l’employeur voudrait bien le garder. 

Il refuse … c’est un comble, surtout si on tient compte de  l’époque que nous vivons !

Il retrouve rapidement un nouvel emploi à chaque fois !

Il réussi tous les entretiens d’embauche qu’il passe ! Je ne sais pas comment il se débrouille !

Lui aussi, comme son frère a des envies de … voyages, de rencontres, de connaître de différentes façons de vivre !

Un jour où l’autre, il va aller faire un tour en Guadeloupe voir sa sœur pour se rendre compte si l’herbe y est plus verte !

Pour le moment, il a signé un contrat de travail de six mois seulement,  au cas où il se déciderait enfin.

Depuis un mois, son employeur actuel lui laisse entendre qu’il espère bien le lui renouveler.

Voire lui proposer un CDI. Jordan laisse planer le doute.

Le midi il vient  manger avec nous.  La coupure entre midi et quatorze heues est trop courte pour qu’il ait le temps de rentrer chez lui.

Nous nous retrouvons  de nouveau comme à l’époque où il était apprenti. Le smarphone toujours à portée de mains il prend grand plaisir à y trouver très souvent la peuve que :

-        soit nous nous trompons,

-        soit nous parlons d’un sujet,donc,apparemment nous ne connaissons rien, ou pas grand-chose !

Inévitablement avec lui, les conversations sont animées !

Je dirais même qu’elles tournent souvent au débat ! Ce n’est pas vraiment pour me déplaire ! 

 Il dit que je suis têtue.

 Je dis qu’il est : agaçant … surtout quand il a raison !

Quand ce n’est pas le cas il en convient de bonne grâce.

Cela fait longtemps que sa sœur lui propose le gîte.

 Contrairement à leur père et à leurs oncles, les trois enfants de Pascal et Mumu ont la bougeotte !

Ils n’ont pas fini de nous surprendre… dans le bon sens, bien sûr !

 Même si, parfois, nous avons un peu de mal à comprendre tous  leurs raisonnements … et leurs envies d’ailleurs !

 

 Marine N° 5

Marine, justement, comme je vous le disais ci-dessus, est partie avec Sébastien son copain, vivre en Guadeloupe. 

 

Cela fait trois ans maintenant. Ce n’était pas une surprise. Ils nous avaient avertis depuis un an auparavant.

L’affaire était bien organisée. Ils avaient tout prévu.

Ils nous manquent, d’autant plus qu’ils viennent de nous faire les arrière-grands-parents d’une magnifique petite Abby.

Notre troisième arrière petit-fille !

Ils se sont joyeusement bien adaptés à leur nouvelle vie.

 Ils ne prévoient pas de revenir de sitôt, ils viennent même d’y acheter une maison.

Une soirée surprise avait été donnée pour leur départ.

Une belle soirée festive. Entourés de leurs familles et d’amis nombreux, ils avaient le sourire pour la série photos…

Des sourires par moments voilés de  pensées moins gaies pour Mumu : très peu de jours restaient avant le grand départ.

Sa fille partait bien loin !

D’ailleurs, pourquoi  si loin ?

Si loin de nous … 

Sébastien connaissait déjà l’île. Il y avait emmené Marine pour des vacances deux ans avant et elle avait été séduite !

Séduite au point d’avoir l’idée de partir y vivre !

Il nous tarde de faire connaissance avec Abby !

Comment vais-je faire pour lui dire qu’elle est la plus …  merveilleuse  des petites filles Tout comme ses petites-cousines.

Nous voici comdamnés à nous contenter des photos  et des vidéo qu’ils nous envoient gentiment … à profusion !

Heureusement qu’il y a Internet , qui,effaçant toute  distance, nous comble  de contacts virtuels, mais nous laisse en manque cruel de contacts réels ! 

Posté par emiliacelina à 19:58 - Commentaires [21] - Permalien [#]
08 mai 2017

Les nuages et les étoiles...

 

Mon devoir chez Lakévio ! 

 

115393089

 

 

- "Mais non , Flora,! Je t'assure! L'herbe n'est plus mouillée, il y a longtemps que la rosée s'est évaporée!

Je le sens bien sous mes pieds quand-même, tu ne sens pas comme l'herbe est douce ?

Détache ton foulard et assied-toi dessus si tu veux! Non ! J'ai une meilleure idée! Viens plus près de moi et pose ta tête au creux de mon bras nous regarderons le ciel!

Allez.... donne moi ta main et prend la mienne ...

Non ? 

Tu as tort, tu n'imagines pas tout ce que l'on peut voir dans les nuages qui courrent dans le ciel !"

- "Il me rend pour une gourde  ! S'il croit que je ne le vois pas venir avec ses gros sabots (enfin, façon de parler parce-que pour le moment il est pieds nus le petit voisin de ma grand-mère).

Pourtant, il est bien mignon, mais ... regarder les nuages dans le ciel! C'est bien une idée de paysan!  Au lieu de se tenir à un bon mètre de moi, qu'est-ce qu'il attend pour s'approcher ...je pense que ce n'est quand-même pas à moi de le faire, même s'il me le demande !

Il a besoin de prendre des cours ce garçon ! Ce n 'est pourtant pas bien difficile :  il se retourne sur le ventre, il rampe jusqqu'à moi, il pose sa tête sur mes genoux, il attire doucement la mienne vers lui, sans me demander la permission, et alors ... peut-être... que je le laisserai en plus des nuages me montrer des étoiles en plein jour !"

Parce-que, les vacances à la campagne c'est bien beau, mais là, je commence à m'ennuyer ! Alors..... 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
05 mai 2017

N°2 et N°3

 

N°2 ..

Marc vient de fêter ses ……..    vingt-sept ans !!!

Enfin ! Quoi ! Il serait temps que je réalise que c’est un homme !

Mais… j’ai du mal ! 

Il vit toujours dans son petit appartement, mais seul ! 

C’est celui que nous voyons le moins souvent car il n’a pas encore son permis (c’est en cours) et n‘a pas beaucoup de facilités pour venir chez nous.

Il téléphone rarement disons quand l’envie l’en prend, que l’idée lui passe subitement par la tête. Tout comme s’il reprenait une conversation interrompue le jour précédent !

Lors des fêtes de famille, il vient avec  Lydie et Mario, et arrive chez nous avec un grand sourire et toute sa gentillesse, comme s’il nous avait quitté la veille !

Ces dernières années, c’est lui qui joue avec un grand art le rôle du Père Noël le soir du réveillon pour ses petites nièces.

Et le reste de la famille !

Chacun a droit à son cadeau et assis sur les genoux du bonhomme rouge, doit embrasser sa barbe fleurie !

Même si nous ne l’avons pas vu depuis au moins quatre ou cinq mois, nous savons qu’il ne nous oublie pas .

Nous avons l’habitude : C’est MARC !!!

Le fils d’Eric, surnommé POLO, est notre premier petit-fils !

Nous  le prenons et l'aimons tel qu’il   est !  

 Et de trois ...

J

immy a fêté ses vingt six ans le premier janvier dernier. 

Il y a un petit peu plus de quatre ans, il a eu envie de changer « d’air ».

Envie de connaître la Suisse.

 La famille s’est réunie pour fêter son départ et lui souhaiter bonne chance.

Il a été le premier à partir loin de nous tous.

Il espérait s’installer dans ce beau pays après y avoir fait un court séjour quelques mois auparavant, chez des copains qui avaient tenté l’aventure et il en était revenu totalement convaincu.

Il semblait que le pays avait besoin de peintres.

Il est parti…pour son Eldorado… puis revenu… je ne sais même plus au bout de combien de temps au juste !

Quelques mois…

Toujours séduit par la vie dans ce si beau pays mais plus assez « riche » pour y séjourner.

Retour à la maison…. 

 Il  a repris le travail, ses pinceaux et ses rouleaux !.

 Puis s’est installé auto-entrepreneur et loué un appartement.                                                                  

Tout ce passe bien.                                 

C’est un vaillant, comme tous les membres de notre famile.

Mais, si son père changeait souvent d’emploi, lui semble bien  aimer aussi souvent changer  de lieu !

Je sais qu’un jour où l’autre, la bougeotte va le reprendre !

Une vie professionnelle itinérante ne serait pas pour lui déplaire.

Nous le voyons souvent puisqu’il squatte notre garage pour son matériel de travail.

Toujours présent, c’est notre « homme » d’entretien :

Peinture, tapisserie, toiture, clôture, voyages à la déchetterie, petits dépannages,réaménagement du garage lorsqu’il se rend compte qu’il y a mis un peu trop le « souk » et que je commence à manquer de place 

Il répond toujours présent, souvent aidé de Jordan  lorsqu’il est sollicité,  car, souvent, son fourgon est bien utile pour les uns ou les autres.

Ce n’est pas pour demain, mais, si ces deux -là réalisent un jours leurs projets de voyages, ils vont nous manquer …... doublement !

Posté par emiliacelina à 21:11 - Commentaires [10] - Permalien [#]
04 mai 2017

Comme tout le monde... j'attend et je me fait du soucis pour notre jeunesse.

J'avais des idées , nous avions des idées. Nous faisions un choix en pensant œuvrer pour l'avenir de nos enfants.

Ce n'est plus le cas.

Alors ne m'en voulez pas si je préfère revenir à ceux  en qui j'ai confiance et que j'aime! 

 

Lydie.

 Trente -et -un ans !

Notre première petite-fille a fêté ses trente-et-un an !

Je le réalise pleinement, seulement en l’écrivant !

 J’ai beaucoup  de mal à m’en rendre compte !

Lydie… C’est toujours ma chérie , ma première petite-fille.

C’est la première Bachelière et Licenciée de notre famille. 

La concernant, je ne changerai pas un seul mot à ce que j’ai écrit à son sujet sur Bilan de Famille 

Rien ne change … et surtout pas elle.

Par-contre, question changement, c’est bien différent en ce qui concerne celles que j’appelle mes « petit cœurs » à savoir ses filles :

Lisa et Lana  nos premières arrières petites-filles.

Elles ont maintenant sept ans.

On dit que c’est l’âge de raison !

Je vois surtout que nous sommes surpris de les voir grandir si vite.

Déjà de bonnes petites élèves et surtout, très bien élevées, ce qui n’exclue pas que ce soient parfois de petites coquines !

Rien que de très normal puisqu’elles ont la grande chance d’avoir des parents  PA R F A I T S !

La quatrième génération s’annonce sous les meilleurs auspices !

Il ne peut en être autrement , la lignée ne peut y échapper !

 C’est moi qui vous le dis et…vous  connaissez les  qualités d’impartialité qui sont les miennes en ce qui concerne notre descendance.

Bien que se ressemblant comme deux jumelles     (ce qu’elles sont) elles ont des goûts différents en beaucoup de choses.

 En règle générale je ne les différencie jamais au premier regard. Au second non plus d’ailleurs !

Honte à moi !

Quelqu’un a-t-il une recette pour empêcher les enfants de grandir… si vite ?

Ça ferait bien mon affaire, à moins que nos petits cœurs grandissent comme leur mère en restant toujours aussi adorables !

Je reste persuadée que ce sera le cas…

Bon sang ne peut mentir !

Posté par emiliacelina à 20:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]