55ème devoir de Lakevio du Goût

 

3999108562

55ème devoir de Lakevio du Goût
J’en ai vu, des femmes et des hommes comme ça, sur des marches.
Je ne sais pas ce qu’ils faisaient là.
Peut-être le savez-vous.
Alors à lundi.
Pour qu’on le sache tous…

Mauvais caractère.

Ce que je fais là? 

Ben ! ...Je réfléchis parce-que ...j'hésite!

Je rentre ou je n'entre pas? Enfin, je n'entre pas ce n'est pas possible.

Ce matin je suis partie au travail après une grosse, grosse dispute avec Pierre.

En plus, comme c'est souvent l'habitude, une dispute pas pour une raison spécialement grave, mais , allez savoir pourquoi j'ai trouvé que c'était une dispute de trop. 

LA dispute de trop!

Le ton est monté: Je ne suis pas du matin et j'étais en retard!

 - J'en ai marre, on ne peut rien te dire!  Si t'es pas content tu n'as qu'à faire tes valises !

- Ma valise?  Tu veux que je fasse ma valise alors que l'on parlait mariage la semaine dernière?

- Si c'est pour que l'on s'engueule tous les jours , ce n'est pas la peine!

- Réfléchis bien à ce que tu dis, je pourrais te prendre au mot !

- Vas-y, ne te gêne pas! Ce soir je veux rentrer tranquille sans avoir personne pour me chercher des noises!

- D'accord!  J'en ai marre de ton caractère de cochon !

Et je suis partie en claquant la porte, oubliant de prendre les clefs de la porte sur la commode de l'entrée. 

Voilà pourquoi, trouvant porte close, je me retrouve assise sur les marches à me poser des questions.

Au fil de la journée ma colère est tombée, je suis , je dois en convenir coutumière du fait. Je m'emballe, je m'emballe pour des riens. Certains diraient que je suis une emmerdeuse.

Pierre, lui, est un calme...  pourvu que pour lui, justement , ce ne soit pas  LA dispute de trop!

 

- Pierre s'arrive, sourire en coin et s'assied à côté de moi.Ben ! Qu'est-ce que tu fais là comme une malheureuse?  Tu n'as pas tes clefs?

- Je les ai oubliées ce matin tu aurais pu me téléphoner quand-même, je n'étais pas bien durant toute la journée.

- .Ah! Madame avait mauvaise conscience peut-être ?

Et comme je me suis sentie penaude il a ajouté me tendant la main pour m'aider à me lever:

- Allez! Fais pas ton Caliméro .... rentrons!

Quand je vous dis qu'il me connait bien ! ...Mais il va peut-être falloir aussi que je me calme parce-qu'un jour comme dit ma mère , à force de tirer sur la corde , elle casse!