la vie continue ... toujours !

27 juin 2017

Oublié !!!

 

 Ça va mieux, alors avec un peu de retard, mon devoir chez Lakévio.

Comme on dit: mieux vaut tard que jamais! 

Un peu plus compliqué parce-que j'ai déjà lu toutes vos notes et évidemment j'aurai bien fait miennes quelqu'unes de vos idées particulièrement émouvantes, surtout quand c'est du vécu!

116199731

 

Un banc ? Vous dites que je suis un banc, et  vous ajoutez : un petit banc de pierre! 

D'abord, il me semble bien que je suis ... de bois! Je dirai même de bois passablement vermoulu!

Ce n'est pas le pot de ... de quoi d'ailleurs?  De ce que vous voulez, mais pas de fleurs qui va y changer quelque chose !  Je le sais bien moi que ce ne sont que de mauvaises herbes. Quelques graines que le vent a projetées dans ce pot abandonné depuis je ne sais même plus combien de temps et que la pluie a arrosées. Il est bien connu que la mauvaise herbe ne meurt jamais! La porte de la maison est fermée, la fenêtre sale et le vasistas est resté ouvert depuis que des gamins malfaisants m'ont grimpé dessus pour l'escalader et pénétrer à l'intérieur. Je n'ose imaginer dans quel état c'est là-dedans!

Bande de vandales! Où sont-ils les gentils gamins qui m'escaladaient pour venir piquer les gâteaux que la grand-mère mettait à refroidir sur le rebord de la fenêtre. Ils n'étaient pas très futés et ils savaient bien que la grand-mère allait les chacailler avec son torchon de cuisine, avant de leur en donner une part qu'ils mangeaient assis, sur mon bois en bien meilleur état à l'époque! J'étais vivant, le soleil me réchauffait, j'étais utile!

Où est-elle la grand-mère qui équeutait ses haricots verts placés dans la toile de son tablier que tenaient tendu ses genoux écartés, avant de les jeter  dans la bassine à côté d'elle?

Où est-il le chat qui s'étalait de tout son long et dont je sentais battre le cœur? 

Bref: Où donc sont passés tous ces signes de vie, de joies, de rire, de larmes, de calme de sérénité les soirs d'été sous les étoiles ?

Partis! Finis ! Et le pire : Oubliés !

Je reste seul à me décomposer , oui, tout le monde m'a oublié et je m'ennuie! Si vous saviez ce que je m'ennuie !

Je donnerai n'importe quoi pour qu'une petite paire de fesses viennent se poser et se tortiller (tous les gosses se tortillent comme s'ils avaient des épines sous les fesse!) sur mon bois rugueux au risque de se choper une écharde!! Tiens, je serai même content s'ils me grimpaient dessus avec leurs gros sabots même sales de boue .....  mais, bof, à quoi bon rêver, il y a belle lurette que les enfants ne portent plus de sabots! 

Alors, vous voulez que je vous dise, j'envoie un grand merci à Lakévio et ses blogueurs (ses) amies pour m'avoir, l'espace de quelques notes fait renaître avec tant d'émotion.

 PS : Je ne ferai aucun commentaire concernant la personne qui a osé trouver le sujet inintéressant ! Vous savez, celui qui n'apprécie que les bancs de la capitale!!  Pfffftttt!!!!!

 

Posté par emiliacelina à 21:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2017

Mal fichue

Juste un petit mot.

Je suis allée lire quelques devoirs pour Lakévio, mais pas pls.

Je me rattrapperai quand ça ira mieux.

Comme il y a un an je suis de nouveau en vrac. Je n'ai pas voullu aller (comme je l'avais fait ) aux urgences parce-que c'était un petit peu moins fort.

Nausées, vomissements incoercibles et répétés, maux de têtes vertiges (impossible de tenir debout tout tournait). Pas de fièvre, tension normale. Ça fait deux jours que je dors les 3/4 de la journée.

J'ai vu mon médecin, aujourd'hui avec un petit traitement ça va un peu mieux, demain je pense que ça sera encore mieux sinon je dois voir un gastroenterologue pour tacher de comprendre ce qu'il se passe.

Avec tous les examens que j'avais passés l'an dernier (tous normaux) je n'avais pas consulté le spécialiste. Cette fois, je vais voir!

Donc, l'ordinateur s'offre des vacances et je n'ai pas pu faire le devoir de Lakevio, pourtant je le trouve bien sympathique ce petit banc de pierre.

mais...peut-être.....  la semaine n'est pas terminée!

 

Posté par emiliacelina à 20:20 - Commentaires [12] - Permalien [#]
21 juin 2017

Rien de nouveau alors... parlons fleurs!

Cette année j'ai acheté les potées de l'été beaucoup plus tard que d'habitude parce-que je ne savais pas si nous irions à Soulac ou pas. 

Ça dépendait de la santé de Robert. Finalement, nous n'irons pas. Je ne sais pas si c'est vraiment mérité ou pas mais l'hôpital de Lesparres (proche de Soulac) n'a pas très bonne réputation , alors nous préférons ne pas prendre de risques.

Donc, lorsque je suis allée à la jardinerie, il ne restait pas grand choix. 

Je les arrose généreusement, elles ont l'air de se plaire sur les souches de chêne!

SANY0002SANY0007

 

SANY0005SANY0011

 

SANY0012

SANY0008

Pour l'intérieur, quelques roses viennent tenir compagnie à Cocotte

C'est tout ce que je trouve à raconter aujourd'hui, la chaleur me met KO.

D'ailleurs je trouve que cette note est plutôt en "vrac" elle aussi !

Le meilleur moment de la journée est l'arrosage du jardin ! J'ai envie de m'arroser moi-même!

Posté par emiliacelina à 22:34 - Commentaires [14] - Permalien [#]
19 juin 2017

Le bouseux.

Fin de semaine cool! ! Très cool !!!!!

Les voisins partis à la pêche, la maison dans l'obscurité pour garder un peu de fraîcheur! 

Hier, rien fait! Mais vraiment rien de rien !

....a part un peu de lecture sur le banc à l'abri du prunus!

Chez moi, c'est tout ou rien !

Aujourd'hui, un petit effort... mon devoir pour Lakévio!

116059133    

Est-ce que je ne suis pas beau avec ma fleur à la boutonnière ? 

Même le soleil est de la partie.

Qui reconnaitrait le vieux bouseux qui sur son tracteur circulait sur ses terres pour amener du foin à ses chevaux ou ses vaches?

Ceux-ci s'en fichaient pas mal de mon apparence! La plupart du temps je ne me rasais même pas! 

Lors des rares ... très rares visites de mes enfants , ceux-ci  m'abreuvaient de reproches. Au milieu de leurs costumes irréprochables, leurs chemises blanches et leurs chaussures qui s'appliquaient à éviter la terre et les cailloux du chemin qui mène à la ferme , je faisais tâche!

La viste était toujours brève, leurs épouses et enfants restaient dans la voiture : ils ne supportaient pas l'odeur du fumier et il faut croire que les escarpins à talons aiguilles de ces dames non plus!

Derrière la vitre je voyais les yeux de mes petits-enfants qui s'ouvraient grands et  avec curiosité devant le gros tracteur, les poules en liberté et le chien qui suivait chacun de mes pas!

J'ai trois fils. et pas un n'a voulu rester travailler à la ferme! Ils sont partis tous les trois pour la ville et s'y sont mariés. Ils m'ont donné six petits-enfants qui n'ont jamais dormi ici! Ils ne voulaient surtout pas de ma vie!

J'aurai tant aimé apprendre à ces gamins habitués à la ville toutes les richesses de la compagne.De MA campagne!

Alors je suis devenu sauvage, hargneux, négligé sur ma personne. Ça tournait et retournait dans ma tête : qu'allait devenir la ferme dont j'avais hérité de mes parents, que j'avais fait prospérer et que j'aimais tant.?Je rêvais de la léguer à ma descendance  et, déçu, je ne pouvais m'empêcher d'être désagréable lors de leurs visites si rares

L'an passé, j 'ai eu une petite grippe. L'un de mes fils, délégué par ses frères, est venu pour, m''a-t-il, dit prendre des dispositions pour m'aider.

-" Tu as assez travaillé, il est temps que tu te reposes m'a-t-il assuré tu es trop âgé pour entretenir la ferme. Il est temps que tu t'arrêtes. Voici le prospectus concernant une maison de retraite qu'avec mes frères nous sommes allés visiter., c'est du haut de gamme. Tu y seras très bien , le personnel est de qualité et s'occupera bien de toi. 

Nous nous chargerons pour toi de la vente de la ferme, nous nous sommes renseignés, on devrait en retirer un bon paquet! Tu pourras terminer tes jours dans un confort que tu n'as jamais connu! 

Ce serait bien si tu pouvais, ainsi, nous faire une petite avance sur héritage , la vie est difficile en ville, c'est dur de joindre les deux bouts... surtout avec les enfants qui vont vouloir continuer leurs études longtemps! De ton temps , ce n'était pas pareil, pour passer la charrue ou donner du foin aux vaches il n'y avait même pas besoin de savoir écrire!"

-Plus il parlait , plus je sentais la colère montait en moi... pour finir par exploser!

Je l'ai fichu dehors en lui disant que depuis la mort de leur mère , dix ans plus tôt, je m'étais toujours débrouillé tout seul, et que, si nécessaire j'étais assez grand pour m'occuper de moi et puis,les aides- ménagères ne sont pas faites pour les chiens!!

 

Après sa visite, je me suis quand-même remis en question.

Je veux bien n'être qu'un "bouseux" , mais il serait peut-être raisonnable de prendre quelqu'un pour me donner un coup de main. Je veux parler d'un coup de main pour la maison et, si possible, pour un peu de cuisine: la colère , ça donne faim ! Il y avait si longtemps que je n'avais pas mangé un plat vraiment cuisiné! 

J'ai parlé de ma décision à mon commis, Yann,un jeune de trente-cinq ans qui vient me seconder pour le gros travail de la ferme , un brave gars qui ne rechigne pas à la tâche. Il a une mère qui travaille au service de l'aide aux personnes, elle est venue me voir et je l'ai engagée.

Je l'ai engagée parce-que j'ai bien aimé sa réaction en voyant l'intérieur : " Ben ! Dites-donc! Il y a du boulot ! " Je veux bien travailler pour vous, mais je veux carte blanche! Vous n'intervenez pas pour ce qui concerne l'intérieur de la maison et je ne m'occupe pas du tout de l'extérieur, ne comptez pas sur moi pour soigner vos poules! "

... ah! oui!  Et puis, pour rentrer dans la maison, il faudra laisser les sabots à l'extérieur ... j'espère que vous avez une bonne machine à laver le linge, parce-que votre salopette a l'air de pouvoir tenir debout toute seule! Pour le reste  nous verrons au fur et à mesure!"

Ça me convenait! Nous sommes tombés d'accords.

Elle s'appelle Linette. C'est une personne de 60 ans qui m'a parue .... bien avenante!

Chaque jour, de plus en plus avenante...  hé! hé!

Demain, les enfants vont venir, je leur ai téléphonné que j'avais besoin de les voir.

Ils vont trouver du changement ! Dès leur arrivée, ils ne pourront pas, pour commencer, rater les jardinières de géraniums !Je ne les ai pas revu depuis notre dernière "altercation" d'il y a presque un an! 

Ils ont dit : d'accord. Ils doivent penser que j'ai réfléchi et je les imagine plein d'espoir!

Il ne vont pas me reconnaître: entre-nous, je ne me reconnais pas non plus !

Surtout aujourd'hui, car, figurez vous , tel que vous me voyez, je vais chercher Linette et Yann, car dans une petite heure nous allons devenir mari et femme! 

Et si  demain,  un seul se permet la moindre réflexion, ils ont intéret à  peser leurs mots, parce-que je pourrais bien revoir mon testament et augmenter conséquemment la part que je compte laisser à Yan en héritage.

Je ne serai pas contre l'idée de lui confier la ferme .... il l'aime autant que moi! 

Il ne faudrait pas me pousser beaucoup! Déjà que j'ai fait le nécessaire pour que Linette puisse y finir ses jours si je venais à disparaître!

Je ne suis pas sûr qu'ils vont honorer le bon repas que "ma femme" leur a préparé avec beaucoup de gentillesse....... une jolie nappe, une odeur d'encaustique qui parfume les lieux,  des plantes vertes, de fins rideaux...

La balle est dans leur camp !

Moi, je revis.... et je file dire :OUI !

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [31] - Permalien [#]
16 juin 2017

Petit reportage photo !

Quand je vous dis que je suis gentiment aidée lorsque je fais des amuse-gueules. Samedi dernier c'est Margot qui est venue me donner un coup de main. Et toujours avec le sourire! Elle m'a été bien utile , arrivée chez moi vers 9 heures  j'ai pratiquement du la ramener de force chez son père vers 15heures. Le soir elle est partie avant tout le monde car tous les dimanches matin elle travaille dès 5 heures du matin sur un marché. Ma douce vend des fruits et légumes pour payer une partie de son loyer!

PIC_0072

Le mois dernier Marie et Tom sont allés au Puy du Fou.

A l'entrée du spectacle ils ont été accostés : " Venez, nous allons vous donner des places privilégiées"

Alors ils se sont dit: Ils doivent vouloir qu'il n'y  ait pas de places vides sur les gradins, alors ils placent les spectateurs à leur façon". Donc, ils ont suivi!

En fait, ils leurs ont demandés de jouer les figurants. Le sujet était Gaulois contre Romains. Marie se voyait déjà revêtue de la belle robe blanche que portaient d'autres figurants Romains!

Mais non! Ils se sont retrouvés Gaulois! Mais, finalement ,( à part qu'il faisait un froid de canard ce jour là) ils se sont bien amusés. Ils devaient pousser des cris et faire des gestes" agressifs" vers les Gauulois!

Ils sont revenus très contents de leur séjour.

IMG_1785

 

 

Pascal et Mumu sont partis en fin de journée pour profiter pleinement  de leur bateau durant deux jours. Je suis donc de corvée d'arrosage. Ce n'est pas un bien grand travail, le jardin est petit.

J'adore l'odeur de son jasmin.  Ça me rappelle le jardin de mon enfance et les colliers ou couronnes  que je me faisait enfilant ces fleurs les unes dans les autres!

PIC_0066

Posté par emiliacelina à 21:40 - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 juin 2017

Je crois que je deviens une petite nature!

 

Bon ! IRM passée. La tumeur est éradiquée (brûlée) complètement. Une bonne chose. 

On change un peu le traitement . Ajout de piqûres de EPO (mr va se doper!).

On verra comment tout ça va évoluer. 

D'après le toubib ; c'est le prix à payer! 

Cet après-midi je sus repartie faire les magasins parce-que mon frigo- congé a jugé bon de nous lacher hier soir. Avec le temps actuel , pas question de rester sans! J'ai choisi, passé un coup de fil à Bruno qui est venu me rejoindre au magasin , nous l'a remis en place (nous ne le brancherons que demain) et a même ramené le vieux (19 ans) à la déchetterie.

Résultat, tous ces va-et-vient plus l'obligation de nous lever de bonne heure ..... je suis KO !

Je crois que je deviens une petite nature!

 

Posté par emiliacelina à 21:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 juin 2017

Bonne nuit!

Hier soir, un anniversaire comme Robert les affectionne, juste nos garçons et leurs compagnes .

Même Eric a fait le déplacement depuis Soulac juste pour la soirée après la fermeture du centre équestre.

Un apéritif, tranquille sur la terrasse qui en fait est devenu un repas rien qu'avec les amuse-gueules habituels. Je crois que c'est la première fois qu'il n'en est pas resté un seul!  Cela veut dire que j'aurai du en faire un peu plus!

Comme toujours une soirée très agréable  qui s'est terminée vers minuit , tous travaillaient ce matin ! 

Et aujourd'hui je suis allée avec Margot (qui a mangé avec nous) faire les courses pour Samedi soir l'anniversaire de la copine de Bruno..... et j'ai déjà placé au congélateur 80 tomates cerises farcies . 

Celles de hier soir ont été avalées en deux secondes! Ils les ont trouvées délicieuses, donc j'en refait ! 

Demain ... je continue !

Après une journée particulièrement chaude , il est 22h45 et j'entend le vent qui souffle en bourrasques et l'orage qui gronde.

Orage qui fait même plus que gronder, je crois qu'il est tombé pas loin, le compteur électrique vient de dijoncter! 

.......... c'est bon , c'est revenu! Je ferme les fenêtres et ...... mes yeux! 

Robert reste regarder la boxe et le foot puis, ce sera 'c'est dans l'air" etc.......  jusqu'à pas d'heure!

Moi, je vous dis : bonne nuit !

 

 

Posté par emiliacelina à 22:56 - Commentaires [27] - Permalien [#]
06 juin 2017

Quand je stresse.... je travaille!

Ça y est! C'est parti pour le ménage à fond! Cette fois ce sont tous les intérieurs des placards, les tiroirs,meubles de cuisine, armoire du garage , de chambre , et je trie, je trie et je jette, je jette! Je ne fais pas de sentiments! 

Je stresse , alors je suis pleine d'ardeur! Ce n'est pas parce-que les choses vont mal, non, c'est juste parce-que jeudi prochain nous avons rendez-vous avec le spécialiste à l'hôpital pour Robert. On commencera par l'IRM. 

Alors, comme à chaque fois, il faut que je m'occupe.  

Je cuisine aussi.

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Robert. 78 ans. Les enfants avaient prévus d'organiser une soirée pour l'occasion. Il n'y a rien eu à faire Robert n'a pas voulu! Ils savent que leur père n'est pas fan de ce genre de fête lorsque c'est en son honneur.

Je leur ai quand-même dit  de venir demain prendre l'apéritif. (du coup ils avaient accepté une invitation ailleurs pour ce soir). Je leur ai bien précisé: surtout pas de cadeaux!  Robert dit toujours qu'il préfère qu'ils gardent leurs sous!  Il nous complique la vie! 

J'ai préparé pour demain midi des tomates farcies et j'en ai profité pour farcir des petites tomates cerises pour le soir des croque-monsieur ...etc.... ils ne vont pas boire l'apéro sans manger aussi, pour moi, c'est de la rigolade: nous serons juste entre-nous.

PIC_0061PIC_0062

Ensuite, j'ai une commande d'amuse- gueules pour Bruno qui veut faire un anniversaire surprise à sa copine.samedi soir. Comme elle travaille   à son salon le samedi  il voudrait que tout soit en place avant qu'elle n'arrive. Je me suis engagée à faire aussi des salades diverses pour accompagner les grillades.  Margot et Marie se charge de la préparation de la table et de la déco avec Bruno !  Pourvu qu'il fasse beau !

Quelle famille! Remarquez : Ça m'occupe!

Je suis tellement occupée d'ailleurs que je n'ai pas pu cogiter sur le devoir de Lakévio! C'est bête, j'aurai peut-être été influencée et écrire qu'elle lisait un livre de cuisine!  La femme du tableau pas Lakévio!

Bref, le matin levée plus tôt que d'habitude, le soir .... je m'endors  plus tôt aussi ! Robert dit que j'ai de la chance, lui ne parvient pas à dormir la nuit, il rôde dans la maison ou tente de regarder la télé mais le sommeil le fuit. Il s'endort quanq il est épuisé parfois vers 6 heures du matin puis dort jusqu'à 9 heures quand je lui apporte ses cachets et se rendort parfois jusqu'à midi.

Pas toujours, mais comme je lui dis, ton patron ne te fera pas de reproche ... tu n'en as pas!.... ou plutôt plus depuis longtemps!

 

Posté par emiliacelina à 21:48 - Commentaires [12] - Permalien [#]
01 juin 2017

Comme dirait...qui vous savez:

En fin de semaine dernière Bruno me téléphone:

-Vous mangez chez nous dimanche soir !

- Heuu! 

-Papa va bien ... 

-bien sûr!

-Alors y a pas de heuuu. Vous mangez avec nous!

-Bon !

Comme il y a quelques temps il m'avait dit que l'anniversaire de sa copine était début juin, je me suis dit, c'est pour celà et elle ne doit pas vouloir le dire pour ne pas avoir l'air de demander un cadeau!

J'ai vite filé lui acheter une magnifique orchydée mauve  dans un cache pot un peu original.

Lorsque dimanche soir nous sommes arrivés je le lui ai offert en m'excusant si je me trompais de jour car je n'étais pas sûre du jour précis!

Sa mère était aussi invitée, et je n'ai pas trop compris pourquoi, elle riait tout comme Bruno, Louis et Marie.

Jusqu'à ce que Florence (la copine que nous apprécions de plus en plus) qui était rentrée dans le séjour pendant que nous restions sur la terrasse , ressorte avec dans les mains une superbe orchydée blanche dans exactement le même cache-pot que moi!  En fait, c'était pour fêter la fête des mères !

PIC_0052

 

Nous avons passé une excellente soirée. Nous avons pu profiter du salon de jardin qui depuis peu agrémente la terrasse. Il faisait bon. C'était très agréable.

 

PIC_0046

 

La veille Bruno et Florence rentrait d'un petit voyage sur les bords de la Méditerrannée. Dès le retour, il a sorti ses pinceaux . J'adore quand l'envie de peindre le reprend, ça veut dire qu'il est bien dans sa tête!

PIC_0050

Marie était aussi très contente de sa semaine au CFA parce-que Margot a pu lui servir de modèle pour une couleur en dégradé et brunshing .et la prof  l'a félicitée en lui disant que c'était un excellent travail.

77803

Bref! Tout le monde était content.

Selon la formule consacrée que nous copions les un(unes) ou les autres à tour de rôle sur qui vous savez : C'était bien !!

Posté par emiliacelina à 22:29 - Commentaires [18] - Permalien [#]
30 mai 2017

On perd ses illusions même à 30 ans!

Samedi nous avons eu la petite famille : Lydie, Mario et mes petits cœurs!

Comme à chaque fois Lydie me raconte:

Question de Lisa:

-c'est quoi les triceps?

-c'est le muscle sous le bras, sur le dessus ce sont les biceps lui explique sa mère et joignant le geste à la parole elle lui montre le desous de son bras

- ah ! bon ! Alors , toi, tu n'as pas de triceps.

-mais si! Bien sûr!

- Ah ! non! Parce-que si tu avais des muscles, ça ne pendrait pas!

Evidemment, ça m'a fait rire.

Moi : "Tu as été servie pour la journée!"

Lydie : même pas, ce n'était que le début!

- Moi : Quoi d'autre?

-Lydie: je suis allée (avec les filles) récupérer ma commande au Dryve. Lorsque que le jeune homme a placé les courses dans la malle,il m'a donné un billet de participation pour un jeu en me disant :" je serai content que ce soit vous qui gagnez Vraiment!!" Comme il insistait, je lui ai dit: merci, c'est gentil, et nous sommes parties.

Dans la voiture question de Lana cette fois!

-Pourquoi tu as dit au monsieur Merci ?

-Parce-que qu'il m'a donné un billet pour un jeu en disant qu'il serait content que ce soit moi qui gagne.

-Oui, mais tu as dit en plus : qu'il était gentil l!

- Bien sûr, j'étais contente qu'il souhaite que ce soit mon ticket qui gagne, je trouve que c'est gentil!

-Oui, mais ce n'était pas la peine d'être contente, tu sais, ce n'est pas parce-qu'il t'a trouvé jolie, je parie qu' il doit  dire  ça à tout le monde!

... et voilà...  c'est ainsi lorsque l'on a des jumelles aussi coquine l'une que l'autre! 

On perd ses illusions! Même à trente ans !

 

Posté par emiliacelina à 21:48 - Commentaires [14] - Permalien [#]
29 mai 2017

Coupez ... et choisissez cinq cartes!

Ce soir, nos dînons chez le fiston Bruno!

Après une nuit blanche Robert s'est décidé à tenter de faire une petite sieste.

Je tente de faire mon devoir du lundi!

Voyons un peu. 

 

115878244_o

 

Que vais-je bien pouvoir imaginer ?

Cette personne se tire-t-elle les cartes avant de prendre un décision concernant :

-un travail?

- un voyage?

-un amoureux?

Ou bien veut-t-elle s'essayer à pratiquer cet exercice pour autrui ... contre rémunération évidemment!

Elle pourrait y faire fortune. Elle présente bien, rien à voir avec les cartomanciennes que l'on voit habituellement vêtues d'un long châle à franges bariolé et coiffées d'un foulard noué en deux longs pans tombant sur le côté de la tête!

Elle, elle a un air sérieux. Elle inspire confiance!

Vous croyez que c'est possible d'aprendre cette profession toute seule ?

Moi, je crois que oui! Il suffit d'un peu de jugeotte, de malice voire d'intelligence et de beaucoup d'imagination.

Ce n'est pas suffisant évidemment. Il faut:

-Etre compatissant, perspicace et surtout : psychologue. Trèèèès psychologue.

Il faut aussi avoir beaucoup de mémoire pour se rappeler la signification de chaque carte, suivant la supposée position  des cartes suivantes ou précédentes! (dans l'ordre du tirage).

C'est très important. Je viens d'aller voir sur Internet et croyez moi, on peut leur faire dire tout et son contraire! Tout dépend de qui l'on a en face.

La preuve, l'arcane sans nom : peut signifier  La mort ou un changement de vie importante qui sera positif et épanouissant (?)  ou un renouveau ou une renaissance après la fin  de quelque chose ou d'une situation. !!!!!!! 

Alors, si vous êtes un peu psycologue et suffisamment observateur des expressions de la personne que vous avez en face de vous, c'est bien le diable si vous n'arrivez pas à retomber sur vos pieds en lui sortant, d'un air inspiré, votre baratin!

Facile si vous sortez l'Amoureux signe d'amour absolu! ou la Roue de la Fortune : prendre son destin en main !Ou encore le soleil: la meilleure carte, (vous pouvez broder à l'infini) !

J'ai connu un couple pas loin de chez nous,  dont l'épouse avait une réputation de voyante. Les gens venaient de très loin et bien souvent j'ai dû les renseigner sur l'adresse qu'il cherchaient. Elle tirait aussi les cartes!

Un jour, le couple a divorcé, l'épouse est partie. Eh bien, C'est son mari, la cinquantaine, qui a pris la relève, parce-que d'un commun accord, elle lui avait fait don ... de son don!

Et ça a marché!!!!  Ce ne fut plus le même homme, rien qu'à voir son train de vie et les jeunes (très jeunes) femme qui l'accompagnaient  souvent. 

Y a pas à dire! La voyance .... ça paye bien ... sur le dos des naïfs ! 

Mais que voulez-vous, chacun cherche le réconfort et l'espoir où il peut!

 

 

 

Posté par emiliacelina à 13:19 - Commentaires [22] - Permalien [#]
25 mai 2017

Un peu de tout !

Dans la nuit de vendredi à samedi, le plafond de la chambre de Pascal et Mumu s'est effondré. Lors des dernières intempéries d'il y a deux mois (ou 3 , je ne sais plus) le vent avait emporté leur tonnelle et au passage brisé des tuiles. Appremment une tuile fêlée a dû être oubliée (pas repérée)lors de la réparation.. Comme la pluie a continué depuis ,une poche d'eau s'est faite dans le toit et le plafond s'est effondré laissant un trou d'à peu-près 1m30 sur 1m.  Pof ! s'est tombé du côté de Mumu, la ratant de vraiment très peu!   

Dès la première heure Jimmy est arrivé pour faire une réparation provisoire. Il doit venir ce wee-kend terminer.

Ça sert d'avoir un fiston  en principe peintre, mais qui "tâte" un peu à tout, parce-que Pascal partait à la première heure sur Arcachon où il était attendu . Il devait prendre livraison d'un bateau. Depuis qu'il en rêvait il a enfin le bateau de ses rêves un Timonier. Ce qui lui plait surtout qu'il pourra pêcher même en hiver avec. Il ne lui  reste plus qu'à vendre le sien. Il est heureux comme un jeune homme qui a sa première voiture.

Il y a deux jours Robert a eu envie d'essayer de tondre la pelouse. Nous avons acheté une nouvelle tondeuse et ça lui "démangeait" de l'essayer.

Il a fait un aller ... et j'ai dû prendre la suite. Il a dû s'asseoir sur le banc , plutôt déçu!  Le moindre effort n'est toujours pas possible et ça le contrarie beaucoup.Pourtant, je crois bien qu'il va falloir qu'il s'y habitue.

J'ai donc tondu, et ça ma valu de me faire engueuler rappeler à l'ordre par Pascal qui devait le faire ce wee-kend.

Mais je ne vais quand-même pas être toujours derrière lui ou les autres. Ce que je peux faire, je le ferai ! 

Hier j'ai enchaîné avec le nettoyage des voitures intérieur et extérieur. 

Résultat, ce matin réveil avec le dos en compote! La prochaine fois, j'irai au rouleau !! 

Aujourd'hui, je suis restée sur le banc avec Robert pour lui tenir compagnie. Il était quand-même content parce-que lejardin  était "propre". 

Ce soir il s'est chargé de l'arrosage. J'ai mis en place les potées de surfinias.

Le seringa explose de fleurs qui ont déjà un peu souffert des dernières pluies, c'est tellement parfumé que c'en est presque trop !

SANY0018SANY0020

Sur le derrière de la maison nous avons une terrasse assez grande mais elle est plein sud, avec des journées comme aujourd'hui, c'est intenable même avec un grand parasol.

Heureusement, sur le petit banc, le prunus nous dissimule à la vue des passants ! L'après-midi c'est l'ombre qui y règne!

 

Posté par emiliacelina à 22:48 - Commentaires [20] - Permalien [#]
22 mai 2017

Elle se leurre !

 Mon devoir chez Lakévio !

 

115640585

 

 Maman!!!!!!  Il fait un beau soleil ! Je peux y aller ?

-Je t'ai déjà dit que tu n'iras que avec ton frèe et ses copains!

-Mais il est déjà 9 heures!

- Justement , ton frère prend sa douche et Adrien, Marc, Jimmy et Coralie leur sœur vont arriver, tu attends!

-Je pourrais partir devant, je connais bien le chemin jusqu'au lac!

-Arrête de piaffer comme un poulain dans une prairie ça fait déjà trois fois que je te dis non!

- Mais... 

- Il n'y a pas de mais....

- Mon frère et ses copains sont plus grands que moi, et Coralie est petite, ils vont me dire de la surveiller pendant qu'ils vont se baigner!

- Coralie a presque ton âge !

- Pfffff!

-ça suffit, où tu vas avec eux dès-qu'ils sont là, où tu restes ici!  Un point c'est tout!

"Si elle croit, que , après avoir lu Lakévio , Lili, HB .............. je vais la laisser vadrouiller toute seule, elle se leurre !...."

 

 

Posté par emiliacelina à 16:04 - Commentaires [20] - Permalien [#]
18 mai 2017

Louis ... N° 8

Pour terminer :

Louis  ... N° 8 

 

L

e dernier de nos petits –enfants s’appelle Louis.

Il a quatorze ans.

Comme ses sœurs il vit avec son père (Bruno).

C’est un gentil gamin qui n‘hésite pas, souvent, à la sortie du collège, à venir nous faire une petite visite.

Juste pour le plaisir dit-il ! Disponible, serviable…    

- Pour voir comment nous allons et si nous avons  besoin de lui pour quoi que ce soit !

C’est mon conseiller « dépanneur » dans certains cas en « internet » !

Je dois juste lui demander :

-        Ne vas pas si vite ! Laisse-moi le temps de voir comment tu procèdes et de prendre des notes ! 

Il prétend qu’il sait utiliser son ordinateur mais qu’il ‘est pas informaticien …

N’empêche, c’est sur lui que je compte le plus souvent quand j’ai besoin d’information dans ce domaine …

« parce-que, moi…….hein ! Je…« patouille » souvent ! »

Puis, il file vite à côté voir son oncle avec qui il aime bien causer : pêche.

Pascal a souvent quelque chose à lui donner pour alimenter sa  boîte personnelle, par exemple des leurres supposés lui permettre d‘attrapper, enfin, le brochet de belle taille de ses rêves !

C’est un excellent élève qui se débrouille tout seul. Nul besoin que son père le surveille ou le rappelle à l’ordre.

Il aime bien s’investir et prendre des engagements … qu’il respecte.

-        Délégué de classe.

-        Conseiller départemental des jeunes.

Il pratique la boxe. Pour le sport !

Il n’est pas du genre « agressif ». Il apprécie surtout d’y retrouver ses copains.

Il n’aime pas faire mal … alors il retient ses coups …

Il est même arrivé qu’il s’excuse : « Je ne t’ai pas fait trop mal ? »

Il n’est pas dans ses projets de disputer un combat.

Il préfère faire le relais entre le coach   ( lorsque celui-ci est occupé avec un autre groupe) et  les participants de son groupe,  veillant à ce que chacun  suive bien les conseils de  l’entraineur !

En classe de quatrième au collège c’est le moment de parler un peu orientation future. Il parlait d’opter pour un métier traitant d’   informatique.

Depuis peu, il semble changer d’idée :

-Peut-être médecin ?

Ou carrément chirurgien !

Il a même été voir la conseillère d’orientation pour approfondir le sujet . Aurait-il, subitement , la vocation ? L’envie de prendre soin de son prochain , de le soigner  de le guérir ?

Ou bien, le feuilleton qui passe actuellement à la télé et qui se passe dans le milieu hospitalier avec ses scènes poignantes de guérisons enlevées de hautes luttes, ou bien d’échecs dramatiques, l’a-t-il influencé ?

A moins que ce ne soit le prestige du « patron » en blouse blanche,  duquel toutes les infirmières tombent raides amoureuses, d’ailleurs surnommé « Docteur Mamours » ?

L’avenir nous le dira !!!!         

 Son père à quatre ans voulait bien être Père - Noël, puis, plus tard, curé après avoir vu un film !

Donc : Rien n’est encore joué… mais, qui sait ?

Surtout s'il reste toujours aussi sérieux dans les études que sa sœur aînée. 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 15:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]
16 mai 2017

et.... n°6 et 7

 

Et si je passais au n° 6 =  Margot.

M

argot est, et sera toujours, je le suppose, celle que j’associerai au surnom de « douce » !

Tout au moins : Ma Douce !

Dans l’ordre des petits enfants, elle  est la sixième.

Dans l’ordre des petites-filles, elle figure en troisième place.

En aôut, elle fêtera ses vingt-deux ans.

Elle poursuit ses études.

Le B A C , s’est fait ! Avec mention s’il vous plaît !

La licence  c’est fait !

Actuellement elle prépare un Masters de REcherches en études littéraires. 

Ensuite, je ne sais pas ce qu’elle choisira, elle réfléchit à plusieurs orientations possibles,  mais je lui fais confiance. 

Elle travaille durant les vacances scolaires et le dimanche matin, afin de s’assumer toute seule.

Plusieurs soirs par semaine elle donne aussi des cours d’anglais.

Le montant de sa bourse d’étudiante ne suffirait pas  pour rester dans le petit appartement qu’elle a trouvé pour être plus près de la F A C.

Et elle y parvient  de belle façon. 

Nous sommes tous très fiers d’elle.

Quand nous lui demandons, aussi bien , nous, les grands-parents que son père, si elle a besoin de quoi que ce soit , la réponse est toujours là même :

-        Non ! Non ! Ne t’inquiètes pas, tout va bien ! Je gère !

 Très difficile de lui faire accepter une aide.

Dès le premier jour de la séparation de ses parents, elle a été le meilleur soutien de son père.

Douce, vaillante, prévenante, compréhensive dévouée, et suffisamment volontaire pour cependant lui tenir tête !

Pourtant… tenir tête à Bruno … !!!! 

Evidemment, elle a un copain. Je dis évidemment car, en plus, elle est vraiment très jolie.                                             

 Elle était pourtant bien jeune lorsqu’ils se sont rencontrés. Puis mis en ménage, puis séparés, puis réconciliés mais chacun chez soi !

Mes petites-filles ne sont pas du genre à papillonner!

Autrefois j’appelais ce genre de relation : une relation amoureuse.

Maintenant , on dit : J’ai un copain !

Le résultat est le même !

Quelques années plus tard : rien n’a changé.

D’humeur égale, elle ne se plaint jamais, ne demande rien et se satisfait de peu.

Les études sont sa priorité.

J'espère qu’elle aura la réussite professionnelle que  mérite son implication sérieuse.

Comment voudriez - vous que je ne tarisse pas d’éloges à son encontre ?

Mais …  honnêtement, je suis bien obligée d’admettre l’évidence :

Ma douce est  parfaite !

Je ne suis pas la seule à le dire…

Pourquoi, alors,  quand c’est moi qui l’affirme, dit-on que : Je suis Chauvine ?                           

Elle aime l’écriture et la lecture au plus au point.

Sous la forme de « brèves », elle a décidé il y a quelques temps de revenir sur certains passages de sa jeune vie.

Elle a bien voulu me confier la lecture de ses premières pages.

Elles y aborde sans tabou et de façon toute personnelle  son ressentit durant son enfance. Je me rend compte alors de tout ce que l’entourage d’un enfant peut ignorer de ce qui se passe, parfois, dans l’esprit de cet enfant.

Tout y est :  de la crainte, de l’amour, une relation particulièrement complice avec son père, de son imagination fertile, de ses  déceptions,  de ses bonheurs et de ses peines.

Son écriture est beaucoup plus travaillée que la mienne ce qui est normal :  elle tire un grand bénéfice d’une  formation littéraire que je n’ai jamais eue.

J’écris comme je parle ! Juste pour ma famille en faisant abstraction de ce qui  m’obligerait à porter un jugement trop sévère.

Simplement les souvenirs d’une plutôt, belle vie de famille.

Ce n’est pas sa façon de faire, elle n’occulte pas grand-chose. Elle assume.

Certaines pages m’ont bouleversée.

Ce qui n’est pas écrit se devine aisément, et  je comprend, combien, sous sa douceur  apparente, ma petite-fille est forte !

Elle a sollicité son père afin qu’il se charge de l’illustration des pages écrites.

Ses études et petits boulots ne lui laissent que peu de temps, ce sera donc un travail  et un  plaisir  commun de longue haleine.

Marie N°7

Marie ! Marie ! Marie !

Actuellement c’est celle que nous voyons le plus souvent puisqu’elle habite chez son père, à environ six cents mètres de chez nous.

J

oli et gentil tourbillon qui se targue avec assurance d’être notre petite-fille préférée !

Elle va fêter ses dix-neufs ans et depuis bientôttrois ans est amoureuse de Tom … qui le lui rend bien !Ils forment un très joli petit couple … si jeune !

Rentrant du salon , elle passe devant chez nous pour regagner son domicile et s’arrête régulièrement, parfois avec un bouquet de fleurs, pour nous faire un brin de causette.

Comme sa sœur elle a suivi son père lors de la séparation parentale. 

Actuellement elle économise dans le but de faire comme Margot : louer un petit logement.

C’est notre coiffeuse attitrée depuis qu’elle a obtenu le  CAP de la profession.Chez le même employeur elle prépare maintenant le Brevet professionnel.

Alors, elle déboule chez nous, se prétend « crevée » énervée (par une observation de son employeur le plus souvent) …ou par un échange de SMS houleux avec Tom. Si  tant est qu’il soit possible  de qualifier un SMS de « houleux » !

Tout , ou presque, est photographié et expédié aussi sec, même, parfois, ce qu’elle a dans son assiette.

Durant la semaine, ils s’aiment, se chamaillent , se réconcilient … par smarphone interposé et … ne se quittent pas un seul instant dès-que, enfin, arrive le week-end !

C’est vraiment un très gentil garçon, aussi calme et silencieux  (du moins en notre présence), qu’elle est volubile, vive, et intarissable lorsqu’elle nous fait le compte-rendu de chaque instant de sa semaine écoulée !

En général elle commence par :

-        « Ah ! J’ai plein de choses à vous raconter ! Je reviens !»

Puis elle file à côté dire bonjour et bavarderun peu …(beaucoup ?)  avec sa tante « Mumu » 

Pendant que nous attendons patiemment qu’elle revienne nous faire son rapport habituel !

 

Posté par emiliacelina à 20:18 - Commentaires [12] - Permalien [#]
15 mai 2017

Mais... où sont-ils ?

 

 Mon devoir chez Lakévio  :

 

115626062

Bon ! Voilà ! Tu as l'air fine ! 

Mais , pourquoi, pourquoi diable. t'es -tu entêtée à venir quand-même.? 

Même si le billet d'avion ne pouvait être remboursé, pourquoi as-tu choisi de venir ICI ? 

Te voilà toute seule à ruminer ta peine , et ce qui devait être un merveilleux voyage de  noce a perdu tout attrait et tu te réfugies à l'ombre des arcades pour ne pas que l'on te voit .pleurer.

Il s'est dégonflé au dernier moment. Il a prétendu qu'il ne voulait pas te  rendre malheureuse , mais qu'il ne se sentait pas mûr pour le mariage! Tu parles! Les langues se sont déliées, et tu as  su que l'on l'avait vu en compagnie de Juliette, ta demoiselle d'honneur !

Faut-il que tu sois cruche ! Tu n'y as vu que du "bleu" !

 Ta valise était prête, tu l'as prise , et ... direction l'aréoport. 

Bon ! Stop ! Je ne vais pas me raconter ma vie, je la connais déjà !

- 1) Je vais commencer par changer de coin ! Ces arcades sont peut-être sympa à voir à deux , mais pour le moment, j'ai un peu tendance à les trouver "lugubres" !

- 2) Je vais de ce pas retourner à l'hôtel et me renseigner afin de savoir où l'on peut s'amuser .

- 3) Je vais changer de tenue et me pomponner un brin !

Parce-que , bong sang ! Où sont-ils ces beaux italiens aux regards de braise en quête de "signorina"  ou "sénorita" je n'en sais trop rien, qui, le cœur en bandoulière (ou en miettes) sont venues  passer quelques jours dans leur beau pays ?

J'espère que leur réputation n'est pas usurpée, parce-que j'ai déjà perdu deux jours.

J'ai besoin de m'entendre dire que je suis belle, de rire, de boire, de savoir que je peux toujours plaire...

Peut-être pas ce soir... mais demain... pas question que je dorme  seule !

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:06 - Commentaires [21] - Permalien [#]
12 mai 2017

 Robert lève les yeux au ciel. 

C'est plus fort que lui.  Il lui a demandé s'il était fâché avec son coiffeur.

Jimmy qui, depuis toujours était adepte des cheveux courts, même très courts , a décidé de les laisser pousser.

Au début ce n'était pas vraiment un choix, mais parce-qu'il n'avait pas le temps d'aller chez le coiffeur durant les heures d'ouvertures!

Il a plusieurs chantiers en cours. 

vlcsnap-error127

 

Finalement, quand Marie a dit : qu'est-ce qu'il est beau mon cousin, ... tout le monde rit et lui le premier!

Ma foi, je trouve que ça lui va bien!

Ce n'est pas demain qu'il va les faire couper !

Posté par emiliacelina à 17:52 - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 mai 2017

N° 4 et N° 5

 

 Entre deux devoirs, la suite de ma "clique" !

 

 Jordan N° 4

Jordan ... Vingt - trois ans ! Et il ne change pas d'un iota d'une année sur l'autre!

En couple avec Juliette, ils vivent dans un petit appartement sur Saint-Médard-en-Jalles, non loin de celui de Jimmy.

Il alterne différents emplois mais pas dans la formation dans laquelle il a obtenu son CAP c’est-à-dire : plombier.

D’intérim en intérim, a chaque fois, il a refusé je ne sais combien de CDI.

Il accepte le travail quel qu’il soit, même si la profession ne lui plaît pas ou est vraiment très difficile voire pénible et à chaque fois l’employeur voudrait bien le garder. 

Il refuse … c’est un comble, surtout si on tient compte de  l’époque que nous vivons !

Il retrouve rapidement un nouvel emploi à chaque fois !

Il réussi tous les entretiens d’embauche qu’il passe ! Je ne sais pas comment il se débrouille !

Lui aussi, comme son frère a des envies de … voyages, de rencontres, de connaître de différentes façons de vivre !

Un jour où l’autre, il va aller faire un tour en Guadeloupe voir sa sœur pour se rendre compte si l’herbe y est plus verte !

Pour le moment, il a signé un contrat de travail de six mois seulement,  au cas où il se déciderait enfin.

Depuis un mois, son employeur actuel lui laisse entendre qu’il espère bien le lui renouveler.

Voire lui proposer un CDI. Jordan laisse planer le doute.

Le midi il vient  manger avec nous.  La coupure entre midi et quatorze heues est trop courte pour qu’il ait le temps de rentrer chez lui.

Nous nous retrouvons  de nouveau comme à l’époque où il était apprenti. Le smarphone toujours à portée de mains il prend grand plaisir à y trouver très souvent la peuve que :

-        soit nous nous trompons,

-        soit nous parlons d’un sujet,donc,apparemment nous ne connaissons rien, ou pas grand-chose !

Inévitablement avec lui, les conversations sont animées !

Je dirais même qu’elles tournent souvent au débat ! Ce n’est pas vraiment pour me déplaire ! 

 Il dit que je suis têtue.

 Je dis qu’il est : agaçant … surtout quand il a raison !

Quand ce n’est pas le cas il en convient de bonne grâce.

Cela fait longtemps que sa sœur lui propose le gîte.

 Contrairement à leur père et à leurs oncles, les trois enfants de Pascal et Mumu ont la bougeotte !

Ils n’ont pas fini de nous surprendre… dans le bon sens, bien sûr !

 Même si, parfois, nous avons un peu de mal à comprendre tous  leurs raisonnements … et leurs envies d’ailleurs !

 

 Marine N° 5

Marine, justement, comme je vous le disais ci-dessus, est partie avec Sébastien son copain, vivre en Guadeloupe. 

 

Cela fait trois ans maintenant. Ce n’était pas une surprise. Ils nous avaient avertis depuis un an auparavant.

L’affaire était bien organisée. Ils avaient tout prévu.

Ils nous manquent, d’autant plus qu’ils viennent de nous faire les arrière-grands-parents d’une magnifique petite Abby.

Notre troisième arrière petit-fille !

Ils se sont joyeusement bien adaptés à leur nouvelle vie.

 Ils ne prévoient pas de revenir de sitôt, ils viennent même d’y acheter une maison.

Une soirée surprise avait été donnée pour leur départ.

Une belle soirée festive. Entourés de leurs familles et d’amis nombreux, ils avaient le sourire pour la série photos…

Des sourires par moments voilés de  pensées moins gaies pour Mumu : très peu de jours restaient avant le grand départ.

Sa fille partait bien loin !

D’ailleurs, pourquoi  si loin ?

Si loin de nous … 

Sébastien connaissait déjà l’île. Il y avait emmené Marine pour des vacances deux ans avant et elle avait été séduite !

Séduite au point d’avoir l’idée de partir y vivre !

Il nous tarde de faire connaissance avec Abby !

Comment vais-je faire pour lui dire qu’elle est la plus …  merveilleuse  des petites filles Tout comme ses petites-cousines.

Nous voici comdamnés à nous contenter des photos  et des vidéo qu’ils nous envoient gentiment … à profusion !

Heureusement qu’il y a Internet , qui,effaçant toute  distance, nous comble  de contacts virtuels, mais nous laisse en manque cruel de contacts réels ! 

Posté par emiliacelina à 19:58 - Commentaires [21] - Permalien [#]
08 mai 2017

Les nuages et les étoiles...

 

Mon devoir chez Lakévio ! 

 

115393089

 

 

- "Mais non , Flora,! Je t'assure! L'herbe n'est plus mouillée, il y a longtemps que la rosée s'est évaporée!

Je le sens bien sous mes pieds quand-même, tu ne sens pas comme l'herbe est douce ?

Détache ton foulard et assied-toi dessus si tu veux! Non ! J'ai une meilleure idée! Viens plus près de moi et pose ta tête au creux de mon bras nous regarderons le ciel!

Allez.... donne moi ta main et prend la mienne ...

Non ? 

Tu as tort, tu n'imagines pas tout ce que l'on peut voir dans les nuages qui courrent dans le ciel !"

- "Il me rend pour une gourde  ! S'il croit que je ne le vois pas venir avec ses gros sabots (enfin, façon de parler parce-que pour le moment il est pieds nus le petit voisin de ma grand-mère).

Pourtant, il est bien mignon, mais ... regarder les nuages dans le ciel! C'est bien une idée de paysan!  Au lieu de se tenir à un bon mètre de moi, qu'est-ce qu'il attend pour s'approcher ...je pense que ce n'est quand-même pas à moi de le faire, même s'il me le demande !

Il a besoin de prendre des cours ce garçon ! Ce n 'est pourtant pas bien difficile :  il se retourne sur le ventre, il rampe jusqqu'à moi, il pose sa tête sur mes genoux, il attire doucement la mienne vers lui, sans me demander la permission, et alors ... peut-être... que je le laisserai en plus des nuages me montrer des étoiles en plein jour !"

Parce-que, les vacances à la campagne c'est bien beau, mais là, je commence à m'ennuyer ! Alors..... 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
05 mai 2017

N°2 et N°3

 

N°2 ..

Marc vient de fêter ses ……..    vingt-sept ans !!!

Enfin ! Quoi ! Il serait temps que je réalise que c’est un homme !

Mais… j’ai du mal ! 

Il vit toujours dans son petit appartement, mais seul ! 

C’est celui que nous voyons le moins souvent car il n’a pas encore son permis (c’est en cours) et n‘a pas beaucoup de facilités pour venir chez nous.

Il téléphone rarement disons quand l’envie l’en prend, que l’idée lui passe subitement par la tête. Tout comme s’il reprenait une conversation interrompue le jour précédent !

Lors des fêtes de famille, il vient avec  Lydie et Mario, et arrive chez nous avec un grand sourire et toute sa gentillesse, comme s’il nous avait quitté la veille !

Ces dernières années, c’est lui qui joue avec un grand art le rôle du Père Noël le soir du réveillon pour ses petites nièces.

Et le reste de la famille !

Chacun a droit à son cadeau et assis sur les genoux du bonhomme rouge, doit embrasser sa barbe fleurie !

Même si nous ne l’avons pas vu depuis au moins quatre ou cinq mois, nous savons qu’il ne nous oublie pas .

Nous avons l’habitude : C’est MARC !!!

Le fils d’Eric, surnommé POLO, est notre premier petit-fils !

Nous  le prenons et l'aimons tel qu’il   est !  

 Et de trois ...

J

immy a fêté ses vingt six ans le premier janvier dernier. 

Il y a un petit peu plus de quatre ans, il a eu envie de changer « d’air ».

Envie de connaître la Suisse.

 La famille s’est réunie pour fêter son départ et lui souhaiter bonne chance.

Il a été le premier à partir loin de nous tous.

Il espérait s’installer dans ce beau pays après y avoir fait un court séjour quelques mois auparavant, chez des copains qui avaient tenté l’aventure et il en était revenu totalement convaincu.

Il semblait que le pays avait besoin de peintres.

Il est parti…pour son Eldorado… puis revenu… je ne sais même plus au bout de combien de temps au juste !

Quelques mois…

Toujours séduit par la vie dans ce si beau pays mais plus assez « riche » pour y séjourner.

Retour à la maison…. 

 Il  a repris le travail, ses pinceaux et ses rouleaux !.

 Puis s’est installé auto-entrepreneur et loué un appartement.                                                                  

Tout ce passe bien.                                 

C’est un vaillant, comme tous les membres de notre famile.

Mais, si son père changeait souvent d’emploi, lui semble bien  aimer aussi souvent changer  de lieu !

Je sais qu’un jour où l’autre, la bougeotte va le reprendre !

Une vie professionnelle itinérante ne serait pas pour lui déplaire.

Nous le voyons souvent puisqu’il squatte notre garage pour son matériel de travail.

Toujours présent, c’est notre « homme » d’entretien :

Peinture, tapisserie, toiture, clôture, voyages à la déchetterie, petits dépannages,réaménagement du garage lorsqu’il se rend compte qu’il y a mis un peu trop le « souk » et que je commence à manquer de place 

Il répond toujours présent, souvent aidé de Jordan  lorsqu’il est sollicité,  car, souvent, son fourgon est bien utile pour les uns ou les autres.

Ce n’est pas pour demain, mais, si ces deux -là réalisent un jours leurs projets de voyages, ils vont nous manquer …... doublement !

Posté par emiliacelina à 21:11 - Commentaires [10] - Permalien [#]