Ce matin, comme d’habitude (enfin, d’habitude (lorsque je vis en bohémienne !) je «  petit-déjeune » et je regarde en face , la carrière du centre équestre. Rien ne bouge , et pour cause me suis-je dis : il pleut à verse. La pluie tambourine sur le toit de la roulotte telle un roulement de tambour.

Puis, dès huit heures quarante-cinq, petit à petit, pluie ou pas pluie, arrivent les cavalières . Dès neuf heures tapantes, l’une après l’autre,,elles entrent dans la carrière. Elles sont cinq.

Durant une heure entière, elles vont prendre leur cours comme prévu au planning. Successivement, les chevaux, pas du tout incommodés par les trombes d’eau qui tombent du ciel, vont trotter, galoper ou marcher au pas, sous le regard de la monitrice, qui, stoïque, prodigue ses conseils  à ses élèves cavalières,.

Il faut vraiment avoir envie de faire du cheval !Et d’enseigner l’équitation !

Abritée par le petit avant-toit de la roulotte, je  suis sortie un instant pour prendre quelqques photos.

Ne pensez pas qu’elles soit râtées, c’est la pluie qui les a rendues floues !

 

SANY0007SANY0008

SANY0010SANY0015

La pluie s’est arrêtée vers midi. Les cours ont continués, mais je ne les voyais plus dans la carrière, je pense qu’ils ont dû se faire sous le chapiteau.

Comme les gelée ne sont  pas encore présentes , quelques cèpes sont venus nous narguer, tant pis pour eux, ils seront mangés demain midi ! On ne va quand-même pas les laisser pourrir sur pieds. !!!...et marcher dessus juste en descendant de la roulotte !

Ce soir, je ne peux pas écrire de note directement sur canal, alors j’écris sur Word et je ferai un copié-collé demain matin ! Heureusement, je suis parvenue à vous lire cet après-midi et j’ai même pu, rapidement, commenter un peu !

Il est 22 heures et  la pluie recommence à tomber de plus belle. L’orage s’est mis de la partie. Ça tambourine,frappe les vitres, gronde , roule et nous nous sentons bien calfeutrés et bien au chaud dans notre  « villa »  de bohémiens ! ! On ne voit rien à l’extérieur, il fait nuit noire , normal à cette heure-ci !

Le bruit de la pluie berce Robert !

C’est sûr ! Il va bien dormir !